Jeudi 4 février 2016 — Dernier ajout mercredi 3 février 2016

Jeudi de la 4e semaine, année paire

Jésus appelle à lui les Douze et il se mit à les envoyer en mission deux à deux,

1 R. 2, 1…12 Ct. 1 Ch. 29, 10… Mc. 6, 7-13

  • Le jeudi 4 février 2016 iCal
    semaine 4 : Jeudi de la 4e semaine, année paire

Jésus appelle les Douze, et pour la première fois il les envoie deux par deux. Il leur donnait pouvoir sur les esprits mauvais,

et il leur prescrivit de ne rien emporter pour la route, si ce n’est un bâton ; de n’avoir ni pain, ni sac, ni pièces de monnaie dans leur ceinture. « Mettez des sandales, ne prenez pas de tunique de rechange. » Nous découvrons comment Jésus accompagne chacun des Douze dans cette première mission, comment il éclaire notre manière d’être. L’Apôtre ne part pas seul, chacun reçoit de l’autre une présence accompagnatrice qui l’aide à prendre conscience de ce qu’il vit lui-même. Jésus forme ses Apôtres à recevoir intérieurement, en leur cœur une nouvelle manière d’être, de la vivre dans la présence de l’autre. Jésus envoie ses apôtres deux par deux, il établit les perspectives d’une nouvelle communauté. Cette nouvelle communauté s’appuie sur sa famille de Nazareth, mais plus encore sur l’envoi du Père, "comme mon Père m’a envoyé, je vous envoie. Comme Marie a enveloppé Jésus de sa tendresse, elle enveloppe chacun des apôtres envoyés par Jésus d’une manière toute maternelle. Elle porte dans son cœur et dans sa foi cette nouvelle communauté que Jésus vient établir. Ces Douze sont des « pauvres » tellement différents les uns des autres, Jésus rempli de douceur et d’humilité a noué avec chacun d’eux une relation personnelle. Nous acceptons de n’avoir d’autre soutien que de la Parole donnée pour ressembler davantage au Christ Jésus qui annonce la Bonne Nouvelle.

Il leur disait encore : « Quand vous avez trouvé l’hospitalité dans une maison, restez-y jusqu’à votre départ. Si, dans une localité, on refuse de vous accueillir et de vous écouter, partez en secouant la poussière de vos pieds : ce sera pour eux un témoignage. » Nous pouvons entrevoir le rôle de Paix et d’Amour du Consolateur, de Saint-Esprit, quand les apôtres ont trouvé bon accueil. Une charité et une communion nouvelle est établie dans les cœurs, il faudra demeurer dans cette communion pour édifier une nouvelle communauté d’amour. L’Esprit Saint nourrit ces liens nouveaux, et il montrera le moment ou il faudra partir ailleurs et établir de nouveaux liens entre tous ceux qui se sont rencontrés. Dans cet amour nouveau, « Jésus leur donnait pouvoir sur les esprits mauvais. » Jésus donne à chacun de rayonner les richesses d’amour qui se trouvent dans son cœur. S’il les envoie « deux par deux, » c’est pour qu’ils réalisent une communauté toute nouvelle ou ils devront d’abord s’aimer les uns les autres. Jésus les établit dans la pauvreté, ils seront ainsi en solidarité avec les pauvres qu’ils vont rencontrer. « Ne rien emporter sinon un bâton, » pour écarter les vipères du chemin.

Ils partirent, et proclamèrent qu’il fallait se convertir. Ils chassaient beaucoup de démons, faisaient des onctions d’huile à de nombreux malades, et les guérissaient. » A travers cette nouvelle façon de vivre se constitue une nouvelle communauté selon le cœur de Dieu. Cette vie nouvelle, vécue de manière intérieure, est capable de chasser les démons qui empêchent la vie divine d’animer les cœurs. Ce même pouvoir nous pouvons nous aussi l’exercer en nous mettant sous l’action de Jésus Ressuscité qui nous envoie. Ce pouvoir d’Amour se reçoit de Jésus pour l’ensemble de nos relations concrètes, vécues selon l’Esprit Saint. En effet, pour réaliser le sens véritable de notre action, ce à quoi nous sommes appelés, il est nécessaire de laissez la charité prendre corps là où nous passons. Jésus envoie les Douze, devant lui, deux par deux, pour que cet amour prépare son accueil. « Ils partirent, et proclamèrent qu’il fallait se convertir. » Alors, ils chassaient les démons et ils faisaient du bien autour d’eux.

Nous demandons la grâce de la conversion à Jésus ressuscité qui nous a ressuscités avec lui.