Mardi 25 avril 2017

Mercredi de la 2e semaine de Pâques

celui qui fait la vérité vient à la lumière, pour qu’il soit manifeste que ses œuvres ont été accomplies en union avec Dieu.

Ac 5, 17-26
Ps. 33
Jn 3, 16-21

  • Le mercredi 26 avril 2017 iCal
    2e semaine de Pâques : Mercredi de la 2e semaine de Pâques

"Car Dieu a tellement aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne se perde pas, mais obtienne la vie éternelle."

Car Dieu a envoyé son Fils dans le monde, non pas pour juger le monde, mais pour que, par lui, le monde soit sauvé. Nicodème est venu trouver Jésus de nuit pour lui demander comment posséder la vie éternelle. Jésus est à son écoute, mais il faudra du temps à Nicodème pour comprendre Jésus. Il lui parle d’une naissance nouvelle, pour être introduit dans le monde de l’amour venu d’en haut. Nous sommes dans la douleur dans laquelle les disciples ont été confrontés. Discerner entre lumière et ténèbres n’est pas aisé. La Lumière de Dieu est venue dans le monde en la personne de Jésus. Jésus apporte au monde la Bonne Nouvelle de la réconciliation et de la paix. Mais cette annonce n’est pas reçue, elle est méconnue et rejetée. Le passage du monde « d’en bas », au monde « d’en haut », se fait par la nouvelle naissance en Jésus Christ dans le baptême. Celui-ci donne la foi en Dieu qui vient nous sortir des ténèbres. Les œuvres que Jésus accomplit sont des œuvres bonnes qui guérissent. Il porte son attention aux plus petits, il guérit des malades, il éloigne les démons. La prédication de Jésus est un message d’espérance, un message plein de vérité qui est exigeant. Dieu, compatissant aux faiblesses de l’humanité, est présent dans sa Parole.

"Celui qui croit en lui échappe au Jugement ; celui qui ne croit pas est déjà jugé, du fait qu’il n’a pas cru au nom du Fils unique de Dieu." Et le Jugement, le voici : la lumière est venue dans le monde, et les hommes ont préféré les ténèbres à la lumière, parce que leurs œuvres étaient mauvaises. Il nous est difficile de proclamer la foi en Jésus. Nous sommes invités à la discrétion, voire au silence, car la vérité est devenue taboue. Nous entendons répéter avec force : « Il n’y a pas une vérité, mais des vérités. » Seule la puissance de l’amour infini de Dieu peut nous apporter la libération à nos frères. Dieu a envoyé son Fils dans le monde, non pas pour juger le monde mais pour le sauver. Nous cherchons le bonheur dans une foi véritable, et nous nous trouvons devant une multitude de d’opinions. Avec Nicodème nous comprenons que Jésus fait le lien entre le ciel et le monde d’en-bas, il nous libère par sa Passion. Nous sommes heureux quand nous reconnaissons en l’autre une foi sincère au Dieu éternel, et un désir de vivre dans la Vérité et le respect de l’autre.

"Celui qui fait le mal déteste la lumière : il ne vient pas à la lumière, de peur que ses œuvres ne soient dénoncées ;" mais celui qui fait la vérité vient à la lumière, pour qu’il soit manifeste que ses œuvres ont été accomplies en union avec Dieu. » La Bonne Nouvelle de Jésus est confirmée par les innombrables témoignages des saints. Avec eux, nous luttons contre les faux-témoignages qui ternissent la Parole de Jésus. Chaque personne doit être respectée dans le choix de sa conscience. Elle peut alors s’approcher de la vérité, et reconnaître Jésus comme la lumière qui éclaire le monde. La liberté religieuse est constitutive de la dignité de la personne humaine qui cherche Dieu. C’est dans cette liberté que la foi se révèle véritable. Nicodème sera au tombeau pour recevoir le corps de Jésus et pour l’ensevelir. A la Résurrection de Jésus, il comprendra la naissance nouvelle dont Jésus lui parlait. En accueillant Jésus, il entre dans une connaissance nouvelle, un amour qui n’aura pas de fin. Jésus sera toujours présent pour lui désormais. Nous aussi, nous agirons dans la vérité en désirant le Royaume avec un grand amour qui nous fera demeurer dans la lumière de la Résurrection.

Nous demandons à l’Esprit Saint la grâce de cette lumière que Jésus est venu nous apporter.

Vos témoignages