Lundi 28 août 2017 — Dernier ajout jeudi 15 juin 2017

Martyre de Saint Jean Baptiste

Mais elle n’y arrivait pas parce que Hérode avait peur de Jean

Jr. 1, 17-19
Ps. 70
Mc.6, 17-29

  • Le mardi 29 août 2017 iCal
    Fête des saints. Août : Martyre de Saint Jean Baptiste

"Car c’était lui, Hérode, qui avait donné l’ordre d’arrêter Jean et de l’enchaîner dans la prison, à cause d’Hérodiade, la femme de son frère Philippe, que lui-même avait prise pour épouse. En effet, Jean lui disait : « Tu n’as pas le droit de prendre la femme de ton frère. »"

Hérodiade en voulait donc à Jean, et elle cherchait à le faire mourir. Mais elle n’y arrivait pas
parce que Hérode avait peur de Jean : il savait que c’était un homme juste et saint, et il le protégeait ; quand il l’avait entendu, il était très embarrassé ; cependant il l’écoutait avec plaisir.
Nous fêtons aujourd’hui le martyre de saint Jean Baptiste. Toute sa vie est relative à la Personne de Jésus. Dés les entrailles de sa mère, Jean Baptiste avait senti la proximité de Jésus, le Sauveur. La rencontre de Marie et d’Élisabeth ouvre le dialogue entre les deux enfants. Jésus sanctifie Jean, et celui-ci tressaille d’enthousiasme dans le sein de sa mère. Le Précurseur prépare le chemin de Jésus, il lui aplani les routes. Il l’annonce présent et le signale du doigt comme le Messie : « Voici l’Agneau de Dieu. » Jean-Baptiste est l’homme fidèle envers et contre tout, il tiendra bon. Par son martyre, Jean-Baptiste annonce le martyr de Jésus. Nous avons été consacré dans le Seigneur Jésus et nous voulons lui être fidèle. Comme Jean le Baptiste, Jésus nous enveloppe de sa tendresse et de son amour. Notre vie est une offrande à Jésus, nous marchons à la suite de Jean Baptiste.

"Or, une occasion favorable se présenta quand, le jour de son anniversaire, Hérode fit un dîner pour ses dignitaires, pour les chefs de l’armée et pour les notables de la Galilée. La fille d’Hérodiade fit son entrée et dansa. Elle plut à Hérode et à ses convives. Le roi dit à la jeune fille : « Demande-moi ce que tu veux, et je te le donnerai. » Et il lui fit ce serment : « Tout ce que tu me demanderas, je te le donnerai, même si c’est la moitié de mon royaume. » Quoiqu’il lui arrive, Jésus enveloppe Jean le Baptiste de sa tendresse et de sa miséricorde. Le combat dans lequel Jean le Baptiste est engagé est celui de la Vérité ! Il annonce déjà la mort de Jésus qui manifestera la Vérité de sa Mission par sa Passion et sa Résurrection. Hérode est mu par ses passions, Jean est incarcéré parce qu’il prêche la liberté ! Le martyre de Jean le Baptiste et sa mort sont un témoignage rendu à Jésus. Il le précède dans la mort.

" Elle sortit alors pour dire à sa mère : « Qu’est-ce que je vais demander ? » Hérodiade répondit : « La tête de Jean, celui qui baptise. » Aussitôt la jeune fille s’empressa de retourner auprès du roi, et lui fit cette demande : « Je veux que, tout de suite, tu me donnes sur un plat la tête de Jean le Baptiste. » Le roi fut vivement contrarié ; mais à cause du serment et des convives, il ne voulut pas lui opposer un refus. Aussitôt il envoya un garde avec l’ordre d’apporter la tête de Jean. Le garde s’en alla décapiter Jean dans la prison. Il apporta la tête sur un plat, la donna à la jeune fille, et la jeune fille la donna à sa mère. Ayant appris cela, les disciples de Jean vinrent prendre son corps et le déposèrent dans un tombeau. Nous sommes engagés à manifester notre fidélité à l’Esprit Saint au travers des drames et des désastres de la vie de notre Peuple. Nous subissons la violence du monde c’est une épreuve qu’il nous faut traverser avec Jésus. Il a offert sa vie en sacrifice pour le salut du monde, il est venu prendre sur Lui cette violence du monde. A la suite de Jean le Baptiste, nous voulons témoigner avec courage de notre foi en Jésus. Jésus a fait de sa vie un festin de noces, le repas de l’amour pour notre sanctification. Que Dieu nous enveloppe de son amour et fasse de notre vie une Eucharistie, une action de grâce.

Nous demandons à Jésus la grâce d’être enveloppés de sa tendresse et de son amour.

Vos témoignages

  • pierre 29 août 2017 11:50

    J’ai redécouvert la différence entre le martyr qui est témoin de Jésus et le martyre qui est souffrance à mettre en relation avec la Passion de Jésus.

    La décapitation de Jean Baptiste dans sa prison signe l’effrayante tyrannie du roi Hérode, manipulé par la jalousie d’Hérodiade, que dénonce Jean le Baptiste.

    Le témoignage dans la Vérité, plus fort que la mort sous le pouvoir d’un tyran, est signe de Confiance dans l’Esprit Saint qui donne la Vie Éternelle, ce que Jésus confirme à Jean Baptiste qui l’a désigné comme l’Agneau de Dieu qui enlève le pêché du monde.

    Merci Seigneur Jésus de me rappeler en cette fête de St Jean Baptiste ma fragilité face aux tentations mondaines, dominées par la tyrannie des plaisirs sensoriels ( celle qui mène le monde à la jalousie et à la violence) et de me recentrer dans la Confiance de ton Amour pour chacun de nous.

    Tu connais Seigneur Jésus nos fragilités, nos manques de tendresse et d’amour les uns pour les autres, et Toi par Ta Passion tu viens nous témoigner que rien ne peut Te détourner d’affirmer pour l’Éternité que Tu ne manques ni de tendresse, ni d’amour, pour chacun de ceux qui se tourne vers Toi, en se détournant des plaisirs temporels qui épuisent notre sens de la vie.

    Merci Seigneur pour le baptême dans ton Esprit d’amour et de tendresse.

    Merci Seigneur pour tous ceux que l’on appelle les Saints et qui nous ont laissé ce témoignage multiple d’une Vie confiante en ton Amour.

  • francois de beuvingen 29 août 2017 07:04

    Merci mon pere pour votre sainte parole et votre presence sur internet. Le monde en a besoin

  • 29 août 2015 10:53

    Merci pour cette homelie qui parle du coursge des martyres