Vendredi 28 avril 2017 — Dernier ajout dimanche 30 juin 2013

Lundi de la 13e semaine, année impaire

"Jésus déclara : « Les renards ont des terriers, les oiseaux du ciel ont des nids ; mais le Fils de l’homme n’a pas d’endroit où reposer sa tête."

Gn 18, 16-33 Ps 102 Mt 8, 18-22

"Jésus, voyant la foule autour de lui, donna l’ordre de partir vers l’autre rive du lac.

Un scribe s’approcha et lui dit : « Maître, je te suivrai partout où tu iras. » L’amour infini de Jésus ira jusqu’au don total de sa vie sur la croix ! Pouvons nous le suivre jusque là ? Notre désir de suivre Jésus ’partout ou il ira’ peut drainer beaucoup d’inconscience et de naïveté ! Nous voudrions porter son amour aux confins de la terre mais nous nous heurtons à nos limites quand nous sommes témoins du cri des rejetés, des bafoués, des désespérés du monde. Si lourde est la clameur des souffrants, de ceux qui sont mis a mort que nous sommes déconcertés par les violences dans les temps que nous vivons. La suite de Jésus est en effet déconcertante, nous devrons passer sur une autre rive, celle de la victoire de son amour sur la mort à la Résurrection. Suivre Jésus c’est en effet le rejoindre dans la communion à son amour pour nous qu’il a manifesté dans sa chair, amour fou du Père qui nous attire à lui. « Jésus est venu chez les siens et les siens ne l’ont pas reconnu ! » Le Fils de l’homme n’a pas où reposer la tête quand son amour n’est pas accueilli.

"Jésus déclara : « Les renards ont des terriers, les oiseaux du ciel ont des nids ; mais le Fils de l’homme n’a pas d’endroit où reposer sa tête." Nous pouvons rejoindre l’amour de Dieu comme l’apôtre Jean qui met sa tête sur le cœur de Jésus pour recevoir son amour. C’est dans le mystère de l’amour infini de Dieu que nous trouvons notre véritable mission pour l’humanité entière. Notre vie peut devenir une offrande sacrée, un sacrifice quotidien qui aboutit à l’union au sacrifice de Jésus qui est offert chaque jour dans l’eucharistie. C’est à partir de la croix que Jésus engendre pour la vie éternelle une multitude de frères. Le sacrifice de Jésus sur la croix nous est donné dans le mystère pascal ou est célébré notre vocation de passer de ce monde au Père. La Paque du Seigneur nous est donnée pour opérer ce passage. Nous nous nourrissons du Corps et du Sang de Jésus qui nous entraîne sur l’autre rive est le lieu de la charité, celui de l’amour infini de Dieu.

« Un autre des disciples lui dit : « Seigneur, permets-moi de m’en aller d’abord enterrer mon père. » Mais Jésus lui dit : « Suis-moi, et laisse les morts enterrer leurs morts. » La génération divine est une génération d’amour, différente de la génération humaine. Elle vient d’une unique source : l’amour de Dieu manifesté en Jésus Christ, le fils unique du Père et le fils de Marie. Le monde continue sa course selon ses propres repères qui ne sont pas ceux du Royaume ! Jésus nous invite à participer au Salut de nos frères en les conduisant à la vie. L’Esprit Saint nous est donné pour que nous agissions par Lui et qu’il nous sauve. Suivre Jésus dans son combat pour la vie c’est lutter pour plus l’humanité dans le monde. Un combat immense nous conduit à ce nouvel amour dans le respect de ce que nous sommes pour être proches les uns des autres comme Dieu lui-même s’est rendu proche de nous.

Nous demandons la grâce d’entendre l’appel à l’amour infini de Dieu.