Samedi 21 janvier 2017

3e dimanche du temps ordinaire, année A

« Convertissez-vous, car le royaume des Cieux est tout proche. »

Is. 9, 1-3
Ps. 26
1Co. 1, 10-17
Mt. 4, 12-23

  • Le dimanche 22 janvier 2017 iCal
    Semaine 1 à 10 : 3e dimanche du temps ordinaire, année A

"Quand Jésus apprit l’arrestation de Jean le Baptiste, il se retira en Galilée."

Il quitta Nazareth et vint habiter à Capharnaüm, ville située au bord de la mer de Galilée, dans les territoires de Zabulon et de Nephtali. C’était pour que soit accomplie la parole prononcée par le prophète Isaïe : Pays de Zabulon et pays de Nephtali, route de la mer et pays au-delà du Jourdain, Galilée des nations ! Le peuple qui habitait dans les ténèbres a vu une grande lumière. Sur ceux qui habitaient dans le pays et l’ombre de la mort, une lumière s’est levée. Après l’arrestation de Jean-Baptiste Jésus proclame : « Convertissez-vous, car le Royaume des cieux est tout proche. » C’est une urgence qui s’impose à tous. Jésus marche en lien avec l’humanité entière. Il nous donne de repérer ce qui nous aide à devenir plus humain, de mieux nous connaître. Sa parole est fraternelle. C’est une lumière qui éclaire l’histoire des hommes, un chemin qui conduit au Père, une promesse de la vie éternelle. Jésus construit notre avenir, il nous aide à résoudre les contradictions du monde et à dépasser la fureur d’Hérode. Animé par un esprit de sacrifice, Jésus est prêt à sacrifier sa vie. Jean le Baptiste a été livré, il annonçait Jésus. Jésus appelle les apôtres !

"À partir de ce moment, Jésus commença à proclamer : « Convertissez-vous, car le royaume des Cieux est tout proche. » Comme il marchait le long de la mer de Galilée, il vit deux frères, Simon, appelé Pierre, et son frère André, qui jetaient leurs filets dans la mer ; car c’étaient des pêcheurs. Jésus leur dit : « Venez à ma suite, et je vous ferai pêcheurs d’hommes. » Aussitôt, laissant leurs filets, ils le suivirent. Jésus appelle les apôtres et il leur confie une mission : « je vous ferai pêcheurs d’hommes. » Celui qui répond à cet appel est le premier bénéficiaire de la grâce accordée par cet appel. Cette grâce apporte la joie et une libération de soi-même. C’est une proposition pour retrouver l’unité de soi-même en harmonie de pensées et de sentiments avec les autres. » Devenir chrétien, du Christ, c’est s’attacher à la personne de Jésus, le suivre comme le seul véritable maître. Jean le Baptiste l’a désigné comme « l’Agneau de Dieu. » Ses disciples suivent Jésus. Deux frères, Simon, appelé Pierre, et André son frère, qui jetaient l’épervier dans la mer Jésus les appelle. Ceux qui prenaient les poissons du fond de la mer sont aptes à prendre désormais des hommes des profondeurs des ténèbres du monde pour les amener à la lumière.

"De là, il avança et il vit deux autres frères, Jacques, fils de Zébédée, et son frère Jean, qui étaient dans la barque avec leur père, en train de réparer leurs filets. Il les appela. Aussitôt, laissant la barque et leur père, ils le suivirent." Jésus parcourait toute la Galilée ; il enseignait dans leurs synagogues, proclamait l’Évangile du Royaume, guérissait toute maladie et toute infirmité dans le peuple. La Bonne Nouvelle du Royaume de Dieu est annoncée. C’est un Royaume de paix, d’amour et de vérité. La Parole est accompagnée de gestes de tendresse, Jésus guérit toute maladie parmi le peuple. C’est ainsi que l’Église est profilée. Elle va s’enrichir de nouveaux témoins qui suivront Jésus et annonceront le Royaume de Dieu. Deux frères sont appelés deux fois ! C’est l’annonce d’une nouvelle fraternité enracinée dans la nature créée par Dieu. Une grâce de relation personnelle et vivante avec le Christ Jésus leur est donnée. Jésus est la lumière et le libérateur de chacun de nous en particulier, il réalise une communauté nouvelle. Il nous faut aussi trouver notre place, selon le cœur du Père, qui nous envoie comme frères vers ses enfants.

Nous demandons la grâce de participer à l’œuvre d’amour de Jésus.

Vos témoignages

  • 21 janvier 2017 20:10

    J’aime beaucoup cette homélie Père Gilbert ! elle est vivante, la Parole de Dieu, chaque matin elle me réveille…Merci de nous introduire dans les richesses et la Beauté de la Parole de Dieu.