Lundi 10 octobre 2016

Mardi de la 28e semaine, année paire

« Donnez plutôt en aumônes ce que vous avez, et alors tout sera pur pour vous »

Ga. 5, 1-6
Ps. 118
Lc. 11, 37-41

  • Le mardi 11 octobre 2016 iCal
    semaine 28 : Mardi de la 28e semaine, année paire

"Tandis que Jésus parlait, un pharisien l’invite à déjeuner chez lui. Il entra et se mit à table. Le pharisien vit avec étonnement qu’il n’avait pas fait les ablutions rituelles avant le déjeuner."

Le Seigneur lui dit : Vous, les pharisiens, vous purifiez le dehors de la coupe et du plat, et à l’intérieur vous êtes pleins de rapacité et de méchanceté. La Parole de Jésus est très actuelle. Jésus se préoccupe de la purification intérieure de notre cœur. Les pharisiens insistent sur les purifications rituelles extérieures. Toutes les purifications de la première alliance sont relativisées face à l’amour nouveau que Jésus est venu instaurer ! Les paroles que Jésus adresse aux Pharisiens ne nous étonnent pas : « Vous purifiez l’extérieur, » dit-il au pharisien qui l’avait invité, mais c’est l’intérieur qui est le plus important. Jésus veut resituer toutes les « purifications. »Il y a un danger à appartenir à une élite qui s’abrite derrière des intérêts puissants. L’Alliance nouvelle de Dieu est gravée dans notre cœur, elle est un don gratuit de Dieu. Elle nous donne la véritable humilité. Elle est plus difficile à exercer que les purifications rituelles extérieures. Il nous faut regarder l’intérieur de notre cœur plutôt que les apparences extérieures de notre vie. L’aumône est le remède qui nous décentre de nous même. Elle nous tourne vers les autres, et nous incite à constater la souffrance de notre prochain en tentant de la soulager.

"Mais le Seigneur lui dit : Gens déraisonnables ! celui qui a fait le dehors n’a–t–il pas fait aussi le dedans ?" Jésus expose les changements qui seraient nécessaires pour que ce pharisien ait une vraie relation avec le Père. Il rappelle au Pharisien qu’une abondance de règles peut jeter la confusion et rendre les hommes aveugles. Une adhésion servile aux règlements peut devenir une idolâtrie si nous utilisons cette obéissance comme une méthode de glorification de soi et d’oppression des autres. Les pratiques extérieures d’ablution doivent rejoindre la grande préparation à l’amour de Dieu et du prochain. Le Pharisien écoutait Jésus avec une vive attention, il avait besoin de quelque chose de plus satisfaisant que les subtilités juridiques. Jésus nous demande de vivre dans l’amour. Le monde a besoin de beaucoup d’amour pour prendre soin des pauvres et de ceux qui souffrent. Jésus nous invite à creuser l’amour de Dieu que nous vivons par la foi pour l’enraciner dans notre cœur qui est sa demeure. A l’origine, l’amour de Dieu se donne au cœur de Marie pour le transformer, c’est cet amour qui la purifie dés sa conception. Marie est attirée par Dieu, silencieuse, elle est à son service, toute attentive à Celui qui vit au plus intime de son être. Le Don part du cœur de Dieu et transforme le cœur humain.

« Donnez plutôt en aumônes ce que vous avez, et alors tout sera pur pour vous. » Dieu nous envoie Jésus qui, peu à peu, agrandit notre capacité avec les dons qu’il nous propose. Il nous faut faire don de tout ce que nous recevons de Dieu, afin qu’il puisse agir à son gré chez nous, comme dans une demeure qui lui appartient. Jésus se donne entièrement quand nous nous donnons entièrement nous-mêmes à lui et aux autres. En faisant alliance avec Dieu, nous faisons alliance avec le plus petit des enfants des hommes, Jésus. A travers lui, nous faisons alliance avec tous nos frères en humanité. Quand nous célébrons l’Alliance que Dieu établit avec nous par un repas, Jésus manifeste dans son sacrifice, l’amour qu’il désire dans chacune de nos vies. familles. « Donnez plutôt en aumônes ce que vous avez, et alors tout sera pur pour vous. » Ce qui nous rend « impurs, » c’est la « cupidité, » qui fausse notre regard et nous fait voir en toute personne un rival que nous traitons avec « méchanceté. » Tout ce que nous gardons égoïstement pour nous-mêmes, voilà ce qui nous rend impurs, nous aveugles, et nous accuse devant Dieu. Marie, qui porte Jésus à travers le peuple de Dieu, préfigure l’Église qui annonce le mystère de Dieu.

Nous demandons la grâce d’être renouvelés par une ardente charité.