Mercredi 10 mai 2017

Jeudi de la 4e semaine de Pâques

celui qui me reçoit, reçoit Celui qui m’a envoyé. 

Ac. 13, 13-25 Ps. 88 Jn. 13, 16-20

  • Le jeudi 11 mai 2017 iCal
    4e semaine de Pâques : Jeudi de la 4e semaine de Pâques

"Amen, amen, je vous le dis : un serviteur n’est pas plus grand que son maître, ni un envoyé plus grand que celui qui l’envoie.

Sachant cela, heureux êtes-vous, si vous le faites. Il n’y a aucune limite à l’humilité de Jésus, il s’abaisse, jusqu’à faire par amour le travail de l’esclave. Jésus fait preuve d’une grande confiance envers ses disciples, il les appelle ses amis. C’est la raison pour laquelle nous pouvons le suivre en grande confiance. C’est devant l’humilité de Jésus que nous sommes renouvelés dans notre service pour les autres, pour être un instrument d’Amour efficace ! Travailler pour Jésus et pour l’Eglise de Jésus nous demande de l’humilité pour être totalement docile à l’Esprit Saint. Nous apprenons de Jésus que nous le laissons nous aimer dans la proportion de notre humilité. Jésus, après avoir lavé les pieds de ses disciples, commente par deux fois son geste. D’abord il dit à Pierre : « Ce que je fais, tu le comprendras plus tard. » Et ensuite en s’adressant à tous : « Comprenez-vous ce que je vous ai fait ? » Jésus est venu, il a revêtu notre humanité. Il est Dieu avec nous, et il veut maintenant agir par nous. Prenant notre nature humaine, Jésus descend plus bas encore ! Il lave les pieds de Judas qui le livre, il lui donne une possibilité de revenir : « Mon ami, fait ta besogne. » Ce sont les trahisons des amis sont les plus rudes à vivre. Jésus exprime à l’avance son humiliation, elle sera extrême dans sa passion et sa mort sur la Croix. Cet abaissement préfigure le don total de sa vie dans l’Eucharistie. Nous nous laissons purifier par lui afin d’avoir part à l’héritage du Royaume.

"Ce n’est pas de vous tous que je parle. Moi, je sais quels sont ceux que j’ai choisis, mais il faut que s’accomplisse l’Écriture : Celui qui mange le pain avec moi m’a frappé du talon." Je vous dis ces choses dès maintenant, avant qu’elles n’arrivent ; ainsi, lorsqu’elles arriveront, vous croirez que moi, JE SUIS. Jésus, après avoir lavé les pieds de ses disciples, leur fait ses confidences. Les disciples jouissent d’une intimité avec Jésus qui nous fait, aujourd’hui encore, la même confiance. Il désire ardemment établir avec nous la même relation d’intimité, car il nous appelle à continuer son œuvre. Nous reconnaissons notre faiblesse et nous renouvelons notre fidélité à Jésus. Comme Pierre, nous ne le comprenons que « plus tard. » Jésus est la paix, il nous offre toutes les possibilités de son amour pour que nous puissions aller, à sa suite, jusqu’au bout de l’amour. Tout ce que Dieu veut réaliser en nous, il le fait avec nous. Jésus nous donne l’exemple d’une charité concrète, efficace. Il nous annonce que « le serviteur n’est pas plus grand que son maître, ni l’envoyé plus grand que celui qui l’envoie. » Le service de nos frères va nous identifier à Jésus notre Maître, nous conformer à lui dans son abaissement jusqu’au don total : « Bienheureux êtes-vous, si, sachant cela, vous le mettez en pratique. »

"Amen, amen, je vous le dis : si quelqu’un reçoit celui que j’envoie, il me reçoit moi-même ; et celui qui me reçoit, reçoit Celui qui m’a envoyé. » Jésus nous fait entrer dans une grande humilité. Le Père a tout remis entre ses mains. « Ayant aimé les siens qui étaient dans le monde, il les aima jusqu’au bout. » Jésus a reçu tout pouvoir du Père et il aime les siens jusqu’au bout. Dieu n’échoue pas quand Jésus meurt sur la Croix, car il nous délivre de la mort et de l’enfer. Le Père prend le Fils dans sa gloire, avec l’humanité que Marie lui a tissée. Jésus donne sa vie pour nous. « Je donne ma vie, personne ne me la prend, mais je la donne de moi-même. » Il est capable, par son amour infini, de vaincre tout le mal du monde. Ainsi, nous pouvons en tout, accomplir la volonté de Dieu. Il nous donne la garantie qu’à sa suite, le bien triomphera toujours. Nous agirons en son nom, et nous l’honorerons si nous agissons avec une véritable humilité de cœur. Dieu poursuit ainsi son œuvre d’amour dans le monde. En nous soumettant humblement à la réalité quotidienne de notre vie, nous savons que Dieu construit la Paix. Le Saint-Esprit qui nous est donné, nous dispose à le faire, à nous mettre à l’école de l’amour par l’humilité. C’est un chemin privilégié pour nous offrir à Dieu et pour mourir à nous-même. Si nous mourrons à nous-mêmes, Dieu vivra en nous.

Nous demandons la grâce de comprendre les paroles de Jésus et de les mettre en pratique.

Vos témoignages

  • 30 avril 2015 12:24

    Je trouve beau que Jésus lave les pieds de ses disciples ,mais je ne comprends pas pourquoi il lave ceux de juda alors qu’il savait déjà qu’il allait le trahir, n’est-ce pas ?

    • Jeudi de la 4e semaine de Pâques 1er mai 2015 08:12, par Pierre

      Jésus ne fait pas de différence entre les hommes, Son Amour est Inconditionnel pour chaque enfant du Père. Son Cœur ne condamne pas celui qui le trahit, ceux qui le condamnent : ’Père, pardonne-les, ils ne savent pas ce qu’ ’ils font.’

      Quelle bénédiction pour nous que Dieu, à travers le Pape François, veut nous le rappeler en donnant à l’ humanité une jubilé de la Miséricorde Divine qui s ouvrira la fête de l’immaculée Conception, le 8 décembre. nous sommes tous en effet les enfants de Marie , Mère de la Miséricorde. Prions de ne jamais douter de l’Amour Insondable de Dieu pour l’ humanité, révélé en son Fils Bienaimé Jésus.

    • Jeudi de la 4e semaine de Pâques 21 avril 2016 16:09, par boutin

      Juda parce que c.est l.Anner de la misericorde

    • Jeudi de la 4e semaine de Pâques 21 avril 2016 16:13

      Il fait pardonner