Mardi 7 mars 2017

0201 2e dimanche de Carême, année A

« Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui je trouve ma joie : écoutez-le ! »

Gn. 12, 1-4a
Ps. 32
2 Tm. 1, 8b-10
Mt. 17, 1-9

  • Le dimanche 12 mars 2017 iCal
    Deuxième semaine de Carême : 0201 2e dimanche de Carême, année A

"Six jours après, Jésus prend avec lui Pierre, Jacques et Jean son frère, et il les emmène à l’écart, sur une haute montagne.

Il fut transfiguré devant eux ; son visage devint brillant comme le soleil, et ses vêtements, blancs comme la lumière. Jésus aide ses disciples à mieux le connaître en se retirant à l’écart avec eux. Il veut nourrir leur foi. Pierre avait dit à Jésus : « Tu es le Christ, tu es le Messie. » Jésus lui révélait alors : « Le Fils de l’homme va souffrir, Il va être bafoué, être crucifié comme un maudit. » Pierre, Jacques, et Jean sur la montagne, sont réconfortés car Jésus est transfiguré devant eux ! Pour affronter les épreuves qui vont arriver, nous demeurons dans le rayonnement de Jésus avec Élie et avec Moïse. Jésus fera plus tard un chemin vers une autre montagne, le Golgotha ! Cette fois, il ne sera non plus transfiguré, mais défiguré ! Ce sera son chemin de Croix ! A la transfiguration, Pierre dit à Jésus : « Seigneur, il est heureux que nous soyons ici ; si tu le veux, je vais faire ici trois tentes, une pour toi, une pour Moïse et une pour Élie. » Maintenant, Pierre manifeste que pour nous, cheminer dans la nuit de la foi est une épreuve !

"Voici que leur apparurent Moïse et Élie, qui s’entretenaient avec lui. Pierre alors prit la parole et dit à Jésus : « Seigneur, il est bon que nous soyons ici ! Si tu le veux, je vais dresser ici trois tentes, une pour toi, une pour Moïse, et une pour Élie. » Il parlait encore, lorsqu’une nuée lumineuse les couvrit de son ombre, et voici que, de la nuée, une voix disait : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui je trouve ma joie : écoutez-le ! » Nous découvrons la sincérité, la spontanéité de Pierre. Il ne savait pas ce qu’il disait. Il voulait s’installer dans cette situation privilégiée. Mais ils prirent peur quand ils entendirent la voix du Père. Le rayonnement qui demeure au plus profond de Jésus transparait au grand jour ! Ce rayonnement manifeste l’Unité de la vie de Jésus. Crucifié, il rayonnera du même Amour dans lequel il triomphera de la mort ! Avec Jésus, nous sommes en route sur un chemin de glorification, dans la nuit de la foi. Le rayonnement de cet Amour, la lumière intense de la gloire de Dieu peut, un instant, nous éblouir ! Jésus rayonne au plus profond de notre vie, dans la nuit de la foi. Un temps de « gestation » sur la terre dans la nuit de la foi est nécessaire avant de vivre éternellement dans le Royaume !

"Quand ils entendirent cela, les disciples tombèrent face contre terre et furent saisis d’une grande crainte. Jésus s’approcha, les toucha et leur dit : « Relevez-vous et soyez sans crainte ! » Levant les yeux, ils ne virent plus personne, sinon lui, Jésus, seul. En descendant de la montagne, Jésus leur donna cet ordre : « Ne parlez de cette vision à personne, avant que le Fils de l’homme soit ressuscité d’entre les morts. » La joie laisse place à la peur. Jésus calme ses disciples en leur disant : « n’ayez pas peur. » La présence de Jésus dans notre vie est permanente et réconfortante. Il nous touche pour nous remettre debout, pour nous montrer le chemin qui mène au Père. Le chemin de Jésus sera aussi le nôtre, il a besoin de notre consentement. La présence de Jésus est précieuse, elle et importante dans les « tempêtes » et les turbulences de notre vie. Si nous sommes éblouis par l’Amour de Dieu, il nous faut « redescendre de la montagne, » et reprendre la réalité de la vie quotidienne avec ses tracas et ses dérangements continuels. Les temps de transfiguration nous sont nécessaire pour « comprendre » que ce qui arrivera à Jésus dans sa défiguration qui est déjà sa glorification. Jésus venu dans la chair humaine nous fait participer à son propre rayonnement. Illuminés par lui, nous avançons enveloppés de la parole du Père : « Tu es mon Enfant, tu es mon Bien-aimé, en toi j’ai mis tout mon Amour. » Dans la nuit de la foi, chaque jour nous pouvons vivre de cet Amour par le Saint-Esprit, Rayonnement de la gloire de Dieu, à l’œuvre en nous.

Nous demandons à Jésus la grâce d’être marqué par cette parole d’espérance.

Vos témoignages