Lundi 14 novembre 2016 — Dernier ajout samedi 4 décembre 2010

9e dimanche du temps ordinaire, année A

« Ce n’est pas en me disant : « Seigneur, Seigneur », qu’on entrera dans le Royaume des Cieux, mais c’est en faisant la volonté de mon Père qui est dans les cieux."

Dt. 11, 18-32 Rm. 3, 21-28 Mt. 7, 21-27

« Ce n’est pas en me disant : « Seigneur, Seigneur », qu’on entrera dans le Royaume des Cieux, mais c’est en faisant la volonté de mon Père qui est dans les cieux." info document - JPEG - 19.3 ko

"Beaucoup me diront en ce jour-là : « Seigneur, Seigneur, n’est-ce pas en ton nom que nous avons prophétisé ? en ton nom que nous avons chassé les démons ? en ton nom que nous avons fait bien des miracles ? » Alors je leur dirai en face : « Jamais je ne vous ai connus ; écartez-vous de moi, vous qui commettez l’iniquité. » Écouter la parole pour en faire notre prière signifie de se mettre à l’école de la Parole de Dieu pour l’accomplir en soi. Seule la foi en effet justifie toutes nos actions : « La justice de Dieu, donnée par la foi en Jésus Christ, est pour tous ceux qui croient l’accomplissement de la volonté du Père. » Comme Marie, la mère de Jésus, nous gardons la Parole dans notre cœur, nous la synthétiser en nous pour la laisser imprégner de sa lumière notre existence. C’est un chemin privilégié qui conduit à la prière, à la contemplation de Dieu. Ainsi ma foi peut devenir vivante, comme un don de Dieu tout actuel pour moi.

"Quiconque entend ces paroles que je viens de dire et ne les met pas en pratique, peut se comparer à un homme insensé qui a bâti sa maison sur le sable." La pluie est tombée, les torrents sont venus, les vents ont soufflé et se sont rués sur cette maison, et elle s’est écroulée. Et grande a été sa ruine ! » La foi sans les actes est fragile. Faire la volonté de Dieu nous demande certes de croire en Dieu qui seul peut nous sauver mais cet acte de foi correspond aussi pour nous à la volonté de Dieu qui est d’accomplir son œuvre en nous et autour de nous. Quand elle est accompagnée par les œuvres qui sont des signes visibles de notre foi, nous devenons des témoins authentiques de la Parole vivante : « Amour et vérité se rencontrent. » Nous sommes invités à écouter la Parole de Dieu pour œuvrer à partir de cette Parole reçue dans la foi. Le Christ Jésus, le Maitre de notre foi s’est ainsi donné à nous d’une manière toute gratuite. A son école nous voulons bâtir notre vie, construire notre Communauté sur le roc.

« Ainsi, quiconque écoute ces paroles que je viens de dire et les met en pratique, peut se comparer à un homme avisé qui a bâti sa maison sur le roc." La pluie est tombée, les torrents sont venus, les vents ont soufflé et se sont déchaînés contre cette maison, et elle n’a pas croulé : c’est qu’elle avait été fondée sur le roc." Dieu nous demande non seulement d’écouter la Parole, mais de la mettre en pratique. « Veillez à mettre en pratique les décrets et les commandements. » Écouter « et » mettre en œuvre la Parole. Notre vie chrétienne est cette heureuse alliance de l’écoute, de l’accueil de la Parole de Dieu et de « l’action. » La mise en pratique dans le souci et le service des plus petits et des plus pauvres est une action merveilleuse. Jésus nous dit : « Tout homme qui écoute ce que je vous dis là et le met en pratique est comparable à un homme prévoyant : » Faire la volonté de Dieu, être au service des pauvres, c’est bâtir sa maison sur le roc.

Nous demandons à notre Père des cieux la grâce d’unifier notre existence en Jésus, que sa Parole nous donne de faire sa volonté.