Dimanche 4 juin 2017

Lundi de la 9e semaine, année paire

"Il lui restait encore quelqu’un : son fils bien-aimé. Il l’envoya vers eux en dernier. Il se disait : ’lls respecteront mon fils.’

2P. 1,1-7
Ps. 90
Mc. 12, 1-12

  • Le lundi 5 juin 2017 iCal
    semaine 9 : Lundi de la 9e semaine, année paire

« Jésus se mit à leur parler en paraboles : « Un homme planta une vigne, il l’entoura d’une clôture, y creusa un pressoir et y bâtit une tour de garde. Puis il la donna en fermage à des vignerons, et partit en voyage."

Le moment venu, il envoya son serviteur auprès des vignerons pour se faire remettre par ceux-ci ce qui lui revenait du produit de la vigne. Mais les vignerons se saisirent du serviteur, le frappèrent, et le renvoyèrent sans rien lui donner. La parole de Dieu chaque jour nous instruit pour que le « monde, » ennemi de Dieu, ne domine pas dans notre vie. L’humanité est un mystère qui est caché en Dieu. Le prophète chantait déjà le chant de la vigne du Seigneur. Le plant de choix de la vigne, c’est l’humanité. Le même combat revient sans cesse pour nous, nous pouvons accaparer le Don de Dieu. L’appropriation de la création, des biens de l’humanité, de l’humanité elle-même pour soi-même, est toujours actuelle. Or nous ne nous appartenons pas, nous appartenons à Dieu.

"De nouveau, il leur envoya un autre serviteur ; et celui-là, ils l’assommèrent et l’insultèrent. Il en envoya encore un autre, et celui-là, ils le tuèrent ;" puis beaucoup d’autres serviteurs : ils frappèrent les uns et tuèrent les autres. Il lui restait encore quelqu’un : son fils bien-aimé. Il l’envoya vers eux en dernier. Il se disait : ’ils respecteront mon fils.’ Mais ces vignerons-là se dirent entre eux : ’Voici l’héritier : allons-y ! tuons-le, et l’héritage va être à nous !’ Ils se saisirent de lui, le tuèrent, et le jetèrent hors de la vigne. Dans une civilisation individualiste qui s’est approprié les dons de Dieu, nous pouvons témoigner du Dieu qui est Amour grâce à Jésus. Jésus dans sa Passion a rebâti la Vigne véritable en nous donnant l’Esprit Saint. C’est dans ce lien d’Amour qui l’unit au Père que nous sommes reliés les uns aux autres. Nous partageons ainsi les trésors que Dieu a mis entre nos mains. Nous devenons participants de la nature divine, nous surabondons d’amour, de justice et de vie. Nous voulons ajuster notre vie sur Dieu. Jésus bâtit le Royaume de Dieu, celui de l’Amour.

"Que fera le maître de la vigne ? Il viendra, fera périr les vignerons, et donnera la vigne à d’autres. N’avez-vous pas lu ce passage de l’Écriture ? La pierre qu’ont rejetée les bâtisseurs est devenue la pierre angulaire." C’est là l’œuvre du Seigneur, une merveille sous nos yeux ! » Les chefs des Juifs cherchaient à arrêter Jésus, mais ils eurent peur de la foule. (Ils avaient bien compris que c’était pour eux qu’il avait dit cette parabole.) Ils le laissèrent donc et s’en allèrent. Pour les Chrétiens qui sont greffés sur le Christ, la connaissance la plus précieuse de la vigne véritable est donnée dans la foi à la Passion de Jésus ressuscité. Simon-Pierre, « serviteur et Apôtre de Jésus-Christ » a connu la tentation de faire sa volonté propre. Il est passé par bien des épreuves, y compris celle du reniement de Jésus. Il avait cru que Jésus ferait « sa » volonté et il a échoué. Revenu, Jésus lui a demandé de confirmer ses frères. Nous voulons conformer notre vie à la vie de Jésus, reconnaître que tout vient de Lui. Notre foi en Jésus le Sauveur du monde est plus précieuse que l’or le plus pur ! Dieu nous a fait don de si grandes richesses !

Nous demandons la grâce de comprendre cette parole pour que la véritable Vigne qui est le Christ donne tout son Fruit.