Lundi 21 août 2017

Lundi de la 20e semaine, année impaire

« Si tu veux être parfait, va, vends ce que tu possèdes, donne-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans les cieux. Puis viens, suis-moi. »

Jg. 2, 11-19 Ps. 105 Mt. 19, 16-22

  • Le lundi 21 août 2017 iCal
    semaine 20 : Lundi de la 20e semaine, année impaire

Et voici que quelqu’un s’approcha de Jésus et lui dit : « Maître, que dois-je faire de bon pour avoir la vie éternelle ? » Jésus lui dit : « Pourquoi m’interroges-tu sur ce qui est bon ? Celui qui est bon, c’est Dieu, et lui seul ! »

Nous sommes créés pour accomplir des choix définitifs et irrévocables qui donnent tout leur sens à notre existence. Nous retrouvons alors les commandements énoncés par Jésus. A sa suite nous voudrions que nos expériences soient belles et nous comblent d’un bonheur qui n’aura pas de fin. Dieu nous a créés en vue d’un bonheur « pour toujours. » Il a mis dans notre cœur la semence d’une vie éternelle qui réalise quelque chose de beau et de grand dans notre vie. Nous demandons la grâce des choix courageux et définitifs qui sont vécus dans la fidélité ! C’est progressivement que Jésus va se laisser découvrir à ce jeune homme. Il lui donne de nouvelles lumières pour son avenir. La monde exalte la liberté ! « Changer » n’est plus de l’ordre de la conversion, mais c’est devenu le mot d’ordre de l’adaptation. Aujourd’hui on nous dit qu’il n’est rien de définitif. Tout change très vite, il n’est pas facile de parler de vie éternelle. Saint Ignace de Loyola met en lumière comment les joies momentanées, petites et fugaces, nous laissent dans amertume ; alors que le vrai bien, celui qui nous rend heureux, demeure et il nous construit dans la joie.

Il lui dit : « Lesquels ? » Jésus reprit : « Tu ne commettras pas de meurtre. Tu ne commettras pas d’adultère. Tu ne commettras pas de vol. Tu ne porteras pas de faux témoignage. Honore ton père et ta mère. Et aussi : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. » Le jeune homme lui dit : « Tout cela, je l’ai observé : que me manque-t-il encore ? » Dans le dialogue avec cet homme qui possède de grandes richesses, Jésus indique que la richesse la plus importante et la plus grande de notre vie est l’Amour. Le mot « amour » est sujet à diverses interprétations et revêt des significations différentes. Or il s’agit d’aimer Dieu et d’aimer les autres de toute notre personne. Jésus nous en indique la réalité la plus authentique dans sa Passion. Son sens le plus profond nous guide vers la Source de l’amour et de la vie. « Dieu est Amour, » dit Saint Jean. « Amour » est le nom propre de Dieu. C’est dans la rencontre avec Jésus, dans l’amour réciproque, que nous faisons l’expérience de la vie même de Dieu. Il demeure en nous, avec son Don parfait, total, et éternel. Il n’y a rien de plus grand pour nous, mortels et limités, que de participer à la vie même de l’amour de Dieu. Le cœur de l’homme est sensible à l’amour vrai. Certes, il n’est pas facile à faire de notre vie une réalité belle et grande, c’est exigeant, cependant, avec le Christ, tout est possible !

Jésus lui répondit : « Si tu veux être parfait, va, vends ce que tu possèdes, donne-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans les cieux. Puis viens, suis-moi. » À ces mots, le jeune homme s’en alla tout triste, car il avait de grands biens. L’amour de Jésus pour ce jeune homme de l’Evangile est le même que celui qu’il a pour chacun de nous. Nous rencontrons cet amour et nous faisons l’expérience de toute sa fécondité. Dans les yeux de Jésus, qui fixe son regard avec amour sur ce jeune homme, nous saisissons tout le désir de Dieu d’être avec nous, d’être proche de nous. Il y a en nous un désir de Dieu, pour un « oui » à l’Amour vrai. Jésus veut être notre ami, notre frère dans la vie, le maître qui nous indique le chemin à parcourir pour atteindre le bonheur. Il nous aime pour ce que nous sommes, dans notre fragilité et notre faiblesse. Touchés par son amour, nous savons que nous allons être transformé. Vivre de la rencontre de l’amour avec Jésus, dans une profonde relation personnelle avec Lui, est le vrai bonheur ! Jésus nous accueille avec toutes nos limites pour nous donner un cœur nouveau, capable d’aimer comme Lui. Par la suite, Jésus commencera à montrer à ses disciples qu’il lui faudra aller à Jérusalem, souffrir beaucoup de la part des anciens, des grands prêtres et des scribes, être tué et se réveiller le troisième jour. Il faudra que Pierre passe par l’épreuve du reniement avant de penser comme Dieu et non comme les humains. Le chemin de Jésus deviendra le modèle pour ses disciples qui ne pourront « tenir » que dans cet amour !

Nous demandons la grâce de savoir lire la Parole qui nous parle de Jésus et de sa mission.

Vos témoignages

  • 21 août 2017 21:23

    Il y a de bons riches, et des mauvais riches. Jésus bien qu’il dise « il est plus facile à un chameau de passer par le chas d’une aiguille, que d’un riche d’entrer dans le royaume de Dieu »,ce qui ne veut pas dire que Jésus était contre tous les riches, mais contre les mauvais riches,ceux qui gardent égoïstement tout leur argent. En Luc 16 nous voyons la parabole du mauvais riche et de Lazare/ Mais Jésus avait lui même des riches pour amis, la famille de Lazare était fort riche, et même Marie de Béthanie possédait un château à Magdala nous dit la tradition. Lazare et Marthe de même avaient des domestiques, dont Sara l’éthiopienne (vénérée par les gitans aux « Saintes Maries de la mer » (bouches du rhône) toujours selon la tradition, là où les tous premiers dissiples du Christ débarquèrent sur une barque sans voile, nourriture, ni eau potable, de surcroit les anges guidèrent cette barque avec d’illustres saint(e)s comme Maximin, Marie Salomé, Marie Jacobé, mères de certains apôtres ainsi que d’autres saints vénérés dans le sud de la France toujours selon la tradition qui est une certitude pour l’Eglise catholique.

    http://www.saintsdeprovence.com/la-tradition/

    De même Zachée chef des publicains,était fort riche, mais partagea sa fortune aux pauvres,voilà ce qui plait à Dieu. Lui qui a cherché Jésus ,a cru en lui, même en donnant la moitié de ses biens. Jésus lui dit : Jésus lui dit : Le salut est entré aujourd’hui dans cette maison, parce que celui-ci est aussi un fils d’Abraham. (Lc 19:9) Ainsi les bons riches, sont à différencier avec les mauvais riches selon Notre Seigneur. Amen .

  • Denise Brouillette 21 août 2017 12:38

    Bon matin,

    Le jeune homme quitte les lieux. Jésus ne le retient pas .Il lui donne à réfléchir sur le sens propre de l’amour authentique. Notre ami aura à chercher le trésor qui réside, déjà déposé en son cœur, dès sa conception. Dieu tout amour y a pourvu. Jésus est le Témoin véritable de l’amour de Dieu, heureux est ce jeune homme à qui le Maître laisse pleine liberté dans son cheminement spirituel. Demandons cette grâce d’être des témoins de la Parole qui libère, qui libère le trésor.