Mardi 21 novembre 2017

Jeudi de la 4e semaine, année impaire

Quand vous avez trouvé l’hospitalité dans une maison, restez-y jusqu’à votre départ.

He. 12, 18-19.21-24
Ps. 47
Mc. 6, 7-13

  • Le jeudi 1 février 2018 iCal
    Semaine 4 : Jeudi de la 4e semaine, année impaire

« Il appela les Douze ; alors il commença à les envoyer en mission deux par deux. Il leur donnait autorité sur les esprits impurs, »

et il leur prescrivit de ne rien prendre pour la route, mais seulement un bâton ; pas de pain, pas de sac, pas de pièces de monnaie dans leur ceinture. « Mettez des sandales, ne prenez pas de tunique de rechange. » Non seulement Dieu nous choisis, mais il nous a fait don de sa grâce, il nous a fait entrer dans son amitié, alors que nous étions pécheurs. Encore aujourd’hui, quel que soit notre fardeau de misères, quels que soient l’échec ou la fragilité de notre vie spirituelle, quelles que soient les ombres de notre vie familiale et communautaire, notre Père, nous offre, en son Fils Bien Aimé, le pardon de nos fautes. Mieux encore, Dieu nous a fait connaître « le mystère de sa volonté », c’est-à-dire le plan d’amour longtemps caché et maintenant dévoilé dans le Christ, ce projet de réussite que Dieu a formé pour le monde et pour chacun de ses enfants. Nous sommes concernés par l’envoi des Apôtres en mission. Pour « la première fois » Jésus envoie les Apôtres, ils sont d’abord des appelés et ils sont envoyés ensemble par Jésus ! Celui qui reçoit cet « envoi » est d’abord un appelé, un appelé avec ses frères et ils sont envoyé « deux par deux. » Jésus envoie ceux qui l’ont accompagné alors qu’il annonçait l’amour infini du Père. Pour que cet amour soit annoncé il faut qu’il soit vécu comme Jésus l’a vécu et l’a annoncé.

Il leur disait encore : « Quand vous avez trouvé l’hospitalité dans une maison, restez-y jusqu’à votre départ. Si, dans une localité, on refuse de vous accueillir et de vous écouter, partez et secouez la poussière de vos pieds : ce sera pour eux un témoignage. » Ayant pris cœur dans la vie de ceux qui l’annoncent, le message de l’amour infini de Dieu est annoncé par les Apôtres ensemble. Il leur donne le pouvoir de l’amour infini de Dieu. Cet amour est lumière pour la vie de ceux qui le reçoivent. Partout où la lumière arrive, les ténèbres se dispersent. Là où la vie se répand, la mort recule. Partout où l’amour se donne la haine perd du terrain. Cet envoi est déjà l’actualisation de la victoire de l’amour de Jésus qui sera demain vécue sur la Croix. Cette victoire est préparée par la parole des Apôtres : « Ils partirent et proclamèrent qu’il fallait se convertir… » Au baptême, l’Esprit du Seigneur nous a marqué d’un sceau invisible à nos yeux de chair, mais l’Esprit Saint reconnaîtra toujours son empreinte. L’Esprit de Dieu atteste à l’intime de nous-mêmes : tu es fils, tu hérites de Dieu la vie qu’il donne et l’élan qu’il imprime à notre existence, l’Esprit Saint est en nous, dès aujourd’hui. C’est la base même de notre foi, nous savons d’où nous venons, et nous savons où Dieu nous mène. A partir de là, toute assurance est permise, l’amour infini de Dieu s’incarne en chacun et prendre corps dans la communauté qui demeure dans la pauvreté.

"Ils partirent, et proclamèrent qu’il fallait se convertir. Ils expulsaient beaucoup de démons, faisaient des onctions d’huile à de nombreux malades, et les guérissaient. Rien de sécurisant dans la manière dont Jésus envoie ses missionnaires sinon qu’il « les envoie deux par deux, » il leur faudra dès le départ accepter le travail d’équipe. Le missionnaire du Christ est un homme léger, qui n’a pas le temps de s’installer, pressé, parce qu’il est porteur pour le monde d’un message de conversion. C’est donc un croyant, qui a accepté pour toujours la loi de l’exode. La foi est une sécurité, pour ceux qui acceptent le projet de Dieu qui assure la paix. Les Apôtres sont devenus une « créature nouvelle » grâce à Jésus l’Envoyé de Dieu. Ils ont revêtus le Christ et désormais ils annoncent le Christ et son amour infini. Ce travail de conversion est toujours à faire pour nous ! Un changement fondamental est ainsi annoncé et proposé à l’humanité. C’est le mystère de tout notre être qui reçoit le message, qui s’en nourrit et qui devient message. La nouvelle alliance est une relation d’amour, c’est un cœur qui accueille un autre cœur. Ce mystère de transformation se produit dans l’intimité la plus grande, dans la nuit de la foi. C’est le mystère de notre origine dans le Christ. Nous sommes les serviteurs du Fils et de l’Esprit-Saint, envoyés par le Père et qui sont à l’œuvre dans le monde pour annoncer la Bonne Nouvelle de notre salut.

Nous demandons la grâce de vivre de ce renouvellement en Dieu. »