Mardi 6 octobre 2009

19 janvier Semaine de prières pour l’unité des chrétiens

Dieu nous a créé libres pour que nous puissions entrer dans son amour.

Gn. : La tour de Babel Jn. : Résurrection de Lazare

  • Du mardi 19 janvier 2010 à 00:00 au mercredi 20 janvier 2010 à 00:00 iCal
    Semaine 1 : 19 janvier Semaine de prières pour l’unité des chrétiens

Dieu nous a créé libres pour que nous puissions entrer dans son amour.

La désunité dont nous souffrons prend son origine dans le péché décrit au livre de la Genèse. Nous revêtons le vêtement de pénitence cette semaine de prière pour l’unité des chrétiens. A l’origine, Eve et Adam se détournèrent de Dieu. Ils ont conduit l’humanité au mensonge, à la séduction et à la mort. Nous n’avons pas assez conscience des répercussions de ce drame au plus profond de notre être ! Nous appelons le Sauveur à notre secours. Devant l’expérience de désunité chez les religieux du monde, dans l’Église et dans la société, nous prions Dieu de nous venir en aide. Nous voulons sortir des douleurs de la guerre, des églises divisées, pour entrer dans la Paix dans la maison de Dieu. Nous reconnaissons les orages, les ouragans et les colères, les ombres de nos vies.

Si nous osons aller jusque là, dans les profondeurs de nos vies, nous prenons conscience que Dieu nous a créé librement. Il nous a créé libres pour que nous puissions entrer dans son amour. Mais nous pouvions éviter cet amour, ne pas le recevoir et ne pas le redonner ! Apres le drame du mensonge du serpent à l’origine, il y a le meurtre de Caïn. La lecture du livre de la Genèse nous montre encore le peuple qui veut bâtir une tour qui montera jusqu’au ciel : « Faisons une tour qui montera jusqu’au ciel ». La misère du péché de l’origine veut tout accaparer. L’usurpateur veut mettre la main sur Dieu. C’est le mal le plus profond dont nous souffrons. Au nom de toute l’humanité, dans cette prise de conscience nous pouvons dire : « Seigneur, fais nous revenir à toi ! »

Dans l’Évangile, Jésus a ressuscité Lazare. A la prière des deux sœurs Marthe et Marie, il a remis debout cet homme qui était son ami. Nous savons combien cet acte de vie de Jésus sera déterminant pour sa condamnation à mort ! C’est encore ce pouvoir de mort du serpent à l’œuvre depuis l’origine qui s’exprime ainsi. Celui qui ne pense pas comme moi mérite la mort. Celui qui ne marche pas selon ce que je veux mérite la mort. Si nous n’y prenons garde ce mensonge sournois agit dans le secret du cœur, bien masqué et souriant. Ce mystère d’iniquité se continue dans le peuple qui s’accapare les dons de Dieu quand la charité ne l’emporte pas. Nous comprenons alors cette Parole du Christ : « Mon commandement, c’est que vous vous aimiez les uns les autres. » Il nous faut demeurer les uns les autres dans l’amour." L’Esprit Saint souffle toujours l’amour infini dont nous avons besoin pour nous aimer.

Nous demandons à Dieu de nous ancrer profondément dans la vérité de l’Esprit Saint. Ainsi nous pourrons prier plus efficacement pendant cette semaine donnée pour l’unité.