Lundi 10 juillet 2017

Saint Benoît

il aura en héritage la vie éternelle.

Pr.2, 1-9
Ps. 33
Mt. 19, 27-29

  • Le mardi 11 juillet 2017 iCal
    Fête des saints. Juillet : Saint Benoît

« Alors Pierre prit la parole et dit à Jésus : « Voici que nous avons tout quitté pour te suivre : quelle sera donc notre part ? »

Saint Benoît, patron de l’Europe et ses moines, ont mis à l’œuvre l’Amour de Jésus. Pierre a suivi Jésus avec ses compagnons, il est perplexe sur son devenir. Ils ont tout laissé : travail, famille, et ils se sont engagés à la suite du Christ. Quel sera le signe de leur réussite puisqu’ils n’ont ni argent, ni puissance, ni les satisfactions du monde. Jésus répond en parlant de l’accomplissement du monde et de l’avènement du Règne de Dieu. Pierre et les Douze vivront à l’écart entre le présent du monde, et le futur du Règne de Dieu où Jésus les comblera. Nous vivons dans cette espérance, avec la joie d’être dès maintenant tout donnés au Christ Jésus. « Ce qu’il y a pour nous, » c’est de continuer l’œuvre d’Amour de Jésus. Le Visage de Jésus est donné à Marie sa mère, elle resplendit les merveilles de Dieu. L’Amour infini de Jésus est inscrit dans l’épanouissement de notre visage humain. Jésus, l’envoyé du Père, descendra jusqu’au tréfonds des détresses humaines, dans l’enfer et dans la mort pour nous en libérer. Surabondant d’amour, Dieu nous fait participer à son Amour infini, jusqu’à ce que Jésus revienne dans la Gloire.

"Jésus leur déclara : « Amen, je vous le dis : lors du renouvellement du monde, lorsque le Fils de l’homme siégera sur son trône de gloire, vous qui m’avez suivi, vous siégerez vous aussi sur douze trônes pour juger les douze tribus d’Israël." Le génie de Benoît a été de se donner tout entier au Christ à la suite des Apôtres et d’apporter aux hommes une nouvelle forme d’existence. Benoît fonde une nouvelle famille religieuse fondée sur l’abandon de tout, et sur l’accueil de la grâce de Dieu. C’est cette grâce qui noue entre les membres de la communauté un nouveau mode de relations qui n’est pas fondé sur la richesse, la puissance ou la satisfaction de soi. Cette famille rend peu à peu visible l’action de l’amour de Dieu qui transforme le monde. Le Saint-Esprit nous éclaire quand nous demeurons dans les liens de charité. Les apôtres, qui vivent la fatigue et la tentation, se réfugient dans le cœur de Jésus. Là, en Jésus, ils intercèdent auprès du Père qui n’est que tendresse et bonté. Ils tiennent bon dans ce combat pour établir dans l’Amour le monde nouveau. Dieu nous appelle à garder notre cœur dans la vérité en demeurant en lui. Pierre qui demande à Jésus ce qu’il y aura pour eux qui le suivent entend cette réponse : Ils recevront beaucoup plus, et ils auront en héritage la vie éternelle.

"Et celui qui aura quitté, à cause de mon nom, des maisons, des frères, des sœurs, un père, une mère, des enfants, ou une terre, recevra le centuple, et il aura en héritage la vie éternelle." La miséricorde surabondante du cœur de Dieu passe dans nos vies données. Jésus nous donne de vivre notre foi dans la fécondité de l’amour, avec la sérénité de Saint Benoit. Notre espérance, c’est que l’Amour infini du cœur de Dieu transforme le cœur des hommes. Par l’offrande de notre cœur, par le sacrifice de notre vie, nous voulons faire en sorte que le monde vive. Nous demeurons dans le cœur de Jésus, portés par la prière de l’Église. Par l’adoration, nous entrons dans le mystère de Jésus, et nous y demeurerons d’autant plus fortement que le combat est terrible. La recherche de Dieu dans la lecture attentive de sa Parole, dans la louange, nous aide à persévérer. Dans le combat spirituel, nous faisons l’expérience que chacun de nous, dans sa faiblesse, est signe d’espérance. En nous appuyant sur la communion avec chacun, nous progressons dans la conversion. Portés par l’Evangile qui nous rend heureux, nous vivons à la suite de Jésus qui a déjà accompli toutes choses en donnant sa vie sur la Croix, en ressuscitant, et en nous envoyant son Esprit-Saint !

Nous demandons la grâce que le trésor d’amour du visage de Jésus resplendisse sur notre visage.

Vos témoignages

  • Marie-Luce 12 juillet 2016 09:26

    Oui, prions pour le Père Gilbert, si fédérateur de la Paix à travers ses homélies et prière contemplative, cette Paix q ’a besoin l’Europe et le monde entier.

    ’A la fin, mon Cœur Immaculé triomphera’ a dit notre Mère Marie à Fatima.

    Cette paix commence déjà à imprégner les cœurs grâce à de saints prêtres….Merci à vous, Père.

  • Krystyna 11 juillet 2016 18:29

    Saint Benoit
    priez pour l’Europe et surtout

    pour NOTRE Père GILBERT

  • Helene 11 juillet 2016 16:31

    Saint Benoît, priez pour le Saint Père Gilbert

  • Dominique 11 juillet 2016 10:52

    Je reçois de la Lumière en lisant cette homélie et je rends grâce à Dieu pour l’évangile qui parait si simple et abordable dans cet esprit d ’abandon à la suite de Saint Benoit. Merci, Père.

    Saint Benoit, priez pour l’Europe !

    • Saint Benoît 11 juillet 2016 17:20, par Eugène Langevin

      Père Gilbert Adam,
      je suis chanceux de pouvoir lire votre homélie chaque jour, à mon bureau de travail. Je suis considéré comme une personne âgée de 77 ans, et je lis depuis au moins deux ans, toutes vos homélies tous les jours, ainsi que les commentaires de vos lecteurs.
      J’aime la Parole et j’aime celui qui a le cœur évangélisé pour nous parler de Dieu en sortant des lieux communs, en se laissant inspirer par l’Esprit-Saint. Je suis également en contact, avec l’église que vous
      fréquentez.
      Je remercie et bénis le Seigneur de votre générosité.
      Bonne chance et bonne route d’évangélisateur.

      Quand l’Amour m’aime, je deviens l’amour.

      Eugène Langevin.