Lundi 12 octobre 2015 — Dernier ajout vendredi 4 septembre 2015

Mardi de la vingt huitième semaine Année Impaire

« Comme Jésus parlait, un pharisien l’invita pour le repas de midi. Jésus entra chez lui et se mit à table. »

Rm. 1, 16-25 Ps. 18 Lc. 11, 37-41

  • Le mardi 13 octobre 2015 iCal
    semaine 28 : Mardi de la vingt huitième semaine Année Impaire

"Le pharisien fut étonné en voyant que Jésus n’avait pas d’abord fait son ablution avant le repas."

Les Pharisiens attachent une grande importance au respect de la loi de Moïse et ils ont aussi beaucoup d’autres coutumes et de règles pour s’assurer qu’ils obéissent correctement à cette loi. Leur complet respect des listes de lois et de règles est source de fierté et du sentiment de satisfaction. Mais il leur manquait l’essentiel ! Comme eux, nous pouvons tomber dans le pièges de perdre de vue Celui pour qui nous rendons un culte et ne plus voir l’Amour de Dieu purifier nos cœurs. Jésus, qui est invité chez un pharisien pour prendre son repas, surprend ce pharisien par sa liberté, il n’a pas fait son « ablution ! » Pour entrer dans la perspective de Jésus il nous faut revenir à l’Annonciation ou tout l’amour du cœur de Dieu se déverse dans le cœur de Marie pour la transformer de fond en comble. C’est cet amour qui la purifie dés l’origine de sa conception. Marie est attirée par son Dieu, silencieuse, elle est de toutes manières à son service, toute attentive à Celui qui vit au plus intime de son être. Toutes les purifications de la première alliance sont relativisées face à cet amour nouveau.

"Le Seigneur dit au pharisien : « Bien sûr, vous les pharisiens, vous purifiez l’extérieur de la coupe et du plat, mais à l’intérieur vous êtes remplis de cupidité et de méchanceté." Nous pouvons nous donner bonne conscience à nous même en accomplissant toutes ces règles. Or le commandement de Dieu est là pour nous mener à Dieu, il nous libère d’une subjectivité confuse sur notre manière d’adorer Dieu et de vivre notre vie. L’Évangile nous entraine à creuser la foi en notre amour de Dieu, la vie chrétienne est animée par l’Esprit Saint. Dans la foi, l’espérance et de la charité nous voulons demeurer dans la lumière de Jésus pour célébrer l’alliance que nous vivons à la suite de Marie. « Vous purifiez l’extérieur, » dit Jésus, au pharisien qui l’avait invité, mais c’est l’intérieur qui est le plus important. Marie, bouleversée par sa rencontre de Dieu, rend visite à sa cousine Élisabeth. La grâce chrétienne part du cœur de Dieu qui transforme le cœur humain, et l’envoie en pleine humanité.

"Insensés ! dit Jésus ! Celui qui a fait l’extérieur n’a-t-il pas fait aussi l’intérieur ? Donnez plutôt en aumônes ce que vous avez, et alors tout sera pur pour vous." La loi de l’amour est plus importante, elle rassemble tous les commandements du Seigneur Jésus. Quand Jésus demande de faire l’aumône, il dit aux Pharisiens d’aimer leurs prochains. Alors, leurs cœurs seront purs. Le dialogue avec le Seigneur Jésus, permet que notre cœur soit toujours tourné vers lui. Nous avons besoin d’être guidés par lui, car nous ne pouvons pas y arriver tout seul, il nous faut être libéré et guidé dans notre relation avec lui. La purification de notre cœur se réalise en faisant alliance avec Dieu et nous faisons ainsi alliance avec le plus petit des enfants des hommes, Jésus. A travers lui nous faisons alliance avec tous nos frères en humanité. Marie, qui porte Jésus à travers le peuple de Dieu, préfigure l’Église qui annonce le mystère de Dieu. Jésus la conduira vers celui qui sera le plus démuni, le prophète Jean-Baptiste. Quand nous célébrons l’alliance que Dieu a établit avec nous par le repas de l’Eucharistie, nous manifestons que l’amour de Jésus règne dans nos familles et dans nos communautés. L’apôtre Jean dira : "Celui qui qui aime Dieu, qu’il aime aussi son frère.

Nous demandons la grâce d’être renouvelés dans une ardente charité pour retrouver la lumière de la nouvelle Alliance établie par Jésus.nt