Mercredi de la 3e semaine de l’Avent

Heureux celui qui ne trébuchera pas à cause de moi !
Mardi 14 décembre 2021

Is. 45, 6b-8.18.21b-25 Ps. 84 Lc. 7, 18-23

  • Le mercredi 15 décembre 2021 iCal
    Semaine Avent 3 : Mercredi de la 3e semaine de l’Avent

Alors Jean appela deux d’entre eux et les envoya demander au Seigneur : « Es-tu celui qui doit venir, ou devons-nous en attendre un autre ? »

Jean Baptiste est entré dans un grand combat, une grande tourmente et une angoisse intérieure. Il a montré du doigt Jésus, le Messie de Dieu. En prison, il sait que sa mort est proche et il envoie ses disciples vers Jésus pour lui dire : « Es-tu celui qui doit venir, ou devons-nous en attendre un autre ? » En envoyant ses disciples vers Jésus il lui demande à nouveau qui il est ! Cette tentation subtile et sournoise se revit aussi dans chacune de nos vies : A quoi ça sert ? Pour quelle victoire ? Jean Baptiste se demande peut-être aussi comment sortir ses disciples de cette épreuve. Que faire pour qu’ils soient vainqueurs, eux qui sont soumis à la tentation de leur Maitre ! La réponse de Jésus est claire : « Les aveugles voient, les boiteux marchent, les lépreux sont purifiés et les sourds entendent, les morts ressuscitent, la Bonne Nouvelle est annoncée aux pauvres. » La Parole de Jésus réalise ce que le prophète disait lui-même. Les pauvres peuvent se remettrent à espérer. L’authenticité de l’évangélisation, c’est la réponse de l’Amour plus fort que la mort. C’est le message que Jean le Baptiste est venu annoncer.

Arrivés près de Jésus, ils lui dirent : « Jean le Baptiste nous a envoyés te demander : Es-tu celui qui doit venir, ou devons-nous en attendre un autre ? » À cette heure-là, Jésus guérit beaucoup de gens de leurs maladies, de leurs infirmités et des esprits mauvais dont ils étaient affligés, et à beaucoup d’aveugles, il accorda de voir. Les disciples de Jean sont convaincus devant l’action de salut de Jésus. Il semble que Jean ait attendu que Jésus donne explicitement son témoignage devant ses envoyés pour retrouver la Paix. Le témoignage que Jésus donne aux disciples de Jean est celui d’une tendre compassion. Aujourd’hui, cette Parole de Jésus nous est donnée pour que nous témoignons de lui dans la Joie. Cette Joie sera parfaite dans le Royaume. Dans ce temps de l’Avent, nous demandons la grâce d’entrer dans l’écoute de Dieu. Cette écoute est fondamentale à notre vie chrétienne. Dans la foi en Jésus, nous travaillons pour changer la société qui est dans le désarroi. « J’écoute, que dira le Seigneur Dieu ; Ce qu’il dit c’est la paix pour son peuple. » Le monde, dans les bousculades que y nous rencontrons sans cesse, a besoin de la Paix de Dieu

Puis il répondit aux envoyés : « Allez annoncer à Jean ce que vous avez vu et entendu : les aveugles retrouvent la vue, les boiteux marchent, les lépreux sont purifiés, les sourds entendent, les morts ressuscitent, les pauvres reçoivent la Bonne Nouvelle. Heureux celui qui ne trébuchera pas à cause de moi ! » Jésus, dés le commencement de sa vie publique, s’applique à lui-même ce passage du Livre d’Isaïe. Il est maintenant possible que l’amour de Dieu retentisse dans nos cœurs. Sur notre visage peut resplendir l’Amour de Dieu. Comme Jean le Baptiste, nous aussi, nous sommes dans l’épreuve. Nous demeurons dans la Lumière et dans l’Amour en toutes circonstances. Dans ce temps de l’Avent, nous sommes introduits par Jean le Baptiste dans notre vocation : « Heureux les artisans de paix, ils seront appelés fils de Dieu ! » Nous voulons nous ajuster au Cœur de Dieu et demeurer dans la Justice qui vient de Dieu. Nous demandons une attitude d’adoration qui nous rend attentifs à l’inspiration de Dieu.

Nous demandons une grande foi pour que notre cœur soit en transparence avec le cœur de Dieu.

Vos témoignages

  • pierre 16 décembre 2020 11:05

    De semaine en semaine et de jour en jour, petit à petit, nous nous rapprochons de l’humble naissance de Jésus Fils de Dieu, et pour nous d’une renaissance de notre vie d’enfant de Dieu, dans l’Esprit Saint.

    Après l’Espérance, la Confiance et la Joie qui viennent de la présence de Dieu annoncée et retrouvée parmi nous, c’est la Paix intérieure, don de Dieu qui surpasse tout, qui doit établir sa demeure en nos cœurs.

    Comme pour Jean Baptiste, avoir rencontré Jésus ne suffit pas pour apaiser notre cœur, d’autant que la reconnaissance de l’agneau de Dieu comporte une part de compassion à la souffrance des saints innocents qui sont rejetés par une société ruinée à force d’être sans pitié, ni repentance et sans aucun état d’âme.

    Pour ne pas tomber dans la désolation et l’aigreur d’un cœur qui s’épuise à espérer de tout son possible, il nous faut laisser faire Jésus-Christ selon sa Parole.

    Faisant taire nos doutes issus d’une vie humaine maltraitée, nous entendons alors l’Esprit Saint nous confirmer ce qui est en chemin d’accomplissement pour notre Paix intérieure :

    les aveugles retrouvent la vue, les boiteux marchent, les lépreux sont purifiés, les sourds entendent, les morts ressuscitent, les pauvres reçoivent la Bonne Nouvelle.

    Quelque soit notre état d’âme dans une humanité blessée, Dieu vient nous donner la Paix, et l’Esprit Saint nous réconforte toujours.

    Jésus dit encore : Heureux celui qui ne trébuchera pas à cause de moi !

    C’est ainsi que Jésus nous désire en Paix avec Lui, à l’abri de Sa Parole Bienfaisante qui nous sauve selon Sa promesse, comme un nouveau né dans la paille d’une étable, accueilli tout simplement, à l’écart des rumeurs d’un monde sans avenir, sauf …dans l’Amour Divin.

    Tu nous as faits pour toi, Seigneur, et notre cœur est sans repos tant qu’il ne repose en toi (Saint Augustin)

  • Gaspard 15 décembre 2020 19:18

    La vérité de cette homélie me fortifie et donne courage et je vous en remercie, Père Gilbert.

  • Sébastien 13 décembre 2016 22:30

    Merci Père Gilbert, je trouve que vos homélies sont d’une grande qualité et je suis heureuse de pouvoir partager sur votre site, qu ’elle me font beaucoup de bien. Merci pour ce ministère précieux et fécond. Bonne route vers Jésus pauvre dans l’étable.

  • 16 décembre 2015 08:12

    Entrer dans une grande qualité d’écoute de Dieu, dans un esprit d’Adoration en ce temps de l’Avent… Merci pour ces conseils simples Père Gilbert. En communion de prière dans l’Eglise qui attend le Sauveur…Lumière resplendissant pour nos cœurs,nos vies et pour le monde.