Vendredi 11 août 2017

15 Jésus sort vivant du tombeau : il est ressuscité

info document - JPEG - 492.6 ko
15 - Jésus sort vivant du tombeau : il est ressuscité
A la suite de l’épreuve endurée par son âme,
mon serviteur verra la lumière et sera comblé.

  • Quatrième chant du Serviteur souffrant, Isaïe 53, 11

Fiat : Petite Flamme d’amour Incandescente/

De l’abandon total/
En quête de l’unique visage,/
Elle embrase tout sur son passage/
Avec pour seul guide l’espérance/
Et son amoureuse obéissance./

C’est dans la nuit de la foi, que le Don de la Résurrection se donne à Marie. Le rayonnement de l’Amour de Jésus, l’incandescence de son feu divin, devient Source vive en elle. Le visage du Ressuscité nous révèle le Oui de Jésus au Père. Le Fiat de Marie, qui en est son écho, résonne dans son Cœur, comme son bonheur. Nous apprenons ainsi le Mystère de la Résurrection de Jésus. Par Marie, la Bien Aimée du Père, ce mystère révèle le Soleil Levant qui vient nous visiter. Pour que la braise soit incandescente, il lui faut la proximité du Feu qui la brule. Marie demeure dans le Don qui la recouvre encore de son ombre. Toutes les blessures de la Passion de Jésus, dans son cœur, sont devenues blessures d’Amour. L’Esprit Saint, la chaleur d’Amour du Père et du Fils, est un Feu lumineux qui la réchauffe et l’éclaire.

« Quand nous le verrons, nous lui serons semblables. » Le Fiat, de Marie rayonne sur l’humanité, sur Marie Madeleine. Il fait le bonheur de Jean, l’aimé de Jésus. Ce bonheur prend sa Source dans l’Amour infini de Jésus Ressuscité. Le Soleil Levant va prendre Corps dans la nuit profonde de la foi. Le Don de Jésus Ressuscité se donne, petite flamme d’Amour toute incandescente, pour nous réchauffer. Marie, la Braise incandescente, demeure dans la proximité du Feu qui la consume, elle demeure dans ce Don de Dieu, toute brulée d’Amour. L’Esprit Saint du Père et du Fils, ce Feu lumineux qui l’éclaire, demeure sur elle !

C’est dans l’abandon total que Marie devient, elle aussi, une Flamme d’amour Incandescente. L’Amour infini de Dieu nous révèle le visage de l’humanité blessée par le péché qui est le refus de Dieu qui crucifie Jésus. Le chemin de l’Amour, pour les aimés de Dieu est mus par l’Esprit Saint, le chemin de l’Amour qui devient une agonie, un grand combat. « Quand nous le verrons, nous lui serons semblables ! » Mais aujourd’hui il nous faut livrer le combat de la Résurrection de multiples manières ! C’est la Passion de Jésus qui a glorifié le cœur de Marie, qui l’a rendue Immaculée dès sa conception. C’est dans la nuit de la foi que ce Don se donne désormais à nous, pauvres pécheurs, dans notre réalité quotidienne. Les obstacles se dressent d’autant plus fortement, que nous devons vivre cet Amour nouveau que le monde combat. L’incandescence du Feu de l’Esprit Saint, qui vient de la Résurrection de Jésus est données aux amis de Jésus. Ils vont devenir cette braise incandescente en demeurant dans la proximité du Feu qui les consume. Tout brulé du feu d’Amour qui régénère toute l’humanité dans la Passion de Jésus, ce Feu lumineux éclaire les cœurs purs !

Elle embrase tout sur son passage/
Avec pour seul guide l’espérance/
Et son amoureuse obéissance./

J’avais dit : « les ténèbres m’écrasent ! »
mais la nuit devient lumière autour de moi.
Même la ténèbre pour toi n’est pas ténèbre,
et la nuit comme le jour est lumière ! Psaume 138, 11-12