Mardi 23 mai 2017 — Dernier ajout samedi 27 mai 2017

7e dimanche de Pâques, année A

Père, l’heure est venue. Glorifie ton Fils afin que le Fils te glorifie.

Ac.1, 12-14 Ps. 26 1 P. 4, 13-16 Jn. 17, 1-11

  • Le dimanche 28 mai 2017 iCal
    7e semaine de Pâques : 7e dimanche de Pâques, année A

"Puis il leva les yeux au ciel et dit : « Père, l’heure est venue. Glorifie ton Fils afin que le Fils te glorifie."

Ainsi, comme tu lui as donné pouvoir sur tout être de chair, il donnera la vie éternelle à tous ceux que tu lui as donnés. Or, la vie éternelle, c’est qu’ils te connaissent, toi le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus Christ. Jésus entre dans le moment le plus solennel de sa vie, celui du plus grand amour pour nous, par sa mort et par sa résurrection : « L’heure est venue. » C’est l’heure du plus grand amour pour son Père dont il réalise le projet de sauver l’humanité en lui donnant le pardon par sa Passion d’Amour. Dans ce dialogue d’amour entre Jésus et son Père nous approchons de leur Bonheur. Jésus, vrai homme, est le Fils du Père, le fils chéri de l’humanité que Marie a tissé dans son sein et que l’Esprit Saint anime. Dans ce retour vers le Père, son être de « vrai Dieu et vrai homme » est glorifié dans son humanité : « Glorifie ton Fils. » Jésus est le Grand Prêtre qu’il nous fallait, il nous donne la vie éternelle par son humanité glorifiée. Nous sommes en mesure de comprendre désormais la beauté de notre appel et la joie qui nous attend, la connaissance de notre Père des cieux.

"Moi, je t’ai glorifié sur la terre en accomplissant l’œuvre que tu m’avais donnée à faire. Et maintenant, glorifie-moi auprès de toi, Père, de la gloire que j’avais auprès de toi avant que le monde existe." J’ai manifesté ton nom aux hommes que tu as pris dans le monde pour me les donner. Ils étaient à toi, tu me les as donnés, et ils ont gardé ta parole. Maintenant, ils ont reconnu que tout ce que tu m’as donné vient de toi, car je leur ai donné les paroles que tu m’avais données : ils les ont reçues, ils ont vraiment reconnu que je suis sorti de toi, et ils ont cru que tu m’as envoyé. Le soir du Jeudi Saint, Jésus, dans ses confidences à ses disciples avait dit : « Il faut que le monde sache que j’aime mon Père et que j’agis conformément à ce qu’il attend de moi. » Jésus partage avec son Père sa grande préoccupation, ses disciples sont dans le monde, il lui faut les garder. C’est l’Esprit Saint qui est intervenu auprès de la Vierge Marie pour que se réalise la venue dans la chair du Fils du Père, le Verbe de Dieu. Elle l’a tissé dans sa chair dans l’Esprit Saint ! La même unité d’Amour qui était entre le Père et le Fils, s’est retrouvée entre la mère et son enfant, l’unité de l’Esprit Saint. Cette unité ne cessera pas, même dans les moments les plus difficiles de la Passion de Jésus : « Je veux que là où je suis, ils soient eux aussi ! » Jésus le nouvel Adam et Marie la nouvelle Ève se trouvent réunis dans la Passion et la compassion. Nous sommes en attente de les rejoindre au ciel, après avoir continué le chemin de Jésus dans l’Esprit Saint.

"Moi, je prie pour eux ; ce n’est pas pour le monde que je prie, mais pour ceux que tu m’as donnés, car ils sont à toi." Tout ce qui est à moi est à toi, et ce qui est à toi est à moi ; et je suis glorifié en eux. Désormais, je ne suis plus dans le monde ; La prière de Jésus est tout entière marquée par ses expressions d’amour pour son Père, et sa supplication pour ses disciples. Il lui demande qu’ils parviennent à l’unité parfaite et qu’ainsi le monde puisse connaître que c’est lui, le Père, qui l’a envoyé, et qu’il les as aimés du même Amour. La prière de Jésus est puissante, en lui, nous avons la joie de l’Amour infini de Dieu. Le monde reste extérieur à cet amour infini de Dieu tant qu’il ne lui ouvre pas son cœur. Ce n’est pas la nature qui réalise le mystère de la grâce, c’est le don gratuit de Dieu. La gloire que Jésus demande est dés le commencement du monde : « Tu m’as aimé avant même la création du monde. » Jésus ayant revêtu la condition humaine, est descendu jusque dans nos enfers pour nous en sortir. « Père donne-moi la gloire que j’avais auprès de toi avant que le monde fut créé. » Dans cette remontée vers le Père, Jésus nous entraîne dans son amour.

Nous demandons la grâce d’être introduits dans cet Amour infini du cœur de Dieu manifesté en Jésus Christ.