Jeudi 26 juin 2014

0701 Sacré-Cœur. Année A

« Prenez sur vous mon joug, devenez mes disciples, car je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez le repos. »

Dt. 7, 6-11 Ps. 102 1 Jn. 4,7-16 Mt. 11, 25-30

  • Le vendredi 27 juin 2014 de 00:00 à 23:30 iCal
    Fêtes du Seigneur. 1 : 0701 Sacré-Cœur. Année A

"En ce temps-là, Jésus prit la parole : « Père, Seigneur du ciel et de la terre, je proclame ta louange : ce que tu as caché aux sages et aux savants, tu l’as révélé aux tout-petits."

Jésus, le tout petit de Marie, nous attire dans cette toute petitesse. Le bras de Dieu c’est le bras d’un enfant qui vient de naître à Noël ; La force de Dieu, c’est la force de celui qui est agonie et qui supplie pour chacun de nous. L’amour de Dieu est manifesté par la passion et la résurrection. Jésus, vainqueur de toute violence, nous délivre de toutes nos angoisses. Le rejet dont Jésus a été victime nous donne l’humilité qui triomphe dans la faiblesse. « Père, Seigneur du ciel et de la terre, je proclame ta louange, » ce mystère, tu l’as révélé aux tout-petits. Le Seigneur s’est attaché à nous par des liens d’amour qu’il a tissés entre son cœur et notre cœur. A sa suite, nous voulons rejoindre cette toute petitesse.

"Oui, Père, tu l’as voulu ainsi dans ta bonté. Tout m’a été confié par mon Père ; personne ne connaît le Fils, sinon le Père, et personne ne connaît le Père, sinon le Fils, et celui à qui le Fils veut le révéler." Nous venons de fêter la sainte Trinité, le mystère des relations d’Amour de notre Dieu. Aussitôt après, nous avons fêté le Saint Sacrement du Corps et du Sang de Jésus, mystère inimaginable où Dieu continue l’œuvre du salut au milieu de nous, le mystère pascal ! Marie est associée à cet unique sacrifice, entrainant derrière elle toute l’humanité. Le mystère pascal nous révèle le cœur blessé de l’Agneau d’où surabondent les eaux de la grâce et le Sang de l’Eucharistie. Dans la résurrection de Jésus le monde est consacré à Dieu et le cœur de Jésus nous attire jusqu’à la source, le cœur du Père qui nous donne l’Esprit Saint.

« Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos." Prenez sur vous mon joug, devenez mes disciples, car je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez le repos. Oui, mon joug est facile à porter, et mon fardeau, léger. » Jésus nous apprend la douceur avec nous-mêmes, la douceur avec Dieu, la douceur avec les autres. C’est le chemin d’accès à la consécration que Jésus fait de lui-même au Père, mystère de son corps donné pour nous, comme Marie a donné son corps. Mystère de son sang versé pour nous comme Marie a donné son sang. Nous contemplons Jésus qui se consacre lui-même au Père : « Pour eux, je me consacre moi-même, et maintenant, consacre-les dans ta vérité. Ta parole est vérité. » Nous entrons ainsi dans la donation totale de tout notre être au Père. C’est le mystère dans l’Eucharistie dans lequel Jésus prend le chemin qui nous fait entrer dans la toute petitesse des béatitudes. « Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, apprenez de moi que je suis doux et humble de cœur. »

Nous demandons la grâce de nous mettre à l’école du cœur de Jésus, doux et humble de cœur.