Mardi 23 mai 2017

Mercredi de la 6e semaine de Pâques

Quand il viendra, lui, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans la vérité tout entière.

Ac. 17, 15-22
Ps. 148
Jn. 16, 12-15

  • Le mercredi 24 mai 2017 iCal
    6e semaine de Pâques : Mercredi de la 6e semaine de Pâques

"J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais pour l’instant vous ne pouvez pas les porter.

Creuser le mystère de Jésus qui nous sauve, entrer dans la foi et l’espérance du salut de Jésus fait grandir notre charité. Jésus est ressuscité à l’intérieur de chacun de nous, nous pouvons le rayonner dans une vie régénérée. Nous vivons trop à l’extérieur de nous-mêmes, et nous ne trouvons pas Dieu en nous. Il nous faudrait entrer en nous-mêmes pour le découvrir. Dieu seul peut parler de Dieu, seul il peut imprimer son sceau sur notre cœur humain en même temps qu’il se révèle. Mais il nous est difficile, à la suite des apôtres, d’entrer dans la Passion de Jésus qui a porté nos misères. Il nous est plus difficile encore d’entrer dans sa Résurrection. La Résurrection de Jésus nous prépare à la Pentecôte, et nous demandons que l’Esprit Saint nous éclaire. C’est un émerveillement car c’est l’Esprit Saint lui- même qui nous entraine à chanter que Dieu est Amour.

"Quand il viendra, lui, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans la vérité tout entière." En effet, ce qu’il dira ne viendra pas de lui-même : mais ce qu’il aura entendu, il le dira ; et ce qui va venir, il vous le fera connaître. Créés à l’image et à la ressemblance de Dieu, nous sommes le temple de Dieu, le rayonnement de sa gloire. À partir d’un seul homme, Dieu a fait tous les peuples, ce peuplement de l’humanité, c’est la merveille de l’univers. L’Esprit Saint est à l’œuvre pour édifier en nous l’homme intérieur, et nous faire devenir ce que nous sommes, « l’enfant de Dieu, » tendrement aimé du Père. Cette lumière cachée aux sages et aux intelligents, est révélée aux tout-petits. Les tous petits et les pauvres connaissent le mystère de Jésus. Ils parlent de Dieu avec les mots de Dieu. Jésus nous a dit : « Tout ce qu’a le Père est à moi ; c’est pourquoi j’ai dit qu’il prendra de ce qui est à moi pour vous l’annoncer. Encore un peu, et vous ne me verrez plus ; puis encore un peu, et vous me verrez. » Dans l’Eucharistie, Jésus nous donne son Corps et son Sang, il édifie en nous son Corps mystique, l’Eglise, l’humanité nouvelle. C’est la « divinisation » de l’humanité que Jésus est venu opérer sur la terre. Jésus, le fils de Marie, accomplit cette édification intérieure.

"Lui me glorifiera, car il recevra ce qui vient de moi pour vous le faire connaître." Tout ce que possède le Père est à moi ; voilà pourquoi je vous ai dit : L’Esprit reçoit ce qui vient de moi pour vous le faire connaître. La Parole de Dieu nous invite à une vie intérieure à la suite de Jésus. Dieu, est le Dieu tout intérieur qui nous habite. Dieu n’est pas loin de nous, Il est en nous. Il nous a fait pour que nous le cherchions et que nous le trouvions en vérité. A partir de sa Croix et de sa Résurrection renaît une nouvelle création. Nous vivons dans le Nom de Jésus notre existence de tous les jours. Nous voulons garder notre cœur ouvert au mystère de Dieu qui est plus grand que tout. C’est dans cette expérience filiale que nous voulons nous établir. « L’Esprit lui-même se joint à notre esprit pour attester que nous sommes enfants de Dieu. » Ainsi l’Esprit nous introduit peu à peu dans la vérité tout entière. C’est dans la foi en l’Evangile, dans l’espérance, que nous grandissons dans la charité, à la suite de Jésus. Dans l’Esprit Saint, nous nous laissons édifier dans notre vie profonde, pour être construits divinement. La gloire de Dieu rayonne alors dans les yeux et dans le cœur de chacun. Jésus, qui renouvelle toute chose, nous envoie annoncer cette bonne nouvelle au monde !

Nous demandons à l’Esprit Saint la grâce d’intérioriser notre foi.

Vos témoignages

  • 4 mai 2016 05:41

    Garder notre cœur ouvert au mystère de Dieu qui est plus grand que tout - ce sont des paroles à vivre durant une vie entière.

    Merci Père Gilbert.