Saint Albert le Grand

« C’est pourquoi tout scribe devenu disciple du royaume des Cieux est comparable à un maître de maison qui tire de son trésor du neuf et de l’ancien. »
Jeudi 14 novembre 2019

Sg. 15,1-6 Ps. 118 Mt.13, 47-52

  • Le vendredi 15 novembre 2019 iCal
    Fête des saints. Novembre : Saint Albert le Grand

Le royaume des Cieux est encore comparable à un filet que l’on jette dans la mer, et qui ramène toutes sortes de poissons.

Quand il est plein, on le tire sur le rivage, on s’assied, on ramasse dans des paniers ce qui est bon, et on rejette ce qui ne vaut rien. Jésus termine son discours sur le Royaume. Il prend l’image du filet que l’on tire de la mer avec plein de poissons qui sont ensuite triés sur le rivage. Le Royaume, en notre vie historique, consiste en une manière d’être, une attitude qui sert la vie. Le Royaume ne s’impose pas comme une réalisation concrète mais elle colore toute notre existence. Nous fêtons Saint Albert le Grand, élève Thomas d’Aquin qui a brillé dans l’Église par son intelligence. Nous demandons à Dieu la grâce d’éclairer notre intelligence pour que notre cœur soit éclairé et que notre volonté choisisse ce qui est bien. Si nous nous connaissons mieux, nous naitrons à la vérité et notre cœur aimera davantage. Créés à l’image et à la ressemblance de Dieu, nous voulons épanouir les capacités d’amour qui se trouvent en nous. Nous voulons épanouir l’amour de notre cœur en nous mettant à l’école de Jésus. Nous pourrons alors bâtir un monde nouveau et rendre gloire au Père.

Ainsi en sera-t-il à la fin du monde : les anges sortiront pour séparer les méchants du milieu des justes et les jetteront dans la fournaise : là, il y aura des pleurs et des grincements de dents. Dans nos rapports fraternels, nous voulons comprendre l’autre, ses dons, les dons du Saint-Esprit. Les dons d’intelligence, de science et de sagesse viennent à notre secours pour que nous comprenions mieux la réalité du monde et que nous avancions dans la lumière. Notre cœur lui-même est alors affermi dans la vérité. Dieu nous donne en Jésus de nous conformer à l’image de son Fils bien-aimé. Nous laissons s’épanouir l’aspect filial et fraternel de notre vie qui demande beaucoup d’intelligence. Saint Albert le Grand saisit la pensée de son époque avec la lumière de la Parole de Dieu. Il a harmonisé l’intelligence humaine et la sagesse divine : « Saint Albert le grand a su concilier sagesse humaine et foi divine. » Dieu nous a donné l’intelligence pour découvrir l’harmonie de notre monde intérieur et de l’univers extérieur. Aimer la vérité, la justice dans ce que notre intelligence découvre, c’est aider notre cœur à être plus large et à épouser la réalité que Dieu nous donne pour l’aimer. Au travers de cette lumière, le choix de notre volonté, le choix de notre vie, va s’exercer en pleine liberté.

"Avez-vous compris tout cela ? » Ils lui répondent : « Oui. » Jésus ajouta : « C’est pourquoi tout scribe devenu disciple du royaume des Cieux est comparable à un maître de maison qui tire de son trésor du neuf et de l’ancien. » « Comprendre » signifie écouter et s’approprier, intégrer les paroles de Jésus. Notre mission est de proclamer le message de la Bonne Nouvelle dans sa pureté, tout en l’adaptant aux circonstances nouvelles. Nous rapportant à la tradition reçue, nous disons à notre manière, entrelaçant « le neuf et le vieux, » l’« ancien et le nouveau Testament, » la Parole de Dieu qui est vivante. C’est un Héritage inépuisable de nouveauté qui jamais ne se flétrit. Les paraboles de Jésus évoquent une réalité nouvelle, une nouvelle manière d’être. La vie demeure avec ses nécessités qui s’imposent, mais le Royaume se manifeste par la manière dont nous répondons, la manière dont nous tirons du fond de notre trésor des choses nouvelles et des choses anciennes. Notre manière de suivre Jésus sera marquée par les nouvelles capacités techniques, mais aussi par la manière dont chacun se comporte devant l’autre souffrant. Ainsi s’accomplissent les merveilles de Dieu tirées de notre trésor. Notre action d’amour aura un effet certain dans la coulée de l’histoire. Elle aura été simple, mais réel témoignage d’une réponse au Seigneur Jésus, en attendant son retour.

Nous demandons à Dieu de nous aider à épanouir toutes les dimensions de notre vie.

Vos témoignages

  • Marie-Claire 14 novembre 2019 21:55

    Merci Père pour vos homélies qui sont comme un phare au milieu du bruit et l’activisme d’une vie, un phare qui indique la Lumière de Dieu, Jésus.