Mardi 14 novembre 2017

3e dimanche du temps ordinaire, année B

« Venez à ma suite. Je vous ferai devenir pêcheurs d’hommes. »

Jon. 3, 1-5.10
Ps. 24.
1 Co. 7, 29-31
Mc. 1, 14-20

  • Le dimanche 21 janvier 2018 iCal
    Semaine 1 à 10 : 3e dimanche du temps ordinaire, année B

« Après l’arrestation de Jean, Jésus partit pour la Galilée proclamer l’Évangile de Dieu ; il disait : « Les temps sont accomplis : le règne de Dieu est tout proche. Convertissez-vous et croyez à l’Évangile. »

Jean Baptiste demandait à chacun de rectifier sa vie en vue du Royaume de Dieu, il a été arrêté. Jésus apparaît dans l’histoire humaine, il déploie son projet d’Alliance avec l’humanité. Il manifeste l’Amour infini de Dieu avec une présence d’autorité. La bonne nouvelle prend forme dans un peuple qui chemine, suscité par une parole qui le met en marche. Jésus appelle ses premiers disciples dans un contexte de conversion. « Les temps sont accomplis, le règne de Dieu est tout proche, convertissez-vous et croyez à la bonne nouvelle. » Croyez possible une bonne nouvelle, un tout nouvel Amour. Jésus va beaucoup plus loin que Jean le Baptiste dans la conversion, il demande une conversion du cœur, une conversion à l’amour. Ce n’est plus une conversion morale, qui certes demeure nécessaire, mais c’est une conversion à l’amour de Dieu qui assume toutes les épaisseurs de notre humanité et la fait rayonner. Croire possible cette bonne nouvelle, c’est entrer dans un tout nouvel Amour. Voilà la Bonne Nouvelle : le Jour de Dieu vient, le Royaume s’approche de nous, nous n’avons qu’à l’accueillir. Il nous faut croire à la gratuité du don de Dieu.

"Passant le long de la mer de Galilée, Jésus vit Simon et André, le frère de Simon, en train de jeter les filets dans la mer, car c’étaient des pêcheurs. Il leur dit : « Venez à ma suite. Je vous ferai devenir pêcheurs d’hommes. » Aussitôt, laissant leurs filets, ils le suivirent. A sa suite, Jésus donne à chacun une place : « Je ferai de vous des pêcheurs d’hommes. » Se mettre en mouvement à la suite de Jésus, c’est partir, et manifester une conversion. La conversion à laquelle Jésus nous invite consiste à croire que le don de Dieu est actuel et qu’il est gratuit. Personne n’est abandonné, personne n’est laissé au bord du chemin. C’est dans cette ambiance que Jésus appelle ses premiers Apôtres. l’Amour de Dieu resplendit dans les cœurs et sur les visages. La conversion proposée est efficace quand le oui de notre cœur ouvre une porte à l’Amour infini de Dieu. C’est une conversion fondamentale à l’amour de Dieu qui va transformer tous nos amours. Jésus annonce cette Bonne Nouvelle : Dieu est Amour. Désormais nous pouvons vivre de l’Amour infini de Dieu.

"Jésus avança un peu et il vit Jacques, fils de Zébédée, et son frère Jean, qui étaient dans la barque et réparaient les filets. Aussitôt, Jésus les appela." Alors, laissant dans la barque leur père Zébédée avec ses ouvriers, ils partirent à sa suite. C’est pour faire du nouveau, qu’en lien avec Jésus, Jacques et Jean ont entrepris cette conversion. Ces Apôtres assumaient leurs responsabilités dans leur lieu de travail, dans leur quotidien. Jésus est là, ils ne sont plus seuls dans leur recherche de Dieu. Nous sommes tous appelés, nous quittons nos manières d’être selon le monde, non pas pour l’abandonner, mais pour lui apporter une espérance nouvelle en suivant Jésus et en vivant dans un nouvel amour. Jésus accomplit l’œuvre du Dieu d’Amour en chacun de nous. Mu par ce très grand Amour, la transformation de notre être pourra se réaliser. Il nous faudra lui donner notre consentement. Dieu nous transformera et nous situera dans son Amour. La Bonne Nouvelle annoncée s’active et se vit dans cet appel à vivre de l’Amour infini de Dieu.

Nous demandons à Jésus la grâce de convertir notre cœur en un cœur brûlant d’amour pour nos frères.

Vos témoignages

  • Gertrude 24 janvier 2015 22:56

    Je voudrais que l’Amour de Dieu s’active dans mon lieu de travail, cependant je rencontre très souvent des « pierres d’achoppement » en moi-même ; j’aime penser que ce sont les autres qui devraient changer, je ne sais pas si mon cœur peut vraiment se transformer jusqu’au point d’aimer celui ou celle que je trouve difficile. Se convertir n’est pas facile ! Je veux bien croire que c’est possible.

    • 3e dimanche du temps ordinaire, année B 25 janvier 2015 06:13, par Père Gilbert Adam

      « Dieu vient à nous parce que nous sommes tous appelés ensemble, pour bâtir de nouvelles relations à la suite de Jésus qui nous appelle : » Les temps sont accomplis, le règne de l’Amour est tout proche. » Jésus accomplit l’œuvre du Dieu d’Amour en chacun de nous, il est le Fils du Père, envoyé pour notre salut. Mu par ce très grand Amour, la transformation de notre être pourra se réaliser. Ce qui était impossible aux hommes se réalise par Dieu, car rien n’est impossible à Dieu, il suffit de lui donner notre consentement, Dieu nous transformera et nous situera dans son Amour."

      • 3e dimanche du temps ordinaire, année B 25 janvier 2015 18:58, par Marie-Noëlle

        Je me demande si je n’ai pas fréquemment l’illusion
        que j’ai donné mon consentement à Dieu…Il n’est pas facile de s’apercevoir si l’on vit dans une certaine illusion lorsqu’on se sent en paix et abandonné…
        Peut-être que le total abandon c’est d’abandonner l’envie de cette certitude ???