Vendredi 29 avril 2016 — Dernier ajout dimanche 1er mai 2016

Lundi de la 6e semaine de Pâques

« On vous exclura de la synagogue. Et même l’heure vient où tous ceux qui vous tueront s’imagineront offrir ainsi un sacrifice à Dieu. Ils le feront parce qu’ils ne connaissent ni le Père ni moi. »

Ac. 16, 11-15 Ps. 149 Jn.15, 26 -16 -16,4

  • Le lundi 2 mai 2016 iCal
    6e semaine de Pâques : Lundi de la 6e semaine de Pâques

Quand viendra le Défenseur, celui que, moi, je vous enverrai du Père, l’Esprit de la vérité, qui provient du Père, c’est lui qui me rendra témoignage et vous aussi, vous rendrez témoignage, parce que vous êtes avec moi depuis le commencement dit Jésus.

Jésus dit à ses disciples la haine que le monde va leur manifester, quand ils vont marcher à sa suite. Il prépare ses disciples en précisant le rôle du Consolateur pour eux, du Paraclet qui dénonce le péché du monde. Jésus est notre soutien, il est plus bel exemple d’amour que le Père nous a donné. Il part vers son Père, alors, il pourvoit à notre défense dans un monde difficile. Jésus se reportait toujours à son Père, lui qui était toujours sous son regard bienveillant. Nous allons mettre notre vie sous le regard de Dieu notre Père, pour qu’il nous garde sous sa protection. C’est ainsi que le Paraclet nous est donné par Jésus, lui qui habite en nous, il sera notre Défenseur. Les disciples de Jésus vont trouver en lui le secours pour témoigner de lui, quand ils seront persécutés par le monde. Pour demeurer dans l’intimité de Dieu, nous avons besoin de l’Esprit Saint, car le combat spirituel est rude : « On vous exclura de la synagogue. Et même l’heure vient où tous ceux qui vous tueront s’imagineront offrir ainsi un sacrifice à Dieu. Ils le feront parce qu’ils ne connaissent ni le Père ni moi, » dit Jésus. Nous avons besoin du Paraclet pour être défendus de toutes les accusations contre nous. Baptisés, confirmés et nourris de l’Eucharistie nous trouverons la force de Dieu, du Défenseur dont nous avons besoin. L’apôtre Saint Jean dira : « Si votre cœur venait à vous condamner, Dieu est plus grand que votre cœur… Je vous ai parlé ainsi afin qu’il n’y ait pour vous aucune cause de chute. »

Je vous dis tout cela pour que vous ne risquiez pas de tomber. On vous exclura de la synagogue. Et même, l’heure vient où tous ceux qui vous tueront s’imagineront offrir ainsi un sacrifice à Dieu. Quand on vous emmènera pour vous livrer, ne vous préoccupez pas de ce que vous direz, mais dites ce qui vous sera donné sur le moment : car ce n’est pas vous qui parlerez, mais l’Esprit Saint. L’Esprit-Saint est vraiment le Défenseur des disciples attaqués. En Jean, le Paraclet devient accusateur du monde et de ses agissements. Le témoignage des disciples vis-à-vis de Jésus est identique au témoignage que l’ Esprit de vérité rend à Jésus. Dans l’allégorie de la vigne l’apôtre Jean nous manifeste que nous devons vivre comme Jésus, en enfant bien-aimé du Père. Il nous propose de demeurer dans son amour, de demeurer à la source pour avoir la vie. Nous avons besoin de l’aide de l’Esprit Saint car nous sommes fait pour la Paix et pour la communion et l’adversité est pour nous difficile à vivre ! L’Esprit Saint crie dans notre cœur : « Abba, Père » et encore "Jésus, Sauveur. Quand viendra le Défenseur dit Jésus, Il vous rassurera, « Je vous dis cela pour que vous ne tombiez pas. » L’Esprit Saint est notre Défenseur face au monde, à l’extérieur, il est aussi notre Défenseur à l’intérieur de nous-mêmes, quand les forces de mort et de dépression nous saisissent. A la Pentecôte, l’Esprit Saint nous est donné pour que nous puissions continuer à vivre la mission de Jésus.

Et ils feront cela parce qu’ils n’ont jamais connu ni le Père ni moi. Je vous ai parlé ainsi pour que, l’heure venue, vous vous souveniez que, moi, je vous l’ai dit. Je ne vous l’ai pas dit depuis le commencement, parce que j’étais avec vous. L’amour de Jésus est exigeant, il ne peut pas être authentique s’il n’est pas exigeant. Nous découvrons que notre cœur est rempli d’orgueil et d’indépendance, il n’y a en nous tant de peines et d’angoisses et toutes les misères de la nature pècheresse. L’Esprit nous communiquera tout ce qui doit venir, une compréhension profonde du message de Jésus, face aux événements. Le Paraclet continue en nous l’œuvre même de Jésus. Comme le Père communique tout à Jésus, le Paraclet nous communique tout ce qui est en Jésus. Il nous révèle tout ce qui vient du Père. Jésus est toujours avec nous dans la foi, il nous envoie le Défenseur qui nous introduit dans une grande vérité face à l’adversité et aux conflits du monde. Le Défenseur nous est donné pour vaincre les ténèbres du monde dans le combat spirituel. Jésus est le Chemin qui nous remet debout, c’est le chemin qui nous sauve. Il nous a appris comment nous situer dans l’adversité. A la suite de Jésus, nous aurons à vivre face au « mystère » d’iniquité, « L’Esprit de vérité rendra témoignage en ma faveur, » dit Jésus.

Nous demandons à l’Esprit Saint la grâce de nous faire renaitre dans sa lumière."

Vos témoignages

  • Chantal 2 mai 2016 09:57

    Merci Père Gilbert de rappeler que nous ne sommes pas seuls dans le combat avec les ténèbres et que Dieu nous donne une Aide efficace dans Personne du Saint Esprit. Rendons grâce toujours.

  • Marie-Jeanne 10 mai 2015 20:34

    Merci, Père Gilbert, de parler dans vos homélies du Paraclet et de ce qu’Il est et fait.

    Que l’Eglise l’invoque sans cesse pour que le Règne de Dieu se répande sur terre et à l’intérieur de chacun !