Mercredi 12 avril 2017

Lundi de la 10e semaine, année impaire

Heureux les artisans de paix, car ils seront appelés fils de Dieu.

2 Co. 1, 1-7 Ps. 33 Mt. 5, 1-12a

  • Le lundi 12 juin 2017 iCal
    Semaine 10 : Lundi de la 10e semaine, année impaire

Voyant les foules, Jésus gravit la montagne. Il s’assit, et ses disciples s’approchèrent de lui. Alors, ouvrant la bouche, il les enseignait. Il disait : « Heureux les pauvres de cœur, car le royaume des Cieux est à eux.

Heureux ceux qui pleurent, car ils seront consolés. Heureux les doux, car ils recevront la terre en héritage. Nous sommes introduits dans les Béatitudes de Jésus. Dieu nous bénit, Il nous enveloppe de sa tendresse, il nous entoure comme la prunelle de son œil et nous demeurons dans son amour. Vivre des Béatitudes c’est entrer dans la Bénédiction de Dieu, habiter le mystère de Dieu et se laissez habiter par lui. Dans sa bénédiction, Dieu dit du bien de nous. Pour nous, bénir Dieu, c’est demeurer dans son amour, quand nous disons du bien de Dieu, nous sommes surpris de dire aussi du bien des autres. Demeurer dans cet amour infini de Dieu est plus que toutes les richesses de la terre. Il faut demeurer dans cet amour pour être « Heureux. » Quand Jésus a douze ans, Marie et Joseph le cherchent tout angoissés. Jésus leur est donné dans son appel, sa vocation : « Il me faut être aux affaires de mon Père. » C’est à la croix que cette Parole sera consolation pour Marie, elle pourra alors supporter, dans l’Amour infini du Père, la déréliction de Jésus. La béatitude des persécutés lui sera donnée à contempler et à vivre. « Heureux ceux qui pleurent. » Jésus n’a jamais cessé de vivre le mystère de la pauvreté que ce soit à Bethléem, à Nazareth ou encore à Jérusalem. Dans un état de pauvreté extrême, Il met toute sa confiance en Dieu son Père. Le Royaume de Dieu nous est donné dans cette pauvreté.

« Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice, car ils seront rassasiés. Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde. Heureux les cœurs purs, car ils verront Dieu. Heureux les artisans de paix, car ils seront appelés fils de Dieu. Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice, car le royaume des Cieux est à eux. Le cœur qui cherche Dieu aspire à plus de justice, il aspire à ce que nous soyons ajustés sur Dieu et non aux idéologies qui détruisent l’humanité. Nous retrouvons alors le monde des petits et des pauvres qui ont recourt à Dieu. Marie dira la miséricorde de Dieu : « Il a jeté les yeux sur la pauvreté de sa servante ». Elle reçoit les événements sans se laisser accabler et elle rend grâce à Dieu en tout, demeurant toujours dans son amour. Tout lui est donné, elle a tout reçu de la bienveillance de Dieu, elle est dans l’émerveillement. « Heureux les cœurs purs, ils verront Dieu. » Les cœurs purs sont ceux qui n’ont qu’un seul désir, celui de faire la volonté de Dieu en tout, ils demeurent dans l’Amour.

Heureux êtes-vous si l’on vous insulte, si l’on vous persécute et si l’on dit faussement toute sorte de mal contre vous, à cause de moi. Réjouissez-vous, soyez dans l’allégresse, car votre récompense est grande dans les cieux ! C’est ainsi qu’on a persécuté les prophètes qui vous ont précédés. L’Amour que Jésus, le Verbe de Dieu, vit dans l’éternité avec son Père, a pris corps dans le temps, en la Vierge Marie sa mère. Elle est la bien-aimée, la compagne des jours joyeux comme des jours douloureux de Jésus. Les Béatitudes nous sont données pour nous communiquer cet Amour qui se donne maintenant à nous. Nous pouvons entrer dans la beauté et la grandeur de ce qui se vit, dans la douceur et la petitesse du quotidien. Jésus, avec ses disciples, descend de la montagne, Il s’assoit et Il parle. C’est une nouvelle législation qui se donne ainsi, c’est son cœur qui s’exprime. Nous sommes là au cœur de notre vocation chrétienne, dans un monde ou la tentation de la guerre est grande. Pour bâtir la communauté il est nécessaire d’être sans cesse des « faiseurs de paix, » des fils de Dieu.

Nous demandons la grâce de vivre vraiment des béatitudes.