Mercredi 1er novembre 2017

Jour de prière pour les défunts

je suis descendu du ciel pour faire non pas ma volonté, mais la volonté de Celui qui m’a envoyé.

Is. 25, 6-9 Ps. 30 1 Co. 15, 51-57 Jn, 6, 51-58

  • Le jeudi 2 novembre 2017 iCal
    Fêtes liturgiques : Jour de prière pour les défunts

"Tous ceux que me donne le Père viendront jusqu’à moi ; et celui qui vient à moi, je ne vais pas le jeter dehors."

Par Jésus nous posons un regard d’amour sur la volonté de Dieu. Nous lui demandons la grâce d’entrer dans une attitude d’offrande à sa suite. Nous croyons que Dieu nous veut du bien et qu’il nous invite à la vie. L’image de la vigne nous manifeste combien Dieu veut que nous fassions fructifier ce qu’il nous donne. Il y a nécessairement des choses qui doivent mourir dans nos vies. Rien ne se perd indique la parabole de la graine mise en terre. En fêtant les Fidèles défunts, nous voulons être sauvés pour demeurer dans la joie de la Résurrection. Ne rien perdre de ce que le Père nous donne en Jésus. Il nous donne sa vie. Manger sa chair et boire son sang à l’Eucharistie nous établit dans sa vie ! Nous comprenons qu’il s’agit du Pain essentiel donné par amour, qui nous fera vivre de la vie même de Dieu. Notre Père nous donne ce qu’il nous faut pour que nous accomplissions sa volonté. « Pour eux, dit Jésus, je me consacre moi-même ! » Dans sa chair offerte, dans son sang versé, Jésus fait naitre une humanité toute nouvelle. C’est le chemin de consécration de notre vie à Dieu.

"Car je suis descendu du ciel pour faire non pas ma volonté, mais la volonté de Celui qui m’a envoyé. Or, telle est la volonté de Celui qui m’a envoyé : que je ne perde aucun de ceux qu’il m’a donnés, mais que je les ressuscite au dernier jour. Ce message d’amour, de paix et de joie, est le plus beau, le plus exaltant de tous les messages. Jésus est descendu du ciel, non pour faire sa propre volonté, mais la volonté de Celui qui l’a envoyé, la volonté du Père. Dieu est amour et miséricorde, il a créé l’homme par amour. Il est aimé de Lui et capable de l’aimer et d’aimer les autres. « Et celui qui vient à moi, je ne vais pas le rejeter dehors… Je le ressusciterai au dernier jour. » Dieu nous parle, il se donne à nous et il nous donne son Esprit Saint. La plus belle offrande que nous puissions faire de notre vie est contenue dans la Consécration de Jésus. « De même que le Père qui est vivant, m’a envoyé, et que moi je vis par le Père, de même aussi, celui qui me mange vivra par moi. » Dieu se donne dans le Pain de l’Eucharistie, le cœur de la vie chrétienne. Par le service de la charité, à l’imitation de Jésus lavant les pieds de ses disciples, nous nous mettons au service de nos frères.

"Telle est la volonté de mon Père : que celui qui voit le Fils et croit en lui ait la vie éternelle ; et moi, je le ressusciterai au dernier jour." La volonté de Jésus fait naître en nous le meilleur de nous-même. A sa suite, nous apprenons à aimer ce qui nous est donné dans tous les évènements de notre vie quotidienne. L’Eucharistie entretient en nous la vie divine qui est déjà commencée des ici-bas. « Si quelqu’un mange ce pain, il vivra éternellement. » Jésus nous donne de nous libérer de ce qui nous renferme sur nous-mêmes. Il affronte sa Passion en chacun de nous. Notre feu intérieur est l’Amour de Jésus brulant dans nos cœurs. Dieu nous regarde dans son Fils et nous sommes déjà vainqueurs de la mort. Toute communion au Corps et au Sang de Jésus est une communion à la vie du Fils de Dieu, l’Envoyé du Père. Progressivement l’Amour de Dieu prend toute sa place en nous. Demeurer dans le Christ, c’est trouver en lui la lumière, la paix et le pardon. Il nous faut puiser à sa vie la force de vivre, surtout quand l’épreuve est là. La peur existentielle de la mort qui est à la racine de nos angoisses, peut être transfigurée. La mort vécue avec Jésus n’est pas une fin, elle est un commencement.

Nous demandons la grâce de suivre Jésus victorieux de la mort pour obtenir la vie.

Vos témoignages

  • Lucie 2 novembre 2017 21:39

    Merci Père pour tout votre ministère qui nourrit le peuple de Dieu affamé.

  • 2 novembre 2017 14:54

    Je ne peux m’empêcher de me demander mais ou sont et vont vraiment nos défunts ? Certes ils peuvent être « vivant » dans nos cœurs , mais nous souffrons tellement de leurs absences. Nous nous demandons chaque jour ce qu’ils font.. comment ils vont dans le secret de notre cœur … sans avoir de réponses…

    • Jour de prière pour les défunts 2 novembre 2017 15:25, par Père Gilbert Adam

      Ma chère Hélène,

      C’est beau de penser que nos défunts peuvent être « vivants » et demeurer dans nos cœurs ,

      C’est très beau de souffrir tellement de leurs absences.

      Comment ils vont dans le secret de notre cœur …

      L’Evangile, la Bonne Nouvelle est si précieuse :

      « Or, telle est la volonté de Celui qui m’a envoyé : que je ne perde aucun de ceux qu’il m’a donnés, mais que je les ressuscite au dernier jour. »

      C’est dans le cœur de notre Père des cieux que tout se réalise.

      Ce message d’amour, de paix et de joie, est le plus beau, le plus exaltant de tous les messages.

      Jésus est descendu du ciel, non pour faire sa propre volonté, mais la volonté de Celui qui l’a envoyé, la volonté du Père.

      Dieu est amour et miséricorde, il a créé l’homme par amour.

      Il est aimé de Lui et capable de l’aimer et d’aimer les autres.

      « Et celui qui vient à moi, je ne vais pas le rejeter dehors… Je le ressusciterai au dernier jour. »

      Dieu nous parle, il se donne à nous et il nous donne son Esprit Saint.

      C’est dans cet Amour nouveau que tout se réalise en nous.

      Je t’embrasse

  • Denise Brouillette 2 novembre 2017 11:25

    La mort, y a plein de vie dedans ! Reflechir, méditer sur l’éternité pour apprendre à vivre. Paul, le grand converti,a traversé dans la foi la frontière de l’invisible ’ vie’ .« Ce n’est pas moi qui vit, c’est Christ qui vit en moi. » Méditer ce kerigme de Paul ouvre la porte de la joie céleste.une joie éternelle. Créer pour la joie du Père ! J’ai reçu une seule vie et elle a couleur de vie éternelle Que la grâce de l’amour m’accompagne sur cette route. « Ceci est mon corps »

  • Jacintha 1er novembre 2016 18:34

    Quelle belle homélie. Merci Père Gilbert, elle m’apaise et me tourne vers Jésus, la Vie.

    • Jour de prière pour les défunts 2 novembre 2016 09:48

      Cher Père, merci encore pour votre homélie de ce jour. Il faut croire que l’Esprit Saint vous éclaire pour nous aider à méditer et à prier avec votre homélie. Oui, Jésus est la Vie, Il est ma vie. Pour me donner sa Vie, il a inventé ce Sacrement admirable qu’est l’Eucharistie. Grâce à Elle, Il me transfuse sa Vie. Il est grand le Mystère de la Foi : Dieu qui se fait tout petit pour venir habiter en moi. Quelle merveille !