Mardi 19 juillet 2016

Jeudi de la 16e semaine, année paire

« Amen, je vous le dis, en effet, beaucoup de prophètes et de justes ont désiré voir ce que vous regardez, et ils ne l’ont pas vu ; ils ont désiré entendre ce que vous entendez, et ils ne l’ont pas entendu. »

Jr. 2, 1…13
Ps. 35
Mt .13, 10-17

  • Le jeudi 21 juillet 2016 iCal
    semaine 16 : Jeudi de la 16e semaine, année paire

"Les disciples vinrent demander à Jésus : Pourquoi leur parles–tu en paraboles ?"

Il leur répondit : Parce que, s’il vous a été donné, à vous, de connaître les mystères du règne des cieux, à eux cela n’a pas été donné. Car on donnera à celui qui a, et il sera dans l’abondance, mais à celui qui n’a pas on enlèvera même ce qu’il a." Dieu se révèle le plus clairement possible. En utilisant des illustrations pour que chacun parvienne à la connaissance de la vérité, Jésus enseigne en paraboles. Les paraboles mettent au jour les dispositions profondes de chacun. Ceux qui ne saisissent pas la révélation de Dieu peuvent attribuer leur incompréhension à eux-mêmes. Ils ne comprennent pas parce qu’ils ont choisi de fermer leur cœur et leurs yeux aux choses de Dieu. Jésus annonce que le Royaume des cieux est révélé aux cœurs bien disposés pour le recevoir. Pour les autres, il est caché en raison de l’incrédulité de leurs cœurs. La vérité irrite la personne au cœur endurci, cette irritation causera en elle l’endurcissement qui peut atteindre l’aveuglement. En envoyant Jésus dans le monde, Dieu veut sauver tous les pécheurs. Mais ils ne peut pas sauver contre eux, ceux qui ne veulent pas croire. Il sait d’avance comment chacun va réagir. Il respecte la liberté de chacun de décider par lui-même. Dieu fait preuve d’une grande patience à l’égard des pécheurs, parce qu’il ne veut pas qu’un seul ne périsse. Dans ce temps de fragilité, notre regard se fait beaucoup plus délicat. L’amour de Dieu veut prendre sa place en nous. Il nous faut demander cet Amour infini de Dieu pour qu’il puisse grandir en nous.

"Voilà pourquoi je leur parle en paraboles, parce qu’en voyant ils ne voient pas, et qu’en entendant ils n’entendent ni ne comprennent. Et pour eux s’accomplit cette parole du prophète Esaïe : Vous aurez beau entendre, vous ne comprendrez jamais. Vous aurez beau regarder, vous ne verrez jamais. car le cœur de ce peuple s’est engourdi ; ils sont devenus durs d’oreille et ils ont fermé les yeux, de peur de voir avec leurs yeux, d’entendre avec leurs oreilles, de comprendre avec leur cœur et de faire demi–tour ; je les aurais guéris !"L’illustration permet de saisir le sens profond d’une vérité particulière. En parlant de choses terrestres, perceptibles par nos sens, nous pourrons croire les choses célestes qui échappent à nos sens. Jésus tient compte de notre capacité limitée à comprendre les choses spirituelles. C’est la raison pour laquelle il utilise des illustrations terrestres. Jésus sais que s’il nous donnait un enseignement spirituel, nous ne serions pas en mesure de le comprendre. Ainsi, il nous parle avec des illustrations qui ont lieu sur la terre, et qui sont à notre portée. Si nous comprenons ces illustrations terrestres, nous pourrons aussi comprendre par analogie ce qui est dans le cœur de Dieu. Jésus parle en paraboles pour nous aider à mieux saisir les réalités du monde spirituel. En donnant son enseignement par parabole, Jésus illustre par une histoire familière, le message inhabituel du Royaume.

"Mais heureux sont vos yeux, parce qu’ils voient, et vos oreilles, parce qu’elles entendent !" Jésus parle d’oiseaux, de fleurs, du soleil, et de toutes ces réalités avec lesquelles nous sommes familiers, pour nous aider à comprendre les secrets du royaume de Dieu. Il désire que nous connaissions la vérité, il nous la révèle par des illustrations empruntées de la nature ou de la vie quotidienne. Il est clair que les paraboles ont pour but de révéler et d’expliquer des réalités célestes. Mais le diable aveugle les yeux des hommes par le voile de l’orgueil, de la richesse, de la dépendance. Satan place un écran devant Dieu afin qu’ils ne voient pas briller la splendeur de la gloire de Christ pour être sauvés. Jésus déclare heureux ceux dont le cœur s’ouvre pour le Royaume. Il nous faut croire en effet, comme pour la contemplation des fruits de la nature, qu’il y a en nous un cheminement nécessaire. Dieu nous attire vers un murissement de notre être, vers un bonheur bien plus grand encore. Il nous faut contempler la Source d’eau vive du cœur de Jésus et de Marie qui nous enracine profondément dans l’amour que Dieu nous donne. Le Ciel est déjà donné sur la terre comme par de petites éclaircies. L’Amour de Dieu renforce nos liens avec lui, encore plus fortement qui les liens qui nous unissent. Les disciples reçoivent de Jésus son amour, les trésors du cœur de Dieu se donnent, « heureux vos yeux parce qu’ils voient. » Dieu seul est Amour et Lui seul nous donne d’aimer.

Nous demandons la grâce de nous préparer à vivre ce que Dieu veut nous donner, c’est-à-dire tout son Amour.

Vos témoignages

  • Laurent 21 juillet 2016 10:01

    Père Gilbert, je rends grâce pour votre enseignement, aussi délicate que celle du Père à notre égard.
    Paix à vous.