Samedi 4 mars 2017

1er dimanche de Carême, année A

C’est le Seigneur ton Dieu que tu adoreras, à lui seul tu rendras un culte.

Gn. 2, 7-9
Ps. 50
Rm. 5, 12-19
Mt. 4, 1-11

  • Le dimanche 5 mars 2017 iCal
    Première semaine de Carême : 1er dimanche de Carême, année A

"Alors Jésus fut conduit au désert par l’Esprit pour être tenté par le diable."

Après avoir jeûné quarante jours et quarante nuits, il eut faim. Le tentateur s’approcha et lui dit : « Si tu es Fils de Dieu, ordonne que ces pierres deviennent des pains. » Mais Jésus répondit : « Il est écrit : L’homme ne vit pas seulement de pain, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu. » En ce premier dimanche de Carême, nous découvrons la tentation de Jésus qui éclaire notre combat spirituel. La manière dont Jésus est vainqueur dans ce combat, nous fait découvrir la tactique de l’« ennemi de la nature humaine. » Jésus assume pleinement notre humanité pour nous conduire au chemin de la vie. Nous voulons le suivre dans la foi qui nous donne la lumière véritable. C’est dans les échanges que nous avons avec Dieu et avec nos frères que s’exerce ce combat spirituel pour chacun de nous. L’ennemi de la nature humaine cherche d’abord à s’infiltrer dans nos fragilités. L’Église nous fait avancer à la suite de Jésus qui nous donne de réaliser que sa victoire par l’Amour est notre victoire. Il a été plongé dans le Jourdain, il a pris place parmi les pécheurs. Poussé par l’Esprit il est emmené au désert. Nous avons été baptisés nous aussi et nous participons à la victoire de son amour sur toute adversité. Nourris du Corps et du Sang du Christ, nous vivons sans cesse renouvelés dans la victoire de l’Amour. « L’homme ne vit pas seulement de pain, mais de toutes paroles qui sort de la bouche de Dieu. »

"Alors le diable l’emmène à la Ville sainte, le place au sommet du Temple et lui dit : « Si tu es Fils de Dieu, jette-toi en bas ; car il est écrit : Il donnera pour toi des ordres à ses anges, et « Ils te porteront sur leurs mains, de peur que ton pied ne heurte une pierre. » Jésus lui déclara : « Il est encore écrit : Tu ne mettras pas à l’épreuve le Seigneur ton Dieu. » Par les tentations de Jésus, nous découvrons nos lieux de fragilité. « L’homme doit vivre de toute Parole qui sort de la bouche de Dieu. » Comment trouver notre assurance dans la Parole de Dieu ? Jésus nous apprend à mettre en perspective les besoins de notre vie humaine qui nous constitue, et l’aide de Dieu qui nous fait exister. Notre véritable assurance, malgré la fragilité de notre être, est de regarder vers Jésus comme Jésus regarde vers le Père. C’est lorsque nous sommes assurés dans notre être, qu’émerge notre désir d’exister, ce qui porte le sens de notre vie. L’image intérieure de notre identité se reçoit de Dieu. La mise à l’épreuve de Jésus par l’extérieur l’invite à exprimer sa perception intérieure. Il est la Parole, sa confiance en Dieu est totale en tout temps. Par le baptême nous sommes entrés dans la Foi de l’Église, cette foi nous est devenue personnelle, mais nous devront progresser dans la foi que nous avons reçue. La tentation nous oblige à grandir pour que notre foi devienne en nous une foi plus personnelle encore. Nous aussi, nous sommes introduits, à la suite de Jésus, dans les tentations. Mus par l’Esprit Saint et sous le regard du Père nous sommes déjà victorieux. Jésus intervient sans cesse pour l’humanité appelée à vivre victorieuse de toutes les oppositions à l’amour. C’est par l’humilité et par la douceur que nous trouvons la victoire.

"Le diable l’emmène encore sur une très haute montagne et lui montre tous les royaumes du monde et leur gloire. Il lui dit : « Tout cela, je te le donnerai, si, tombant à mes pieds, tu te prosternes devant moi. » Alors, Jésus lui dit : « Arrière, Satan ! car il est écrit : C’est le Seigneur ton Dieu que tu adoreras, à lui seul tu rendras un culte. » Alors le diable le quitte. Et voici que des anges s’approchèrent, et ils le servaient. Le « monde » est toujours soumis au pouvoir du néant, du mensonge ! Nous savons par expérience que tant de foyers de guerre et de douleurs font crier d’horreur l’humanité aujourd’hui ! L’humanité est tentée par le même Satan qui la trompe encore, les douleurs de l’enfantement d’un monde nouveau dure toujours. L’ennemi, après nous avoir attaqué dans nos besoins matériels, entre dans la déraison. Avec Jésus, la réplique est immédiate : « Arrière Satan ! » C’est le Seigneur Dieu, et lui seul que tu adoreras. » Alors tout redevient sain, en relation avec Dieu et nos frères. Notre être s’unifie de l’intérieur comme à l’extérieur dans la paix. La louange peut se répandre sur la Terre comme au Ciel. Nous pouvons, repris par nos activités, nous trouver face à des choses difficiles. Dès que nous revenons en solitude, nous faisons l’expérience d’un « combat » puissant. La tentation de Jésus nous le révèlent et nous en délivre. Grâce à Jésus, nous faisons de notre vie un acte de foi sans cesse renouvelé.

Nous demandons la grâce de vivre nos tentations avec Jésus et de participer à la victoire de son amour dans sa résurrection.