Mardi 23 mai 2017

Ascension du Seigneur. année A

« Allez ! De toutes les nations faites des disciples : baptisez-les au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit, »

Ac. 1, 1-11 Ps. 46 Ep. 1, 17-23 Mt. 28, 16-20

  • Le jeudi 25 mai 2017 iCal
    Fêtes du Seigneur. 1 : Ascension du Seigneur. année A

"Les onze disciples s’en allèrent en Galilée, à la montagne où Jésus leur avait ordonné de se rendre."

Quand ils le virent, ils se prosternèrent, mais certains eurent des doutes. Devant les doutes qui sont en nous, Jésus nous fait entrer dans la patience de Dieu, dans sa tendresse et sa miséricorde. Le temps d’une longue patience commence. Jésus est avec nous, différemment. C’est un monde nouveau qui se crée doucement devant les yeux des apôtres. Le monde de la Résurrection est l’œuvre pour la conversion de chacun. La douceur vaincra, elle conciliera les oppositions intérieures et extérieures par la force de l’Esprit Saint. Il nous faut nous ouvrir, nous aimer de son Amour. Pendant quarante jours, il est apparu aux disciples, il leur a dit : Je vous enverrai ce que le Père a promis, l’Esprit Saint. C’est désormais sa Vie que Jésus nous donne. Accepter un dépassement de nous mêmes pour nous mettre au rythme de l’amour de Dieu n’est pas si facile ! « Mon Dieu je crois, mais augmente ma foi. » La Résurrection de Jésus s’impose à nous, et cependant, il y a ce que nous avons à faire, et que nous voulons faire.

"Jésus s’approcha d’eux et leur adressa ces paroles : « Tout pouvoir m’a été donné au ciel et sur la terre. Jésus nous propose de redécouvrir notre appel en lui, à la lumière de sa Résurrection. Notre volonté peut se fondre dans le pouvoir sans limite de Jésus qui nous est donné. Le Père nous donne Jésus ressuscité, il a agit sur la terre, il va agir du ciel. Jésus, élevé dans la gloire après son abaissement, nous envoie annoncer la bonne nouvelle. Il veut nous entraîner à sa suite, pour permettre à l’humanité de vivre de son amour. Jésus est l’unique, le bien-aimé du Père. Nous devenons nous aussi les enfants du Père. Quand Dieu prend chair de la Vierge Marie, Il fait entrer l’humanité dans l’amour de Dieu Père, Fils et Saint-Esprit. Nous sommes situés dans l’amour éternel de Jésus qui vient, vit, souffre, meurt, et ressuscite : « L’ascension de ton Fils est déjà notre victoire, prie la liturgie. » Nous vivons dans la foi, l’espérance et dans la charité car nous sommes le corps du Christ, l’épouse bien-aimée de l’Agneau.

"Allez ! De toutes les nations faites des disciples : baptisez-les au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit," apprenez-leur à observer tout ce que je vous ai commandé. Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde. La charité de Jésus a traversé la mort violente et l’injustice, elle se fait douceur, encouragement, accueil de la volonté du Père. Devenir disciple de Jésus élevé « au-dessus de tout, » est une ascension de notre condition humaine. « Notre vie, dira l’apôtre Paul, est désormais dans le Christ. » Elle est cachée dans le cœur de Dieu. Nous voulons entrer dans la volonté de Jésus qui exprime son désir pour nous. Il nous faut une grande foi pour annoncer un tel amour de Dieu. Les dons de Dieu nous donnent de vivre dans l’Esprit Saint. En mission sur terre en ce temps, nous sommes déjà, dans la foi, avec Jésus ressuscité emporté au ciel. Dieu qui élèves le Christ au-dessus de tout, nous emporte avec lui. Désormais notre vie est en lui, dans la foi, l’espérance et l’amour, elle est assumée par l’instant éternel de Dieu. Le Mystère du Dieu Trinité peut s’inscrire en toute chair : « Baptisez-les au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit. » Nous voulons grandir dans ce mystère de la vie de Jésus qui a pris chair de la Vierge Marie, qui s’est incarné : « Il est venu, il a souffert, il est mort, il est ressuscité. »

Nous demandons la grâce d’annoncer Jésus pour être fortifiés dans notre foi.