Samedi 12 novembre 2016

Lundi de la 1re semaine, année impaire

« Le temps est accompli et le Royaume de Dieu est tout proche : repentez-vous et croyez à l’Évangile. »

He. 1, 1-6
Ps. 96
Mc. 1, 14-20

  • Le lundi 12 janvier 2015 iCal
    Semaine 1 : Lundi de la 1re semaine, année impaire

"Après que Jean eut été livré, Jésus vint en Galilée, proclamant l’Évangile de Dieu et disant : « Le temps est accompli et le Royaume de Dieu est tout proche :

Repentez-vous et croyez à l’Évangile. » Comme il passait sur le bord de la mer de Galilée, Jésus vit Simon et André, le frère de Simon, qui jetaient l’épervier dans la mer ; car c’étaient des pêcheurs. Et Jésus leur dit : « Venez à ma suite et je vous ferai devenir pêcheurs d’hommes et aussitôt, laissant les filets, ils le suivirent. » Le prophète Jean Baptiste s’en est allé, Jésus vient avec une parole encore plus puissante : « Le temps est accompli ! » Le temps désigner ici est le kairos, c’est-à-dire le moment particulier de la faveur et de l’action de Dieu. Cette première déclaration nous dit simplement notre histoire, et dans cette histoire, nos vies ne sont pas livrées au hasard, mais exposées à l’irruption de la bonté de Dieu qui leur donne sens. C’est après l’arrestation de Jean le Baptiste, que Marc met Jésus en œuvre dans l’Évangile. « Convertissez- vous et croyez à la bonne nouvelle. » Le Règne de Dieu est Paix, Justice et Amour, Il doit prendre vie dans notre humanité. Pour cela, il nous faut quitter le monde ancien. C’est la bonté de Dieu qui nous touche et nous pousse à la conversion ; ce qui signifie que c’est à chacun et chacune d’entre nous qu’il appartient de changer de manière de penser, de voir le monde et d’y vivre, et d’accepter d’être retournés, bouleversés, transformés par la bonté de Dieu !

"Et s’avançant un peu, il vit Jacques, fils de Zébédée, et Jean son frère, eux aussi dans leur barque en train d’arranger les filets ; et aussitôt il les appela." « Le royaume de Dieu s’est approché »:Jésus fait irruption dans ce temps, qui, grâce à lui, est la venue du règne de Dieu. Il s’agit de la bonne nouvelle annoncée par le temps liturgique. Dans sa bonté, Dieu fait vers nous les premiers pas. L’Envoyé du Père est là, il est à l’œuvre dans ce monde. Jésus nous demande de le suivre, de lui faire confiance. La foi nous est proposée comme levier de transformation ! « Croyez à la bonne nouvelle. » Il est si bon de rencontrer Jésus marchant sur nos chemins. Le mystère de Dieu se dit chez nous, par l’humanité de Jésus ! « Le règne de Dieu est tout proche ! » Il est à dans l’accueil que nous lui faisons. Par sa présence, Jésus révèle le Royaume de Dieu. L’annonce du Royaume inauguré appelle à la conversion. Jésus dit la bonté de Dieu, son irruption dans notre temps, sa sollicitude et sa prévenance, sa puissance transformatrice ! Jésus, Reflet resplendissant de la gloire du Père est au milieu de nous comme l’un de nous.

"Et laissant leur père Zébédée dans la barque avec ses employés, ils partirent à sa suite." Les Apôtres peuvent quitter leur père de la terre et partir à la suite de Jésus. Simon, André, Jacques et Jean se trouvent associées à ce mystère. Simples pécheurs, ils vont continuer à pêcher. Leur existence est complètement bouleversée ! « Venez à moi et je vous ferai devenir pêcheurs d’hommes ! » Leur mission est surprenante, tirer les hommes d’un monde de ténèbres et leurs proposer d’avancer dans le monde de la grâce de Dieu. Ainsi, les Apôtres vont revêtir l’homme nouveau. Jésus est le Maitre de la moisson ! Nous sommes invités à donner notre confiance à Jésus qui nous parle de Dieu différemment. Dieu qui vient à nous dans sa grâce, qui vient changer notre vie. Il se révèle dans la proximité, la parole et les gestes transformateurs ! Il vient dans notre histoire humaine, il manifeste la bienveillante autorité de Dieu contre toutes les puissances de la mort. Il est le cœur de la Bonne Nouvelle. Cette invitation est une promesse qui s’ancre à la fois dans le quotidien et dans la radicale nouveauté de vie qu’implique l’Evangile.

Nous demandons la grâce de suivre Jésus, de mettre nos pas dans ses pas.