Jeudi de la 6e semaine, année paire

Tu es le Fils de Dieu répond Pierre à Jésus.
Mercredi 19 février 2020

Jc. 2, 1-9 Ps. 33 Mc. 8, 27-33

  • Le jeudi 20 février 2020 iCal
    semaine 6 : Jeudi de la 6e semaine, année paire

« Jésus s’en alla, ainsi que ses disciples, vers les villages situés aux environs de Césarée-de-Philippe. Chemin faisant, il interrogeait ses disciples : « Au dire des gens, qui suis-je ? »

Ils lui répondirent : « Jean le Baptiste ; pour d’autres, Élie ; pour d’autres, un des prophètes. » Les réponses des gens sont multiples, souvent adaptées à leur besoin et à leur situation. Jésus attire aussi notre attention : Pour vous qui suis-je ? En effet, quand est-Il de la vie de Jésus en nous ? Pour moi qui est Jésus aujourd’hui ? Quand tout va bien dans notre vie, que nous recevons des compliments, que le soleil brille, Dieu est présent, nous croyons que Dieu est avec nous, notre réponse est enthousiaste ! Mais si nous nous réveillons avec des angoisses, que le temps est gris, nous avons alors l’impression que Dieu nous a abandonné ! Notre réponse risque d’être plus évasive ! Ainsi nos réponses sont aussi diverses

" Et lui les interrogeait : « Et vous, que dites-vous ? Pour vous, qui suis-je ? » Pierre, prenant la parole, lui dit : « Tu es le Christ. » Alors, il leur défendit vivement de parler de lui à personne. Pierre a vu Jésus chasser les démons, remettre debout les paralysés, calmer la tempête. Il répond très généreusement : « Tu es le fils de Dieu. » Tu es le Messie, tu es celui que l’on attend. En effet Dieu va vaincre toute injustice, il va rétablir son règne de vie ! Mais Jésus, pour la première fois, leur enseigne le silence car il lui faudra passer par la souffrance ! Ce passage obligé par la Passion de Jésus est toujours à l’œuvre dans le monde ! Quand nous marchons avec Jésus pour mieux accomplir la volonté de notre Père des cieux, nous sommes très vite face à la Croix de Jésus, que faire ? Pascal disait déjà : « Le Christ est en agonie jusqu’à la fin du monde. »

" Il commença à leur enseigner qu’il fallait que le Fils de l’homme souffre beaucoup, qu’il soit rejeté par les anciens, les grands prêtres et les scribes, qu’il soit tué, et que, trois jours après, il ressuscite. Jésus disait cette parole ouvertement. Pierre, le prenant à part, se mit à lui faire de vifs reproches. Mais Jésus se retourna et, voyant ses disciples, il interpella vivement Pierre : « Passe derrière moi, Satan ! Tes pensées ne sont pas celles de Dieu, mais celles des hommes. » C’est ouvertement que Jésus disait ces choses. Les disciples ne comprennent pas comment Jésus peut-être traité de la sorte, beaucoup souffrir, être rejeté par les anciens ! Pierre le dit à Jésus. La réponse est immédiate : Tes pensées ne sont pas les pensées de Dieu, ce sont les pensées des hommes. Nous demandons à Dieu de nous convertir pour reconnaitre Jésus dans tous les aspects de notre vie, y compris les plus difficiles ! Nous demandons la grâce d’entrer dans cette nouvelle perspective offerte par Jésus, concilier les différentes facettes de sa vie pour y adhérer et en vivre.

Nous demandons la grâce de nous tourner vers Jésus et de le suivre.

Vos témoignages

  • pierre 20 février 2020 09:22

    Le cœur de l’être humain est compliqué, car il est fait pour aimer et être aimé, et ces 2 faces de l’amour en font comme une montagne dont le chemin de crête est etroit ou un ravin insondable.

    De plus il est blessé par l’histoire humaine dans un monde où le visage et la présence de Dieu n’est plus la référence qui donne sens à la vie.

    Ce n’est que lorsque Jésus nous conduit au bonheur, par lui, avec lui et en lui que nous retrouvons notre dignité perdue dans des égarements de toutes sortes, Grâce à Sa Miséricorde Infinie.

    Enfant de Dieu, par adoption (choix de Jesus en notre faveur) ce n’est pas rien : c’est être participant à la Vie dans l’Esprit Saint.