Samedi 7 juin 2014

Pentecôte. Messe du jour, année A

"Jésus leur dit de nouveau : « La paix soit avec vous ! De même que le Père m’a envoyé, moi aussi, je vous envoie. »

Ac. 2, 1-11 Ps. 103 1 Co. 12, 3b-7.12-13 Jn. 20, 19-23

  • Le dimanche 8 juin 2014 de 00:00 à 23:30 iCal
    Fêtes liturgiques : Pentecôte. Messe du jour, année A

"Ce même soir, le premier jour de la semaine, les disciples avaient verrouillé les portes du lieu où ils étaient, car ils avaient peur des Juifs. Jésus vint, et il était là au milieu d’eux.

Il leur dit : « La paix soit avec vous ! » Pour recevoir cette Paix, nous avons besoin de recevoir les dons du Saint-Esprit ! C’est l’expérience de la bonté de Dieu, de son amour qui nous donne de ne plus vouloir autre chose que son Amour. Face à la merveille de la Résurrection, face à un tel amour de notre Père des cieux, nous voulons revêtir une grande délicatesse les uns vis-à-vis des autres. Le don de science qui nous est donné est cet « instinct divin » qui nous fait comprendre la détresse qui est autour de nous pour que nous cherchions à y remédier. L’esprit de conseil nous fait prendre les bons moyens pour rejoindre Dieu et le servir saintement dans toute notre vie. Nous avons encore besoin de l’esprit d’intelligence qui va nous donner le sens des réalités de la foi. Le don de piété est cette délicatesse de l’amour et le don de sagesse nous fait goûter combien le Seigneur est bon. Nous avons besoin d’être mû par l’Esprit de Dieu, de recevoir les dons du Saint Esprit et l’esprit d’adoration.

"Après cette parole, Jésus leur montra ses mains et son côté. Les disciples furent remplis de joie en voyant le Seigneur. Il leur dit de nouveau : « La paix soit avec vous ! De même que le Père m’a envoyé, moi aussi, je vous envoie. » Après la mort de Jésus, le souffle de Dieu est répandu sur le monde. Tout ce que l’on pouvait connaître de Dieu, tout ce que les philosophes avaient pu en dire, tout ce que les religions avaient pu manifester de Dieu, tout cela est bouleversé de fond en comble : Jésus avait dit : Il faut que le Fils de l’homme meure pour manifester le don de Dieu, la vraie Vie ! Jésus ressuscité manifeste que Dieu est amour, qu’il ne sera jamais qu’amour. « Ayant aimé les siens qui étaient dans le monde, Il les aima jusqu’à la fin, » Jésus met en œuvre l’amour infini de Dieu ! L’Esprit Saint est donné par Jésus à son Église qui est son corps, son épouse bien-aimée, le corps du Christ. A Jérusalem, la révolution de cet incroyable Amour de Dieu est révélée, c’est l’ébranlement d’un coup de vent violent. Les Apôtres qui se trouvaient là furent profondément bouleversés. Une ère nouvelle s’annonce véritablement pour le monde.

"Ayant ainsi parlé, il répandit sur eux son souffle et il leur dit : « Recevez l’Esprit Saint. Tout homme à qui vous remettrez ses péchés, ils lui seront remis ; tout homme à qui vous maintiendrez ses péchés, ils lui seront maintenus. » Jésus donne l’Esprit Saint, Dieu désormais peut vivre dans notre nature humaine. Progressivement, nous nous laissons vider de nous-même et la bonne terre en nous va s’imprégner de la rosée divine. Marie était au milieu des apôtres, nous avions tellement besoin qu’elle soit là car nos lèvres sont impures, notre cœur est mélangé, nos désirs ne sont pas clairs. Or elle n’est qu’une aspiration vers Dieu : « Viens, oh oui viens Seigneur Jésus. » Tous ceux qui étaient à Jérusalem étaient bouleversés car chacun entendait les Apôtres parler dans sa langue. C’est la langue de l’amour, le langage du cœur qui nous donne de nous rejoindre tous, de nous reconnaitre toujours.

Nous demandons à l’Esprit Saint la grâce de préparer en nous un espace pour Dieu.