Mercredi 24 septembre 2014

Mercredi de la 25e semaine, année paire

« Jésus appela les Douze et leur donna puissance et autorité sur tous les démons, et pour guérir les maladies. »

Pr. 30, 5-9 Ps. 118 Lc. 9, 1-6

  • Le mercredi 24 septembre 2014 iCal
    semaine 25 : Mercredi de la 25e semaine, année paire

"Jésus les envoya proclamer le règne de Dieu et faire des guérisons."

La bonne nouvelle que les Douze sont chargés de proclamer est la grâce, la main tendue de Dieu pour ’humanité. Jésus veut que les disciples manifestent, par les guérisons opérées, les signes du Royaume de Dieu. L’Evangile est la vérité qui est donnée à tous ceux qui y adhèrent, c’est toute la connaissance nouvelle du Dieu qui n’est qu’amour. L’envoi des disciples annonce déjà la Résurrection de Jésus : « Comme le Père m’a envoyé, moi aussi je vous envoie » dit-il. Jésus est venu afin d’établir le règne de Dieu, règne de justice, de vérité et d’amour, il donne à ses apôtres, à ses disciples et à tous les chrétiens de proclamer le règne de Dieu et faire des guérisons. Ce pouvoir merveilleux de transformation du monde est une transformation fondamentale et radicale de l’humanité, c’est le passage de la haine, du mensonge et de la mort à une Vie d’amour infini qui ne finira pas. Jésus ne peut guérir que ceux qui se reconnaissent malades, pécheurs, pauvres en vérité. Quand nous sommes guérit, nous retrouvons dans notre vie les merveilles de la vie de Dieu. Nous passons donc par cette épreuve de vérité, ce passage de la mort à la vie ! Pour annoncer la bonne nouvelle de Jésus, il nous faut d’abord être guéri par Lui. « C’est alors l’envoi en mission pour guérir l’humanité à la suite de Jésus.Le mandat [du Christ] est : « Allez dans le monde entier ; proclamez l’Évangile à toute la création », parce que « la création aspire de toutes ses forces à la révélation des enfants de Dieu ». Toute la création signifie aussi tous les aspects de la nature humaine… Les enseignements de l’Église sur les situations contingentes sont sujets à des développements importants ou nouveaux et peuvent être l’objet de discussion, mais nous ne pouvons pas éviter d’être concrets… Les pasteurs, en accueillant les apports des différentes sciences, ont le droit d’émettre des opinions sur tout ce qui concerne la vie des personnes, du moment que la tâche de l’évangélisation implique et exige une promotion intégrale de chaque être humain. » dit le Pape François.

Jésus leur dit : « N’emportez rien pour la route, ni bâton, ni sac, ni pain, ni argent ; n’ayez pas chacun une tunique de rechange. Si vous trouvez l’hospitalité dans une maison, restez-y ; c’est de là que vous repartirez. Et si les gens refusent de vous accueillir, sortez de la ville en secouant la poussière de vos pieds : ce sera pour eux un témoignage. » C’est un appel à une vie de foi et de dépendance de Dieu qui est donné aux Apôtres pour pourvoir à la sécurité et aux besoins nécessaires de la mission. C’est non de leurs propres ressources, mais de celles de Celui qui les envoie que doivent dépendre tous les besoins pratiques des envoyés. Dieu ne nous suivra dans nos projets que si c’est Lui-même qui, au départ, en est la source ! Que Dieu donne en cours de route à ceux qu’Il envoie est un beau témoignage de Sa bonté et de Sa fidélité à leur égard et aussi à l’égard de ceux qui croiront par leur témoignage. Entrer dans la mission de Jésus, c’est entrer en pèlerinage dans la pauvreté, se mettre en route sans rien emporter, c’est une nécessité pour retrouver la liberté des enfants de Dieu ! « Priez le Maitre de la moisson d’envoyer des ouvriers à sa moisson dira Jésus par ailleurs. » En effet la puissance de la prière, le lien d’amour avec le Père est nécessaire pour rejoindre Jésus dans la transformation du monde. Nous mettons notre cœur en harmonie avec le cœur de Jésus pour que notre prière soit vraie, qu’elle soit écoutée par le Dieu d’Amour et de Vérité.

"Ils partirent, et ils allaient de village en village, annonçant la Bonne Nouvelle et faisant partout des guérisons. Il est impossible de faire l’œuvre de Dieu et d’exercer un ministère sans avoir reçu au préalable l’autorité qui vient de Dieu. Les Douze sont en contact avec Jésus qui les a appelé et envoyé. L’Esprit Saint, l’Esprit de Jésus, l’Esprit de guérison est à l’œuvre par la main des apôtres. Il agit en surabondance quand Jésus envoie ses disciples en mission. C’est ainsi qu’il pourvoit à tout : « Si vous trouvez l’hospitalité dans une maison, restez-y. » Nous sommes avec Jésus et déjà la vie du ressuscité rayonne pour le manifester dans des lieux de paix et en vérité. C’est déjà sa paix qui habite profondément ses envoyés qui vont le rayonner. Si elle n’est pas reçue, il faut comme Jésus lui-même quitter tout simplement le lieu. Si les gens refusent de vous accueillir, sortez de la ville et continuez votre chemin. « Ils partirent, et ils allèrent de village en village, annonçant la Bonne Nouvelle et faisant partout des guérisons. » "On ne peut plus affirmer que la religion doit se limiter à la sphère privée et qu’elle existe seulement pour préparer les âmes pour le ciel. Nous savons que Dieu désire le bonheur de ses enfants, sur cette terre aussi, bien que ceux-ci soient appelés à la plénitude éternelle, puisqu’il a créé toutes choses « afin que nous en jouissions », pour que tous puissent en jouir. Il en découle que la conversion chrétienne exige de reconsidérer « spécialement tout ce qui concerne l’ordre social et la réalisation du bien commun » dit encore François notre Pape.

Nous demandons la grâce de connaitre la puissance infinie de l’Amour que Dieu a mis dans nos mains et dans nos cœurs, pour guérir nos frères.