Mercredi 15 novembre 2017

Mardi de la 3e semaine, année paire

« Voici ma mère et mes frères. Celui qui fait la volonté de Dieu, celui-là est pour moi un frère, une sœur, une mère. »

2 S. 6, 12 b-15.17-19
Ps. 23
Mc. 3, 31-35

  • Le mardi 23 janvier 2018 iCal
    semaine 3 : Mardi de la 3e semaine, année paire

Alors arrivent sa mère et ses frères. Restant au-dehors, ils le font appeler.

info document - JPEG - 144.5 ko

Une foule était assise autour de lui ; et on lui dit : « Voici que ta mère et tes frères sont là dehors : ils te cherchent. » Nous contemplons Jésus, dans la vie quotidienne, entouré d’une foule de gens. Tous ceux que Jésus touche, sont transformés par sa parole et par son regard. Jésus est le lieu de la paix, le lieu où la Parole de Dieu se donne. Il regarde chacun de ceux qui l’entourent, il leur donne la beauté de son visage et le sens de leur vie. La volonté du Père qui est dans les cieux, est, que par Jésus, la régénération du monde s’accomplisse. Ses proches, ses cousins et ses cousines, sont arrivés de Nazareth à Capharnaüm. Jésus est dans une maison ou Il enseigne, Marie, et sa famille sont dehors. Vu la quantité de gens présents, ils le font appeler. La réponse de Jésus est pour nous d’une grande sagesse car faire la volonté de Dieu est la perfection de notre vie. Le message de Jésus est merveilleux. Il nous voit nous aussi, pratiquant son amour, comme Marie sa mère. Il nous montre qu’il est imitable, et que sa parole est praticable pour ceux qui demeurent en lui. Comme la perfection de Jésus est de faire la volonté de son Père, notre perfection est d’être trouvés dans la volonté de Jésus, alors nous sommes pour lui un frère, une sœur, une mère. Même si nous ne l’avons pas connu selon la chair, nous le connaissons d’une connaissance plus pénétrante qu’une simple connaissance selon la chair, c’est une connaissance selon l’Esprit.

Mais il leur répond : « Qui est ma mère ? qui sont mes frères ? » Jésus avait quitté sa famille humaine pour suivre la volonté de son Père. Il vit de l’Amour divin avec lequel il aime chacun de ses frères. Il n’y a ni froideur ni mépris de Jésus pour ses liens familiaux. Il appartient totalement à Dieu son Père, et il réalise en lui un nouvel Amour qu’il offre à tous. Jésus, qui a pris notre nature humaine, commence avec Marie une nouvelle famille spirituelle. Il jette un regard d’amour sur les gens assis autour de Lui et il dit : « Voici ma mère et mes frères. Celui qui fait la volonté de Dieu, celui-là est mon frère, ma sœur, ma mère. » Jésus nous dit que seuls, ceux qui l’écoutent et accomplissent la volonté de Dieu sont ses frères, sa sœur, et sa mère. Il exhorte ceux qui se trouvent là, et tous les autres, à entrer en communion avec Lui au moyen de l’accomplissement de la volonté divine. Quelque soit ce qu’il nous demande, c’est ainsi que nous trouvons notre joie. Dans ces paroles de Jésus, nous lisons l’éloge de sa mère Marie, bienheureuse pour toujours pour avoir cru en lui. Jésus nous donne ainsi tout ce qu’Il a reçu de son Père.

Et parcourant du regard ceux qui étaient assis en cercle autour de lui, il dit : « Voici ma mère et mes frères. » Celui qui fait la volonté de Dieu, celui-là est pour moi un frère, une sœur, une mère. » Marie, entendant cette parole de Jésus est glorifiée, elle est toute à la joie, parce que c’est toute sa vie. Tout ce qu’elle vit dans la foi, c’est d’obéir à la Parole ! « Qu’il me soit fait selon ta Parole » dit-elle à l’Annonciation. Sa vie correspond toujours à la volonté du Père. Le mystère de son Amour va désormais se propager pour la gloire de Dieu. Éclairés par La Parole, nous devenons ses sœurs et ses frères, sa mère. Marie nous garde tous dans son cœur car nous sommes devenus ses enfants à la Croix : « Voici ta mère, » dit Jésus à Jean, et à sa suite, à chacun d’entre nous. C’est ainsi que l’Église nous enfante à la vie divine par les sacrements. Quand nous célébrons l’Eucharistie nous faisons la volonté de notre Père. Nous faisons advenir ici et maintenant le salut de Jésus-Christ pour nous aujourd’hui. À tous ceux qui l’ont reçu, il a donné de pouvoir devenir enfants de Dieu. Pour accomplir cette volonté de Dieu trois nourritures nous sont nécessaires : La Parole de Dieu, l’Eucharistie, et la Volonté de notre Père. En nous nous nourrissant du Corps et du Sang de Jésus, nous réalisons en nous son mystère qui se perpétue grâce à l’Eglise.

Nous demandons la grâce d’accomplir la volonté de Dieu. »

Vos témoignages

  • témoignage 26 janvier 2016 13:16

    Rejeté par ma famille dans ma vie de pecheur ma joie et le goût à nouveau de vie vient de de la parole de dieu lu et médité et de voir autour de moi des personnes qui partage cet idéal de vie.

    • témoignage 26 janvier 2016 18:27

      Dans le Corps du Christ nous sommes ’un’ grâce à ’l’Esprit Saint qui unit tous les enfants de Dieu.
      J’espère que vous recevrez l’assurance que Dieu nous accueille, malgré le fait que nous sommes pêchers. J’aime méditer le parabole du Fils prodigue dans l’Evangile de St Luke ch. 15 verset 11 à 31 . Le Père Gilbert en parle très bien dans ses homélies car il explique très bien combien Dieu nous aime tel que nous sommes.