Dimanche 25 décembre 2016

26 décembre. Saint Etienne

Car ce n’est pas vous qui parlerez, c’est l’Esprit de votre Père qui parlera en vous.

Ac 6, 8-10 Mt 10, 17-22

  • Le lundi 26 décembre 2016 iCal
    Semaine de Noël 1 : 26 décembre. Saint Etienne

"Méfiez-vous des hommes : ils vous livreront aux tribunaux et vous flagelleront dans leurs synagogues.

info document - JPEG - 47.8 ko

Vous serez conduits devant des gouverneurs et des rois à cause de moi : il y aura là un témoignage pour eux et pour les païens." Saint Étienne, le premier Martyr de l’Église est le témoin de l’Amour infini de Dieu. Dieu nous a rejoint au plus intime de nous-mêmes, dans notre humanité, avec sa venue à Noel. Il vient nous redonner à la fois le sens de notre origine et le sens de notre vie. Jésus à fait l’expérience de ce qu’il annonce et propose à ses disciples. L’Esprit du Père lui parle et Jésus vit de lui au quotidien, dans sa mission. Il annonce ce que ses disciples vivront à sa suite dans un contexte de division et de haine. Jésus décrit à ses disciples sa Passion. Il sait vers où le conduit la fidélité à Dieu son Père. Il sait aussi ce qu’il y a dans le cœur de l’homme. Son action véritable est de témoigner de son Père jusqu’au bout, sous l’appel par l’Esprit. Jésus dit : « Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie. » Il prend notre nature humaine et Dieu nous propose de vivre de l’Esprit Saint, de sa Divinité.

Quand on vous livrera, ne vous inquiétez pas de savoir ce que vous direz ni comment vous le direz : ce que vous aurez à dire vous sera donné à cette heure-là. Car ce n’est pas vous qui parlerez, c’est l’Esprit de votre Père qui parlera en vous. Jésus propose à ses disciples de prendre le même chemin que Lui. C’est le seul chemin pour demeurer dans la fidélité au Dieu de l’Alliance. Ce qui arrive à Jésus, c’est ce qui arrivera aux disciples, c’est aussi ce qui arrivait aux prophètes. Vivre, au milieu des hommes sous la mouvance de l’Esprit Saint, c’est suivre Jésus sous l’action du même Esprit, celui du Père, dans le même contexte conflictuel. C’est la Vie de Dieu, la Lumière de Dieu et son Amour qui nous sont donnés. Jésus dit : « C’est l’Esprit de votre Père qui parlera en vous. » Jésus le vivra d’une manière parfaite au moment de sa Passion. L’Esprit du Père se révélera être son Esprit. Etienne, le premier martyr, peut le recevoir « en Son Nom, » en fonction de ce que Jésus, aura vécu. L’Esprit du Christ en Lui est l’Esprit du Père. Etienne a les mêmes sentiments, les mêmes attitudes que Jésus envers le Père. C’est l’Esprit du Fils qui parle en lui, qui lui donne sa forme de martyr. Étienne, « Plein de la grâce et de la puissance de Dieu » est comme Jésus qui a revêtu notre humanité. Étienne s’est laissé envahir par la divinité. « Étienne rempli de l’Esprit Saint regardait vers le ciel. »

"Le frère livrera son frère à la mort, et le père, son enfant ; les enfants se dresseront contre leurs parents et les feront mettre à mort. Vous serez détestés de tous à cause de mon nom ; mais celui qui aura persévéré jusqu’à la fin, celui-là sera sauvé." Quand Étienne regarde vers le ciel, il voit la victoire de l’Amour. « Voici que je contemple les cieux ouverts, le Fils de l’homme debout. » Étienne est configuré à Jésus qui dans sa passion regarde vers le Père. Étienne est tourné vers Jésus : « Seigneur Jésus reçoit mon esprit. Seigneur ne leur compte pas ce péché. » Nous voyons par petites touches que s’exprime en cette scène du martyr d’Etienne toute la dynamique du Mystère de la Trinité à laquelle nous pouvons accéder d’une certaine manière. Étienne témoigne du mystère qui se révèle pleinement à la Passion de Jésus. C’est la révélation qui s’ébauche dès la naissance de Jésus et qui ouvre à la vie de Jésus. Au lendemain de Noël, nous demandons la grâce de l’amour de nos ennemis. C’est impossible pour nous, mais ce n’est pas impossible pour Dieu. L’adversité nous guette, nous avons à l’accueillir comme Étienne pour la donner à Dieu le Sauveur de notre humanité.

Nous demandons la grâce de laisser l’Esprit Saint s’emparer de nous pour que notre vie soit en Dieu.

Vos témoignages

  • pierre 26 décembre 2016 09:42

    Le martyr de St Etienne, est un passage des Actes des Apôtres sur l’amour des ennemis qui est difficile à comprendre si on ne fait pas le lien avec La Passion de Jésus et de la victoire de l’Esprit Saint sur toute forme de mort, y compris la plus odieuse, celle de l’innocent victime de la haine des méchants.

    Le chrétien persécuté et lapidé par ceux qui s’opposent au témoignage de l’Amour du Christ Ressucité, doit être sûr de lui, en totale confiance en l’Esprit d’amour de Jésus en Lui.

    Mais les mauvais traitements ne sont pas le privilège des martyrs de la Foi. Et c’est la mémoire des injustices déjà subies qui peut nous faire redouter d’avoir à subir un tel supplice.

    Il nous faut demander la grâce de celui qui à obtenu le couronnement de sa vie ( St Étienne = le couronné en grec) par l’Amour du Christ plus fort que tout, pour que toutes les blessures injustement subies dans la vie humaine, soient pénétrées de l’Amour du Christ Ressucité d’entre les morts.

    Alors notre conscience sera en paix, apaisée comme la tempête par la Parole de Jésus dominant tout ce qui s’agite vainement hors de son autorité bienveillante . L’Esprit Saint pourra venir reposer en nous d’une manière permanente, et nous réjouir avec Lui des petites victoires qui sont déjà remportées dans le secret des cœurs, avant de nous conduire à la rencontre du Ressuscité, déjà vivant pour toujours, au delà de nos faiblesses.