Mardi 6 septembre 2016

Nativité de la Vierge Marie

« Ne crains pas de prendre Marie chez toi, ce qui est né en elle vient de l’Esprit Saint. »

Mi. 5, 1-4a Is. 61 Mt. 1, 1-16.18-23

  • Le jeudi 8 septembre 2016 iCal
    Fêtes de Notre-Dame. 2 : Nativité de la Vierge Marie

"Voici quelle fut l’origine de Jésus Christ. Marie, la mère de Jésus, avait été accordée en mariage à Joseph ; or, avant qu’ils aient habité ensemble, elle fut enceinte par l’action de l’Esprit Saint.

Joseph, son époux, qui était un homme juste, ne voulait pas la dénoncer publiquement ; il décida de la répudier en secret." Nous fêtons la naissance de Marie, la Reine de la Paix, qui donnera naissance au prince de la Paix. L’Église, pour cette fête, reprend l’origine de Jésus ! De génération en génération, notre humanité porte la blessure de son péché, envie, jalousie, mensonge, violence. Nous prions que Dieu nous envoie le Sauveur. Marie est liée à cette histoire sainte, elle s’enracine dans l’épaisseur de l’humanité par Joseph, « l’époux de Marie de laquelle… ! » Bouleversement et rupture de rythme dans cette longue généalogie : une femme, après cette génération d’hommes, pour un nouveau commencement. Dieu nous déconcerte toujours, il agit dans la pauvreté et dans l’humilité, dans la bassesse de sa créature. Quand l’action de Dieu nous surprend, nous voulons l’accueillir comme un mystère que notre foi nous permettra un jour de comprendre. Ce mystère nous introduit dans la beauté, mais il nous fait entrer dans la nuit, dans les ténèbres. Joseph, l’homme juste, ne comprend pas, il décida de répudier Marie en secret, car il ne comprenait pas le chemin de Dieu !

"Il avait formé ce projet, lorsque l’ange du Seigneur lui apparut en songe et lui dit : « Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre chez toi Marie, ton épouse : l’enfant qui est engendré en elle vient de l’Esprit Saint ; elle mettra au monde un fils, auquel tu donneras le nom de Jésus (c’est-à-dire : Le-Seigneur-sauve), car c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés. » Le mystère de Marie, petite fille d’Israël enracinée dans son peuple, était annoncée dans la Parole, après un temps de délaissement. Dieu sauve le monde, il s’est abaissé en s’incarnant, assumant la condition humaine, dans notre monde. C’est l’amour infini de Dieu qui se révèle dans son Fils Jésus, qui vient partager notre nature humaine. Joseph, l’époux de Marie, va devoir prendre en compte ce changement. Dans chacune de nos vies c’est le Mystère de l’intervention du ciel que nous retrouvons ! C’est le mystère d’un petit peuple, non reconnu, humilié, bafoué qui poursuit sa marche : « Vous êtes dans le monde, mais vous n’êtes pas du monde » dira Jésus. Ces changements sont pour nous si difficiles à accueillir ! Nous savons, par expérience, combien il est difficile de mettre nos pas dans les pas de Jésus, de nous mettre à l’école de l’Esprit Saint. Dieu intervient dans notre vie que nous n’aurons pas à la mener seul, mais avec Jésus !

"Tout cela arriva pour que s’accomplît la parole du Seigneur prononcée par le prophète : Voici que la Vierge concevra et elle mettra au monde un fils, auquel on donnera le nom d’Emmanuel, qui se traduit : « Dieu-avec- nous ». Joseph doit accueillir un tel mystère. Dans l’humilité de Nazareth, Marie accepte de donner naissance au Prince de la Paix. Elle accueille la mission de la paix. Elle nous redonne de l’espérance. Avec Joseph, nous accueillons la Reine de la Paix. Marie est le premier fruit de la Passion de Jésus qui apporte la réconciliation de l’homme avec lui-même et avec son Créateur. L’homme et la femme ont été créés à l’image de Dieu. Il nous faut reprendre conscience de cet amour qui nous construit jour après jour depuis notre naissance, de cette bonté, de cette beauté de l’humanité malgré le péché. Marie nous entraîne vers Jésus, sur les chemins de la réconciliation, à la source de la Paix. Le chemin que parcourt Joseph, chacun de nous aura à le parcourir. Sachons nous ouvrir de tout notre être à la nouveauté de Dieu. Pour cela, nous acceptons notre propre histoire. C’est une nouveauté fondamentale vécue dans notre humanité ou Dieu vient relever les pauvres ! C’est la bonne nouvelle de l’Évangile, Jésus vit toujours dans l’intimité de Dieu, son Père.

Nous demandons la grâce de comprendre que Marie nous donne Jésus qui nous sauve.