Vendredi 25 décembre 2015

Saint Etienne

« Ce n’est pas vous qui parlerez, c’est l’Esprit de votre Père qui parlera en vous. »

Ac. 6, 8-10 ; 7, 54-60 Ps. 30 Mt. 10, 17-22

  • Le samedi 26 décembre 2015 iCal
    Fête des saints. Décembre : Saint Etienne

« Méfiez-vous des hommes : ils vous livreront aux tribunaux et vous flagelleront dans leurs synagogues.

Vous serez traînés devant des gouverneurs et des rois à cause de moi : il y aura là un témoignage pour eux et pour les païens." Au lendemain de Noël, l’Église dans sa sagesse, nous fait célébrer Saint Étienne, le premier des martyrs. Ainsi, nous réalisons mieux que Jésus naît dans un monde violent, et qu’il vient pour nous délivrer de toute violence. Dans le Don de l’Esprit Saint, Étienne revêtus de la force de Jésus, tient tête avec douceur, à la violence de ses adversaires. L’identification de sa vie avec celle de Jésus est manifeste : « Père, entre tes mains je remets mon esprit », disait Jésus, Étienne dira : « Jésus, je remets mon esprit entre tes mains, il va ainsi retourner vers le Père. » Dans son Amour incroyable, Dieu nous rejoint au plus intime de nous-mêmes, dans notre humanité, il nous redonne notre origine et notre finalité, nous venons de Dieu et nous allons vers Dieu. Jésus prend notre nature humaine, pour que nous puissions vivre de l’Esprit Saint. Rempli de la grâce et de la puissance de Dieu, Étienne s’offre à Jésus, il se laisse envahir par la divinité du Christ. Etienne a les mêmes sentiments, les mêmes attitudes que le Christ envers le Père et envers ses persécuteurs. Le mystère de l’Esprit Saint, qui a couvert Marie de son ombre, continue son œuvre d’amour dans l’humanité : « Étienne rempli de l’Esprit Saint regardait vers le ciel. » C’est l’Esprit du Fils qui parle en lui, qui lui donne d’être témoin du Christ.

"Quand on vous livrera, ne vous tourmentez pas pour savoir ce que vous direz ni comment vous le direz : ce que vous aurez à dire vous sera donné à cette heure-là." Car ce n’est pas vous qui parlerez, c’est l’Esprit de votre Père qui parlera en vous." Etienne, mu par l’Esprit Saint, fait l’expérience de Jésus, c’est L’Esprit du Père qui parle en lui. Il vit en Jésus au quotidien, dans son martyr. Etienne annonce la suite du Christ dans un contexte de division radicale et de haine extrême, décrites par Jésus lui-même pour ses disciples, au moment de sa Passion. Il sait qu’il marche vers sa Passion dans la fidélité à Dieu son Père, il sait aussi ce qu’il y a dans le cœur de l’homme. Son action véritable sera de témoigner de son Père jusqu’au bout, sous de l’action de l’Esprit. Quand Étienne regarde vers le ciel, il voit la victoire de l’Amour réalisée en Jésus. « Voici que je contemple les cieux ouverts, le Fils de l’homme debout à la droite de Dieu. » La victoire de l’amour est désormais acquise pour notre humanité. La vie d’Étienne est ainsi traversée par le grand combat annoncé par Jésus, il se laissera emporter par cet Amour, l’Église prie Étienne configuré à Jésus dans sa Passion. Si Jésus était tourné vers le Père, Étienne est tourné vers Jésus. « Seigneur Jésus reçoit mon esprit, Seigneur ne leur compte pas ce péché. » La Vie de Dieu, sa Lumière et son Amour nous sont donnés.

"Le frère livrera son frère à la mort, et le père, son enfant ; les enfants se dresseront contre leurs parents et les feront mettre à mort." Vous serez détestés de tous à cause de mon nom ; mais celui qui aura persévéré jusqu’à la fin, celui-là sera sauvé." Ainsi, par petites touches, s’exprime en cette scène, toute la dynamique du Mystère du Salut. Le combat du disciple, appelé à témoigner de la Passion de Jésus, est Révélation de la vie de Jésus que nous sommes appelés à aimer infiniment. Elle est le lieu pour nous de la rencontre et de l’enseignement de la vie chrétienne. Ce qui est arrivé à Jésus, est ce qui arrivera aux disciples, c’est aussi ce qui arrivait aux prophètes. Cette manière de vivre, au milieu des hommes et sous la mouvance de l’Esprit, c’est celle de Jésus, elle peut être vécue par d’autres, de manière très comparable, sous l’action du même Esprit Saint du Père, dans le même contexte conflictuel de Jésus. Étienne est témoin de l’action de l’Amour infini de Dieu dans notre vie qui doit tout prendre, il doit être vainqueur de tout ce qui s’oppose à l’amour, pour nous pousser vers Dieu. « Apprends-nous Seigneur l’amour de nos ennemis. » Au lendemain de Noël, nous demandons la grâce d’aimer nos ennemis. Nous ne pouvons pas y arriver par nous mêmes, mais ce qui est impossible pour nous, n’est pas impossible à Dieu. Nous demandons la grâce d’accueillir le Sauveur dans notre humanité, le Chemin, la Vérité et la Vie.

Nous demandons la grâce que l’Esprit Saint s’empare de nous pour que nous puissions mourir à nous-mêmes.

Vos témoignages

  • 26 décembre 2015 06:27

    Jésus est Témoin Suprême de l’Amour du Père et Il Lui a été fidèle dans le Don de la Douceur de l’Esprit Saint à tout moment et en toute circonstance. Merci Père Gilbert. Nous avons besoin de telles paroles dans ce monde violent car nous sommes toujours tentés de quitter ce Lieu où Dieu nous donne la Paix par Jésus et sa Mère et notre Mère, Mère de l’Eglise, Marie. En communion de prière et d’action de grâces dans la grâce de Noel.