Vendredi 10 novembre 2017 — Dernier ajout dimanche 12 novembre 2017

Saint Antoine

Puis viens, suis-moi.

Ep. 6, 6-18
Ps. 88
Mt. 19, 16-21

  • Le mercredi 17 janvier 2018 iCal
    Fêtes des saints. Janvier : Saint Antoine

« Et voici que quelqu’un s’approcha de Jésus et lui dit : « Maître, que dois-je faire de bon pour avoir la vie éternelle ? »

Jésus lui dit : « Pourquoi m’interroges-tu sur ce qui est bon ? Celui qui est bon, c’est Dieu, et lui seul ! Si tu veux entrer dans la vie, observe les commandements. » En cette fête de saint Antoine et à son école, nous demandons à Dieu la grâce de bien vivre le combat spirituel de notre vie de foi. Avec Jésus, nous continuons le « travail » de sanctification qu’il a opéré sur la terre. Aujourd’hui, il n’est pas facile de parler de vie éternelle ou de réalités éternelles, parce qu’à notre époque, il n’existe rien de définitif. Jésus nous donne la vraie liberté, un bonheur qui ne passera pas. C’est ce bonheur qu’Antoine a choisi dans son jeune âge. A sa suite nous voulons vivre de belles expériences qui nous comblent d’un bonheur qui n’aura pas de fin. Dieu nous a créés en vue du bonheur « pour toujours. » Il a mis dans notre cœur le désir d’une vie qui réalise quelque chose de beau et de grand. Jésus dit à l’homme qui veut avoir la vie : « Observe les commandements. » Avec tous les Saints, nous combattons avec Jésus, pour le suivre. Les Saints sont nos modèles, un rayonnement de la grâce de Jésus pour nous. Nous trouvons en Saint Antoine un écho merveilleux du chemin d’amour de Jésus.

« Il lui dit : « Lesquels ? » Jésus reprit : « Tu ne commettras pas de meurtre. Tu ne commettras pas d’adultère. Tu ne commettras pas de vol. Tu ne porteras pas de faux témoignage. Honore ton père et ta mère. Et aussi : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. » Le jeune homme lui dit : « Tout cela, je l’ai observé : que me manque-t-il encore ? » Jésus indique à ce jeune homme qu’il est une richesse plus importante et plus grande de la vie que ses grandes richesses : l’amour. Aimer Dieu et aimer les autres de toute notre personne est le sens le plus authentique et le plus profond, qui nous guide vers la source de l’amour et de la vie. Amour est le nom propre de Dieu. Jésus veut que nous avancions, il dit : « Tu ne commettras pas de meurtre : » C’est un chemin d’amour qui s’ouvre devant nous avec un grand respect de l’autre. Nous savons qu‘un mauvais coup de langue fait plus de mal qu’un coup d’épée. Tu ne tueras pas ton frère s’étend à nos paroles quand elles sont blessantes pour lui. Ne pas ‘jouer’ à « l’adulte » qui sait tout et qui se passe si facilement de Dieu ! La domination de l’autre le réduit à ce que je pense de lui, elle fait de grands dégâts dans son cœur. "Entrer dans la bénédiction de Dieu est un beau chemin de Paix.

"Jésus lui répondit : « Si tu veux être parfait, va, vends ce que tu possèdes, donne-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans les cieux. Puis viens, suis-moi. » Jésus énonce une nouvelle étape pour notre vie spirituelle : « Si tu veux être parfait. » Être parfait, c’est entrer, à la suite de Jésus, en communion avec les pauvres qui sont dépendants de Dieu. Jésus veut être notre ami, le maître qui nous indique le chemin à parcourir pour atteindre le bonheur. Il nous aime pour ce que nous sommes, dans notre fragilité et dans notre faiblesse. Touchés par son amour, nous sommes transformés. Jésus nous accueille avec toutes nos limites pour nous donner un cœur nouveau, capable d’aimer comme Lui. Cet amour de bienveillance nous permet de tenir bon devant les manœuvres du mauvais. Nous trouvons dans cette Parole le chemin d’amour merveilleux de Saint Antoine. Il trouve un écho en nous si nous nous en remettons à Dieu pour trouver la Paix. Le menteur est notre ennemi farouche, la difficulté du « champ de bataille » dans lequel nous sommes engagés se trouve dans le fait qu’il se cache dans une caricature de Dieu. Dans le grand combat du monde, Jésus combat en nous par sa Paix et nous donne d’aimer nos ennemis.

Nous demandons à Dieu la grâce de nous ajuster continuellement à la lumiere de l’Esprit Saint.