Mercredi de la 3e semaine, année paire

Il y a ceux qui ont reçu la semence dans la bonne terre : ceux-là entendent la Parole, ils l’accueillent, et ils portent du fruit : trente, soixante, cent pour un. »
Mercredi 27 janvier 2016 — Dernier ajout mardi 26 janvier 2016

2Sm. 7, 1-17 Ps. 88 Mc 4, 1-20

  • Le mercredi 27 janvier 2016 iCal
    semaine 3 : Mercredi de la 3e semaine, année paire

Jésus était sur le lac et toute la foule était au bord du lac, sur le rivage. Il leur enseignait beaucoup de choses en paraboles, et il leur disait, dans son enseignement : « Écoutez ! Voici que le semeur est sorti pour semer.

Comme il semait, il est arrivé que du grain est tombé au bord du chemin, et les oiseaux sont venus et ils ont tout mangé. La parabole est une comparaison qui sert à faciliter la compréhension d’un enseignement, une image destinée à illustrer une vérité appliquée au Royaume de Dieu. Jésus est un maître de la parabole, pour illustrer son enseignement il recourt à des images de la vie de tous les jours, ainsi il rend accessible sa Parole aux auditeurs les plus modestes. Quand nous contemplons le semeur semer le bon grain partout, nous comprenons que Dieu vient à bout de toutes choses ! Il n’y a pas de rocher, de ravin qui ne puisse devenir un merveilleux jardin. C’est donc dans tous ceux et celles avec lesquels il y a le plus de difficultés que Dieu agit, et dans tous les endroits plus difficiles de notre être. Si je consens à la parole de Dieu, elle fait son travail ! Nous reconnaissons, dans cette merveilleuse parabole, qu’il s’agit de chacune de nos vies. Jésus s’adresse à notre liberté, son action dépend de la réponse que nous lui donnons, de notre consentement pour que cette semence de vie donne tout son fruit. C’est en fonction de notre accueil de la parole de Dieu, de notre foi en Jésus le Sauveur, que le mystère de l’amour infini de Dieu nous envahit tout entier.

Du grain est tombé aussi sur du sol pierreux, où il n’avait pas beaucoup de terre ; il a levé aussitôt, parce que la terre était peu profonde ; et lorsque le soleil s’est levé, ce grain a brûlé et, faute de racines, il a séché. Du grain est tombé aussi dans les ronces, les ronces ont poussé, l’ont étouffé, et il n’a pas donné de fruit. Mais d’autres grains sont tombés sur la bonne terre ; ils ont donné du fruit en poussant et en se développant, et ils ont produit trente, soixante, cent pour un. » Et Jésus disait : « Celui qui a des oreilles pour entendre, qu’il entende ! » Voilà ce qu’est le Royaume de Dieu, son Amour infini semé dans nos cœurs. Il nous faut, pour le comprendre, une révélation du Seigneur et les lumières du Saint Esprit : "À tous ceux qui l’ont reçu, il a donné pouvoir de devenir enfant de Dieu". La même semence tombe dans la terre où elle peut germer et fructifier. Des gens non seulement entendent l’Evangile, mais le "reçoivent avec joie", non seulement ils le reçoivent avec joie, mais ils portent du fruit. "Trente, soixante ou cent". A des degrés divers, selon les cas, elle porte toujours du fruit. Marie "la première en chemin," a reçu cette Parole. Elle qui a porté le bon grain, elle l’a fait fructifier, elle nous a donné le Fils de Dieu. Il s’agit pour nous de le recevoir comme elle, de croire en lui. Quand nous sommes devenus ses enfants, Dieu de l’intérieur nous transforme, et l’Esprit Saint comme un maître intérieur merveilleux, oriente toutes choses vers le Père. Le vieux monde s’en est allé, un monde nouveau est déjà là.

Quand il resta seul, ses compagnons, ainsi que les Douze, l’interrogeaient sur les paraboles. Il leur disait : « Le semeur sème la Parole. Ceux qui sont au bord du chemin où la Parole est semée, quand ils l’entendent, Satan survient aussitôt et enlève la Parole semée en eux. Et de même, ceux qui ont reçu la semence dans les endroits pierreux : ceux-là, quand ils entendent la Parole, ils la reçoivent aussitôt avec joie ; mais ils n’ont pas en eux de racine, ce sont les hommes d’un moment ; quand vient la détresse ou la persécution à cause de la Parole, ils tombent aussitôt. Et il y en a d’autres qui ont reçu la semence dans les ronces : ceux-ci entendent la Parole, mais les soucis du monde, les séductions de la richesse et tous les autres désirs les envahissent et étouffent la Parole, qui ne donne pas de fruit. Et il y a ceux qui ont reçu la semence dans la bonne terre : ceux-là entendent la Parole, ils l’accueillent, et ils portent du fruit : trente, soixante, cent pour un. » Jésus, le Verbe de Dieu fait chair," se fait le commentateur de la Parole qu’il nous donne, il en dit pour nous toute son importance ! La semence est le Verbe de Dieu qui veut prendre possession de toute notre humanité. Et Il n’y a pas de roche qui soit trop dure pour que le grain de blé ne pousse. Ce grain transforme la roche en un merveilleux jardin. Il n’y a pas de soucis qui ne fondent comme la neige au soleil, sous le regard d’amour de notre Dieu. Entrer dans cette perspective, c’est croire que Jésus est le Sauveur pour moi. Le croire, fait agir le divin médecin, qui me guérit dans mon acte de foi même. "Je crois Seigneur, viens en aide à mon peu de foi !" Nous rendons grâce à Dieu parce nos cœurs et nos vies donnent déjà du fruit à trente, cinquante, cent pour cent.

Nous demandons la grâce de consentir véritablement à la parole de Dieu.