Lundi 24 juin 2013

Mardi de la 12e année impaire

« Tout ce que vous voudriez que les autres fassent pour vous, faites-le pour eux, vous aussi, voilà ce que dit toute l’Écriture : la Loi et les Prophètes. »

Gn. 13, 2-18 Ps. 14 Mt. 7, 6.12-14

  • Le mardi 25 juin 2013 de 00:00 à 23:30 iCal
    Semaine 12 : Mardi de la 12e année impaire

"Ce qui est sacré, ne le donnez pas aux chiens ; vos perles, ne les jetez pas aux cochons, pour éviter qu’ils les piétinent puis se retournent pour vous déchirer."

Notre trésor est notre ressemblance à Dieu, c’est l’image de Dieu en nous. L’image de Dieu dans l’homme est sacrée "toute personne est une histoire sacrée." Dieu resplendit le mieux de son éclat sur le visage humain, c’est son lieu privilégie. C’est l’accueil de ce que nous sommes, la capacité de Dieu qui est en nous qui fait notre beauté. “Vos perles, ne les jetez pas aux cochons.” Le trésor qui est en nous est notre relation à Dieu ! Quand nous sommes ensemble, ce trésor rayonne de tout son éclat dans la communauté. “Homme et femme il les fit,” car nous sommes incomplets et chaque personne a besoin d’un vis-à-vis, d’un face-à-face. Ainsi Dieu épure notre vie au feu de son amour pour embellir encore les petits filins d’or qui s’y trouvent.

"Donc, tout ce que vous voudriez que les autres fassent pour vous, faites- le pour eux, vous aussi, voilà ce que dit toute l’Écriture : la Loi et les Prophètes." Le vis-à-vis, le face à face dans notre vie est primordial, c’est Dieu dans son mystère de Relation, il est Père, Fils et Saint Esprit. Nous rayonnons cette unité d’amour qui se vit au plus intime de notre vie, de notre cœur, dans la nuit de la foi ! La tentation de nous déprécié, de ne pas reconnaitre ce qui est le plus précieux en nous est permanente : “Ne donnez pas vos perles aux cochons pour qu’ils ne vous piétinent pas et ne vous déchirent pas !” “Tout ce que vous voulez que les autres fassent pour vous, faites-le pour eux ?” C’est parce que nous sommes des trésors, des perles rares, dont l’éclat se manifeste face au Soleil de Dieu que nos avons besoin de l’autre. C’est dans une pauvreté totale que nous reconnaissons avoir besoin de Dieu et les uns des autres. Ce trésor, c’est la capacité de Dieu en nous qui resplendit en présence de Dieu. Jésus qui a pris notre nature humaine est désormais notre chemin, il est la porte du Royaume.

« Entrez par la porte étroite. Elle est grande, la porte, il est large, le chemin qui conduit à la perdition ;" et ils sont nombreux, ceux qui s’y engagent. Mais elle est étroite, la porte, il est resserré, le chemin qui conduit à la vie ; et ils sont peu nombreux, ceux qui le trouvent. Nous sommes les trésors les uns des autres, dans la famille, l’époux est le trésor de son épouse, l’épouse est le trésor de son époux. L’enfant est le trésor de ses parents. Le jour où l’autre est plus vulnérable, elle est l’image de de Jésus dans sa Passion, il attend tout du Père. Marie, associée à Jésus devenu pauvre, souffrant, misérable dans sa Passion, est aimé plus encore d’elle elle l’aime et elle chérit son trésor quand il est dans l’agonie, dans l’angoisse, quand il est dans la souffrance sur la croix ne comprenant plus rien, si ce n’est qu’il est son trésor. La Parole de Dieu qui manifeste ce mystère est une musique, un orchestre étonnant !

Nous demandons la grâce de découvrir en nous la “merveille" que Dieu choisit car elle est son trésor.