Dimanche 19 octobre 2014

La Révélation faite aux pauvres et aux tout-petits.

La Révélation faite aux pauvres et aux tout-petits. Le mystère de Jésus venu dans la chair humaine à l’Annonciation se poursuit. Désormais une humanité nouvelle est en naissance, ainsi se perpétue aussi le mystère de Jérusalem. L’humanité que Jésus a reçue de Marie est donnée pour que le monde ait la vie. “Prenez, mangez, ceci est mon Corps.” [129] “Prenez, et buvez, ceci est mon Sang.” Petit à petit nous entrons dans la compréhension d’un grand mystère de communion. En elle Jésus instruit ses pauvres de l’intérieur. L’Église dès l’origine n’a jamais séparé ce que Dieu a si intimement uni : L’eucharistie, et le souci des pauvres :

“Tout ce que vous ferez aux plus petits des miens, c’est à moi que vous le ferez” [130]. Ce banquet de noces auquel nous sommes conviés, ce sont les plus démunis qui y prennent place en premier. Avec les Pauvres et à leur suite, nous voulons entrer dans ce grand mystère. C’est là que notre vie "s’origine", elle est enfantée de cette manière unique. Avec Jésus qui a tout donné, nous remontons sans cesse à la Source de cette humanité reçue par Marie. Dans ce Don inouï que Jésus fait de lui-même, s’exprime le Don que le Père lui fait de lui-même. Alors surgit le Paraclet, l’Amour du Père et du Fils qui s’est donné à Marie en surabondance.

Dans cette surabondance Marie reçoit Jean comme "enfant". C’est son fils désormais, en le recevant, elle reçoit chacun de nous. L’Esprit-Saint, dans ce don, nous est donné par l’humanité sainte de Jésus. Cette humanité vit de l’Amour plus grand de Dieu. Il est ainsi révélé aux hommes. C’est dans cet Amour tout nouveau, tout personnel, puisqu’il émane de la Personne Don, que l’apôtre Jean entend la Parole de Jésus. Il reçoit Marie comme mère. Jean, au pied de la Croix, est devenu le frère de Jésus. Ayant même mère que Lui , il reçoit, pour l’aimer comme Jésus, le Paraclet, l’Esprit Saint, Don que Jésus lui fait. Ainsi il aime divinement cette mère qui lui est donnée et il glorifie le Père d’un tel Fils, Jésus. Par cet Amour sans limite, il est entré dans le secret de Dieu. Le même Amour est donné aux pauvres qui vivent aujourd’hui encore dans le rejet, dans la détresse. II s’agit toujours de cette humanité que le Père a aimée, à qui Il a donné le Fils Unique. A cette humanité sauvée par Jésus, Il donne l’Esprit Saint, le Père des pauvres pour en faire leur Avocat et I’Avocat de Dieu.