Mercredi 26 octobre 2016

31e dimanche du temps ordinaire, année C

« Lorsque Jésus fut arrivé à cet endroit, il leva les yeux et lui dit : Zachée, descends vite ; il faut que je demeure aujourd’hui chez toi. »

Sg. 11,23-12,2 Ps. 144 2Th. 1,11–2,2 Lc. 19,1-10

  • Le dimanche 30 octobre 2016 iCal
    Semaine 31 à 34 : 31e dimanche du temps ordinaire, année C

"Jésus entra dans Jéricho et passa par la ville. Un nommé Zachée, qui était chef des collecteurs des taxes et qui était riche, cherchait à voir qui était Jésus ; mais à cause de la foule, il ne pouvait pas le voir, car il était de petite taille."

Zachée voyait les gens de Jéricho se masser au bord de la route pour voir passer Jésus. Il était petit et ne pouvait pas voir Jésus de ses yeux, alors Il monte donc dans un sycomore. Soudain, quelque chose se passe, Jésus pose son regard sur lui et lui dit : « Zachée, aujourd’hui il faut que je vienne chez toi ! » Chacun de nous a ses handicaps qui le gênent pour rencontrer Jésus. Nous avons besoin que le regard de Jésus se porte sur nous, qu’il nous interpelle et qu’il s’invite dans notre vie. A partir de cette interpellation, Zachée se précipite, ouvre sa maison et organise un repas où Jésus va partager la table de Zachée. Jésus est venu pour toucher nos blessures, pour se pencher sur nos faiblesses et pour nous mettre debout, c’est là notre grande espérance. C’est bien nous qu’Il choisit et c’est chez nous qu’Il veut venir, à notre table. L’espérance doit nous rendre inventif, transformer nos impuissances en désir de rencontre. Il ne faut pas grand chose pour que Jésus s’invite chez nous ; il lui suffit de voir qu’il est attendu, il lui suffit de rencontrer notre regard et d’y lire, avec notre détresse, une petite lueur de foi et de sincérité.

"Tout joyeux, Zachée descendit vite pour le recevoir. En voyant cela, tous maugréaient : Il est allé loger chez un pécheur !" Zachée est regardé par les habitants de Jéricho comme un pécheur. Le regard de Jésus est si différent, il voit la beauté de notre être créé à l’image et à la ressemblance de Dieu. Il nous regarde d’une manière unique. Le salut est venu dans la maison de Zachée parce qu’« il cherchait à voir qui était Jésus. » Au milieu de ses soucis, fatigué du mépris des autres, Zachée n’avait plus qu’une idée, rencontrer un visage, Jésus, avec lui il pourrait recommencer sa vie. Notre misère est trop souvent de traîner notre vie, résignés. Sous le regard d’amour de Jésus, Zachée, retourne sa vie ! Dans le secret de son cœur et dans le secret du cœur de Jésus se vit une alliance étonnante. A la suite de Jésus, nous voulons vivre ce mystère d’accueil des « pauvres » de Jésus, être solidaire des pauvres dans le Christ. C’est ainsi que nous retrouvons la joie, l’allégresse et la fraîcheur de notre vie. Avec Jésus nous voulons vivre à la louange de la gloire de Dieu. Jésus s’invite dans sa maison de prière, il nous donne part à son Corps et à son Sang, nous lui offrons nos mains ouvertes, pour qu’il y dépose sa joie.

"Jésus lui dit : Aujourd’hui le salut est venu pour cette maison, parce que lui aussi est un fils d’Abraham." Aujourd’hui nous invitons Jésus à nous accueillir dans sa maison, dans votre vie, pour que nous puissions tout partager avec Lui. Jésus veut faire toute chose nouvelle, réchauffer ce qui est refroidi, redresser ce qui est tordu, affermir ce qui s’épuise. Jésus nous permet d’accueillir sa Parole, d’entendre son appel et d’y répondre et de trouver la joie de le recevoir. Nous allons découvrir ce qu’il faut changer dans notre vie pour être véritablement un témoin de son Amour, rempli de la force de l’Esprit Saint. Jésus est venu chercher et sauver ce qui était perdu. Notre passé est entre ses mains et dans son cœur, notre présent et notre avenir est son affaire à lui qui peut tout ! Ce qui nous importe, jour après jour, c’est d’accueillir Jésus avec joie. Nous demandons que Jésus nous sauve. Avec Zachée, nous voulons descendre et recevoir Jésus avec joie, Pain de vie dans l’Eucharistie. Nous disons encore : « Seigneur, je ne suis pas digne que tu viennes sous mon toit, mais dis seulement une parole et je serai guéri. » Ainsi Jésus aura sa gloire en nous.

Nous redisons notre foi à Jésus, nous lui demandons de venir dans notre demeure.

Vos témoignages