Vendredi 30 septembre 2016 — Dernier ajout jeudi 26 novembre 2015

1er dimanche de l’Avent année C

On verra le Fils de l’homme venant dans une nuée avec puissance et grande gloire.

Jr. 33, 14-16 Ps. 24 1 Th. 3, 12 - 4, 2 Lc.21, 25-28, 34-36

  • Le dimanche 29 novembre 2015 iCal
    Semaine Avent 1 : 1er dimanche de l’Avent année C

« Et il y aura des signes dans le soleil, la lune et les étoiles. Sur la terre, les nations seront dans l’angoisse, inquiètes du fracas de la mer et des flots ;

Nous entrons aujourd’hui dans une nouvelle année liturgique, ce voyage liturgique nous permet d’être plus présent à Jésus dans toutes les situations de notre vie. Le temps passe, et sans jamais nous arrêter, il nous est difficile de contempler le changement continuel de notre vie. Le silence de notre propre devenir s’ouvre avec l’Evangile pour chacun de nous. Le temps de l’Avent, de l’attente de Dieu, est ainsi devant nous et il nous faut resserrer les liens qui nous unissent à Dieu, et qui nous unissent les uns aux autres. La Parole nous répète : « Quand tous ces « événements » commenceront, redressez-vous, et relevez la tête, parce que votre délivrance est proche. » Aujourd’hui, dans tous les événements concernant notre « monde » dans une telle détresse, et dans les événements concernant chacune de nos situations personnelles si difficiles, le Christ est vainqueur. Il accomplit en nous la victoire de son amour, il l’accomplit à travers le monde. C’est avec une grande espérance que nous célébrons le combat de Jésus pour la Vie, en ce temps de l’Avent. Prions avec ferveur pour que la victoire de l’amour s’accomplisse encore et que nous nous trouvions plus disponibles à l’Esprit Saint.

Des hommes défailliront de frayeur, dans l’attente de ce qui menace le monde, car les puissances des cieux seront ébranlées. L’espérance est un véritable moteur qui nous pousse à l’action et nous incite à faire des activités généreuses pour nos frères. Pendant ce temps de préparation à la fête de Noël, nous sommes invités à participer à la nouvelle création de l’Amour, faire plaisir, pardonner, renouer les contacts, venir en aide, créer un monde plus fraternel. Nous restons éveillés, et nous prions en tout temps, car nous sommes en marche, entendant l’annonce de la venue de Jésus. Le chant des oiseaux, la lumière du soleil derrière les volets, sont des signes qui nous ramènent au temps, à la prière et à l’action de grâce pour Celui qui nous donne ce Don si beau de la vie qui s’offre à nous sans conditions. C’est le temps de faire silence, de se taire, de s’extraire du bruit pour écouter. En ce début d’année liturgique, le ciel nous engage à considérer l’amour infini de Dieu, gracieux, gratuit, qui rejoint le plus profond de notre cœur. Restons dans l’éveil lorsque nous percevons des signes extérieurs qui nous sortent de nous-mêmes, de notre torpeur ou de notre rêve.

Et alors on verra le Fils de l’homme venant dans une nuée avec puissance et grande gloire. Quand cela commencera d’arriver, redressez-vous et relevez la tête, parce que votre délivrance est proche. » Le petit Enfant de Marie va naître à Noël, il s’adapte à nous en prenant notre humanité, Jésus le Seigneur est vainqueur du mal ! Nous voulons être « Debout » comme un marcheur qui donne et qui reçoit, qui est présent et désirant, ouvert à l’inconnu. Paraître devant Jésus debout lorsqu’il se sera fait plus proche, pouvoir vivre la rencontre de Dieu, la rencontre de toute l’humanité. l’Evangile retentit, et l’apôtre Paul nous encourage : "Que le Seigneur vous fasse croître et abonder dans l’amour que vous avez les uns envers les autres et envers tous, comme nous-mêmes envers vous : qu’il affermisse ainsi vos cœurs irréprochables en sainteté devant Dieu, notre Père, lors de l’Avènement de notre Seigneur Jésus avec tous ses saints. » Dieu fait de nous des messagers de paix, c’est la volonté de notre Père qui veille amoureusement sur chacun de nous. Il le fait d’autant plus fortement que nous sommes dans l’épreuve. Jésus est offert chaque jour dans l’Eucharistie pour nous donner la vie, il se fait « Pain de vie » pour que nous prenions force et vigueur en Lui.

Nous demandons la grâce d’être toujours situés dans le Christ.

Vos témoignages

  • 29 novembre 2015 07:40

    Cette image de Marie me fait penser à Celle que Saint Bernard appelait ’l’Etoile’- merci pour vos homélies qui ressemblent à des ’étoiles, Père Gilbert - que Marie, l’Etoile du Père ,nous guide vers Son Fils pendant ce temps de l ’Avent pour nous faire découvrir ses Merveilles, et les merveilles qu’ Il a mis en chacun de nous, Il voudrait qu’ on brille pour le monde ait plus e Lumière ; Vie et Amour. Merci beaucoup de nous encourager d’aller dans ce sens. Prions en communion ce Temps d’avent avec ceux et celles qui ne connaissent pas encore ’Amour Infini de Dieu. Merci infiniment.