Dimanche 19 octobre 2014

Revenir à la Source : la Trinité Sainte.

Revenir à la Source : la Trinité Sainte. Découvrir alors la profusion d’Amour que Dieu a déposé dans la nature humaine. Nous « comprenons » que Dieu est Amour. Il nous faut donc explorer les grâces toujours si actuelles du mystère de la venue de Jésus dans la chair humaine, de l’Incarnation. Découvrir alors la profusion d’Amour que Dieu a déposé dans la nature humaine. Nous « comprenons » que Dieu est Amour. Jésus est le don du Père, le Resplendissement de son Etre « Qui me voit, voit le Père. » [58] En nous donnant son Fils dit l’Apôtre Paul, Dieu nous a tout donné. Le Saint Esprit est ce Don du Père et du Fils. Par l’Annonciation ce Don de l’Esprit Saint fait irruption dans la vie de Marie, simple créature.

Dieu est Amour, Jésus est le don du Père, le Resplendissement de son Etre. Ainsi par la venue de Jésus dans notre nature humaine, le Saint Esprit, Don du Père et du Fils devient le Don de Jésus pour Marie et de Marie pour Jésus. C’est dans l’Amour même de Dieu que Marie conçoit le Fils de Dieu dans la chair humaine. Jésus va donner à Marie sa mère Jean et ainsi, Il la donne à chacun de nous. Jésus nous donne celle qu’Il aime. Maurice Zundel, « Un autre regard sur l’homme », dira : « Dieu est Amour et rien qu’Amour. Dieu se donne et il ne peut rien faire d’autre que se donner. Être Dieu signifie se donner sans mesure, se dépouiller éternellement… C’est parce que Dieu ne garde rien, parce qu’il est tout Amour, parce que la respiration de son être est la générosité, que la Création surgit et qu’elle constitue à la fois un secret inépuisable et un appel infini à l’amour. Dieu subsiste totalement à l’état de don… Il est Dieu parce qu’il ne peut que se donner… En la Trinité, Dieu est libre de lui-même, puisqu’il n’est aucunement attaché à soi, étant uniquement et éternellement communication totale de lui-même… Jésus, en nous révélant le vrai Dieu, peut seul nous conduire à la vraie grandeur, qui est de devenir « nous » dans l’Autre… »

A la racine de notre être, nous devons être donné pour être « soi même » en vérité, de même que Dieu n’est lui-même qu’en et par sa parfaite offrande dans l’éternelle Trinité. C’est toujours le même Esprit Saint qui agira dans le cœur de Marie quand elle recevra Jean pour fils. Par volonté de Jésus Fils de Dieu et à sa Parole, [59] Jean devient le frère de Jésus, le fils du Père par adoption. Le même Esprit Saint est donné à Jean pour aimer Marie du même Amour. C’est à la Croix que ce Don se réalise : « Tout est achevé » [59] et inclinant la tête, il remit l’esprit. Extérieurement, à vue humaine, nous sommes dans la plus grande souffrance, la plus grande pauvreté. Marie est cette femme veuve qui accompagne son fils mort. En le donnant, elle a tout donné. Jean est l’apôtre qui perd celui qui l’aime, son maître ; il ne lui reste rien.

Dans cette situation de si grand dénuement l’Esprit Saint, le Don de Dieu est donné. Ainsi s’ouvre une humanité nouvelle vivant du Don de Dieu, l’Esprit Saint, le Père des pauvres. L’humanité peut vivre désormais de l’Amour même dont Dieu l’aime et dont il vit : Dieu est Amour. Comme Jésus vivait de l’Esprit Saint, l’Amour du Père, nous vivons de l’Esprit Saint l’Amour de Jésus. Marie là, est la première en chemin. Jésus donne Marie sa mère à Jean et il donne Jean à sa mère à la Croix. Le don de l’Esprit Saint jaillit sur nous de cette donation, Il va rejaillir désormais dans l’Eglise de Dieu ainsi fondée.