Lundi 23 janvier 2017 — Dernier ajout dimanche 22 janvier 2017

Lundi de la 3e semaine, année impaire

Si un royaume est divisé contre lui-même, ce royaume ne peut pas tenir.

He. 9, 15.24-28 Ps. 97 Mc. 3, 22-30

  • Le lundi 23 janvier 2017 iCal
    Semaine 3 : Lundi de la 3e semaine, année impaire

"Les scribes, qui étaient descendus de Jérusalem, disaient : « Il est possédé par Béelzéboul ; c’est par le chef des démons qu’il expulse les démons. »

Les appelant près de lui, Jésus leur dit en parabole : « Comment Satan peut-il expulser Satan ?Si un royaume est divisé contre lui-même, ce royaume ne peut pas tenir. Des scribes sont descendus de Jérusalem, alertés par leurs condisciples de Capharnaüm, parce que ­Jésus opère des guérisons et pardonne les péchés. Le diagnostic des scribes est terrible, Jésus est possédé par Belzébul, le chef des démons. L’accusation est odieuse ! C’est de Satan que Jésus détiendrait son pouvoir sur les forces du mal. Jésus répond par la petite parabole du royaume divisé contre lui-même. Si le Satan, le Diable, est divisé, il signe sa propre ruine. Nous sommes la maison de Dieu bien défendue. Jésus exerce sa tendresse et sa miséricorde envers nous toujours. Dans la même attitude d’amour ou il nous sauve par sa présence, Jésus glorifie le Père et il nous réconcilie avec lui. Jésus fait sans cesse l’œuvre de Dieu et le Satan n’a pas d’autre armure de combat que nous, si nous refusons de faire l’œuvre de Dieu.

"Si les gens d’une même maison se divisent entre eux, ces gens ne pourront pas tenir. Si Satan s’est dressé contre lui-même, s’il est divisé, il ne peut pas tenir ; c’en est fini de lui." Mais personne ne peut entrer dans la maison d’un homme fort et piller ses biens, s’il ne l’a d’abord ligoté. Alors seulement il pillera sa maison. Jésus manifeste qu’il est vraiment le Sauveur des hommes. Les scribes se trompent grandement quand ils disent : « c’est par le chef des démons qu’il expulse les démons. » Par sa seule présence Jésus arrête les méfaits de l’adversaire, du Satan. Ce Satan est inoffensif contre nous si nous lui résistons. Si nous lui refusons ce que nous sommes, son armement de combat lui est alors enlevé immédiatement. La lumière nous est donnée par la Parole de Dieu qui est vivante. Elle est donnée à chacun de nous. Si l’Adversaire est ainsi enchainé, comment peut-il faire encore des dégâts ? Il est ligoté certes, mais il est imprudent d’aller dans le « périmètre » de son usurpation, dans la « zone » de son action malfaisante. Il n’est pas chez lui quand il domine l’humanité, il s’est « approprié » la maison de Dieu. « Personne ne peut entrer dans la maison de l’homme fort s’il ne l’a d’abord ligoté. »

"Amen, je vous le dis : Tout sera pardonné aux enfants des hommes : leurs péchés et les blasphèmes qu’ils auront proférés. Mais si quelqu’un blasphème contre l’Esprit Saint, il n’aura jamais de pardon. Il est coupable d’un péché pour toujours." Jésus parla ainsi parce qu’ils avaient dit : « Il est possédé par un esprit impur. » C’est un blasphème contre l’Esprit Saint que de ne pas le reconnaître à l’œuvre dans le Christ. Jésus conclut ainsi : « Tout sera pardonné aux fils des hommes, les péchés et les blasphèmes ; Mais si quelqu’un blasphème contre l’Esprit Saint, il reste sans pardon à jamais. » Ce blasphème contre l’Esprit Saint, c’est la parole des scribes qui avaient dit : « Il est possédé par un esprit impur. » Pour être pardonné, il nous faut croire dans la source même du pardon qu’est l’Esprit Saint, qui est à l’œuvre en Jésus. Jésus, mû par l’Esprit-Saint, est le Fils bien aimé du Père et de Marie. Le Père réalise son œuvre en Jésus, dans l’Esprit-Saint, il est l’expression parfaite du Père qui libère l’humanité. Il nous faut retrouver la pauvreté et l’humilité de Jésus. A la suite de Jeanne d’Arc devant ses juges, nous disons nous aussi : « Si je ne suis pas dans la vérité, que Dieu m’y mette ! Et si j’y suis que Dieu m’y garde ! »

Nous demandons à Dieu la grâce d’une grande douceur et d’une grande humilité.

Vos témoignages

  • pierre 23 janvier 2017 09:38

    Reconnaître Jésus, Fils de Dieu, est un don de L’Esprit Saint que Dieu donne. Grandir avec ce don nous entraîne à suivre Jésus sur Parole.

    Mais la Grandeur Divine de L’Esprit Saint nous échappe comme pour les scribes, dès lorsque que notre science (humaine) prétend discerner la nature spirituelle (bon ou mauvais) de Celui qui nous libère de notre mauvaise conscience.

    La déclaration « formaliste » des scribes est le fruit d’un préjugé religieux, sans état d’âme, avec une mauvaise foi manipulatrice qui repousse « hors d’eux » l’introspection pertinente. Pour eux, il n’y a pas de demi-mesure et cela cache leur tentation dominatrice sur les ignorants.

    Jésus leur fait comprendre leur faux discernement par une logique réthorique sans défaut, de même qu’il souligne la bonté divine prête à tout pardonner, et l’erreur fatale de celui qui refuse son vivant témoignage.

    L’endurcissement dans l’éducation reçue autrefois, peut demeurer en résistance à l’Esprit Saint, toujours présent en Jésus et dans la Foi en son témoignage. A contrario la douceur et l’humilité à son école, nous sauve des préjugés et des rancœurs qui s’élèvent contre la Foi en Jésus.

    Tout au long de la vie du chrétien qui désire suivre Jésus avec un cœur sincère, l’Esprit Saint nous éclaire et nous purifie, avec douceur et humilité, pour ne scandaliser personne, sur les dérives et tentations religieuses qui entravent notre progression, vers la vie en plénitude de l’Esprit Saint, celle de Jésus-Ressuscité.

    Bien heureux les pauvres en esprit qui se laissent enseigner sur la montagne, par la Sagesse Divine du Bon Berger pour l’Eternité.

    Merci Seigneur Jésus pour tous les bons bergers que tu as appelé et ordonné pour me ramener dans la Bonne Foi, par ta Charité, afin de sauver en moi L’Espérance et ton Saint Amour de la Vie - Eternel, « au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit ».

  • Renate 26 janvier 2015 19:05

    « … en dehors de l’humilité il est difficile de demeurer dans la vérité : Or c’est à l’intérieur de la révélation de l’amour infini de Dieu que nous découvrons la Lumière. » L’Esprit Saint est l’Amour pur, c’est l’esprit sanctificateur qui détecte le mensonge s’infiltrant en nous pour nous mettre en dehors du mystère de la grâce. »

    Eh oui !

  • 25 janvier 2015 22:21

    Qu’est donc aimer en chrétien ?