Jeudi 14 mai 2015

Ascension du Seigneur. année B

« Le Seigneur Jésus, après leur avoir parlé, fut enlevé au ciel et s’assit à la droite de Dieu. »

Ac. 1, 1-11 Ps. 46 Ep. 4, 1-13 Mc. 16, 15-20

  • Le jeudi 14 mai 2015 iCal
    Fêtes du Seigneur. 1 : Ascension du Seigneur. année B : 0602.Ascension du Seigneur. année B

Jésus leur dit : « Allez dans le monde entier. Proclamez la Bonne Nouvelle à toute la création."

Celui qui croira et sera baptisé sera sauvé ; celui qui refusera de croire sera condamné. Ce que Dieu a fait, garantit pour nous ce qu’Il fera ; s’il a livré son Fils Jésus pour nous, ce n’est pas pour nous ôter maintenant sa faveur ou cesser de nous regarder avec tendresse ! Dieu a scellé avec nous une Alliance, éternelle et chaque jour nouvelle, et si Lui est avec nous, qui pourrait imaginer venir à bout de notre fidélité ? Le monde du refus aura beau nous bousculer, nous angoisser, nous persécuter, nous raconter que tout est perdu d’avance, « en tout cela nous n’avons aucune peine à triompher » parce que Celui qui nous a aimés nous aime encore à la droite de Dieu. Jésus, près sa Résurrection, pendant quarante jours, accompagne ses Apôtres. Le jour de l’Ascension, Il remonte auprès du Père. Sa lumière, son amour, sa vie, sont désormais « en acte » dans son Corps qui est l’Église. Nous sommes porteurs d’une source de vie inépuisable dans un monde ou il y en une grande soif de Vérité et d’Amour. Nous croyons en effet à la gloire sans prix de l’héritage que nous partageons avec les fidèles. Jésus nous est donné, Il est à l’œuvre, dans l’Église aujourd’hui. Il est en nous, à la disposition de ceux qui le recherchent dans leur soif d’un Amour infini.

"Voici les signes qui accompagneront ceux qui deviendront croyants : en mon nom, ils chasseront les esprits mauvais ; ils parleront un langage nouveau ;" ils prendront des serpents dans leurs mains, et, s’ils boivent un poison mortel, il ne leur fera pas de mal ; ils imposeront les mains aux malades, et les malades s’en trouveront bien. » Comme les Apôtres, nous sommes témoins de cette victoire, puisque « nous sommes revêtus de la force d’en haut, » puisque nous tenons, dans l’Esprit, le commencement de la vie éternelle. Rien ne pourra nous séparer du Père et du Fils, ni les inquiétudes, ni les critiques, ni les écroulements du présent, ni les menaces sur l’avenir, ni les étroitesses des hommes, ni même nos chutes et nos propres misères. Le Saint Esprit est donné aux apôtres pour assurer ce Service d’Amour : « C’est la force même, le pouvoir, la vigueur, qu’il a mis en œuvre dans le Christ quand il l’a ressuscité d’entre les morts et qu’il l’a fait asseoir à sa droite dans les cieux. » C’est la force du Saint-Esprit que nous attendons, dans ce temps de Pentecôte pour nous laisser renouveler. La puissance de Jésus est à l’œuvre dans le cœur des disciples, la puissance de l’amour infini se déploie en nous.

"Le Seigneur Jésus, après leur avoir parlé, fut enlevé au ciel et s’assit à la droite de Dieu. Quant à eux, ils s’en allèrent proclamer partout la Bonne Nouvelle." Le Seigneur travaillait avec eux et confirmait la Parole par les signes qui l’accompagnaient. Jésus s’est assis : c’est une image, mais combien riche d’enseignement pour nous ! Il s’est assis, comme celui qui a pleins pouvoirs. Il s’est assis à la droite de Dieu, parlant au Père d’égal à égal, et intercédant pour nous dans ce dialogue d’amour. Il s’est assis dans la paix, ayant achevé chez nous l’œuvre du Père, et goûtant déjà, lui, le Premier-né, le repos de Dieu. Jésus est le Seigneur partageant le trône de Dieu , et en ce temps d’épreuves et d’incertitudes que nous traversons elle est pour nous porteuse d’un message de sérénité et d’espérance. Sérénité, parce que nous ne sommes pas seuls et que nous ne serons jamais seuls, tant que notre souci restera d’accomplir le dessein du Père. Nous sommes heureux de vivre dans le Christ ressuscité : il est vivant ! Il est notre joie dans ce pèlerinage terrestre. Aujourd’hui nous sommes en marche animé par l’Esprit Saint, demain sa victoire sera réalisée en nous. Marie Immaculée nous devance, elle est auprès de Lui dans son corps et dans son âme, l’Ascension de son fils est déjà notre victoire. Dans cette Alliance d’Amour qui rejoint toute l’humanité, nous sommes portés par le Christ qui nous donne la responsabilité de bâtir « la civilisation de l’amour. »

Nous demandons la grâce de comprendre que notre vie doit annoncer Jésus à tous les pauvres du monde.

Vos témoignages

  • Marie-Françoise 13 mai 2015 19:34

    Merci pour cette belle homélie Père Gilbert, qui m’apporte de l’espérance, en communion avec toute l’Eglise et le Projet d’Amour de Dieu pour l’humanité toute entière. Bonne fête de l’Ascension à vous.