Saint François de Sales

Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, c’est moi qui vous ai choisis et établis, afin que vous alliez, que vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure.
Vendredi 9 novembre 2018 — Dernier ajout mercredi 15 novembre 2017

Eph 3 8-12 Ps. 36 3-31 Jn. 15, 9-17

  • Le jeudi 24 janvier 2019 iCal
    Fêtes des saints. Janvier : Saint François de Sales

"Comme le Père m’a aimé, moi aussi je vous ai aimés. Demeurez dans mon amour.

Si vous gardez mes commandements, vous demeurerez dans mon amour, comme moi, j’ai gardé les commandements de mon Père, et je demeure dans son amour. Je vous ai dit cela pour que ma joie soit en vous, et que votre joie soit parfaite. Nous aimons cette exultation de Jésus qui chante la joie de l’Amour dont son cœur déborde. C’est dans cette tendresse de Jésus que nous sommes régénérés. Saint François de Sales met en œuvre cette parole quand il nous propose une désappropriation de nous même afin de nous abandonner en toute confiance à la Providence de Dieu pour l’aimer. Notre Père céleste sait de quel Amour nous avons besoin avant tout ! Cet Amour nous sera donné quand nous le lui demanderons. C’est pour obtenir la douceur qui rayonnait sur le visage de Jésus que la parole de Dieu nous est donnée. Jésus exulte de joie car l’Esprit Saint sera donné aux tout-petits qui sont le trésor de son Royaume ! En cette fête de saint François de Sales nous demandons tout particulièrement à Dieu la grâce de reconnaître notre pauvreté pour avancer dans la confiance vers le Royaume.

"Mon commandement, le voici : Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés." Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime. Vous êtes mes amis si vous faites ce que je vous commande. Je ne vous appelle plus serviteurs, car le serviteur ne sait pas ce que fait son maître ; je vous appelle mes amis, car tout ce que j’ai entendu de mon Père, je vous l’ai fait connaître. Nous voulons nous laisser transformer par le "bouillonnement d’amour" qui se révèle dans la vie de Dieu ! Saint François de Sales nous conseille de contempler Jésus dans la douceur et dans l’humilité de son cœur qui surabonde de charité. Jésus dans sa Passion et par sa Croix a reçu toute la violence du monde et ne l’a pas rendue. Il l’a transformée en amour pour nous apprendre à demander la grâce de la douceur et de l’humilité. Nous pouvons alors livrer notre vie au mystère de l’amour infini de Dieu qui se révèle à la croix. C’est le mystère du plus grand amour : Je vous appelle mes amis, car tout ce que j’ai entendu de mon Père, je vous l’ai fait connaître.

« Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, c’est moi qui vous ai choisis et établis, afin que vous alliez, que vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure. » Alors, tout ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donnera. Voici ce que je vous commande : c’est de vous aimer les uns les autres. Quand nous ne possédons plus rien, quand nous nous mettons à l’école des pauvres qui ne possèdent rien, nous devenons l’enfant bien aimé du Père tout ouvert à son Amour. C’est ainsi que nous entrons dans le mystère de la filiation révélé par le cœur ouvert de Jésus sur la Croix. Notre vocation d’enfant bien aimé du Père est le bon plaisir de Jésus qui exulte de joie parce que personne ne pourra jamais enlever ce lien d’amour qui nous fait l’enfant bien aimé du Père. C’est ensemble, dans ce lien d’amour, que nous bâtissons l’Église de Dieu chacun selon ses dons dans une vie humble et pauvre. Nous rejoignons la réalité du quotidien de notre vie avec cette pauvreté qui nous révèle le don de l’Amour infini de Dieu.

Nous demandons à Jésus la grâce d’accueillir en nous la vie du Christ Jésus pour entrer dans le mystère de la filiation.

Vos témoignages

  • pierre 24 janvier 2018 18:26

    Ce que Dieu à promis à David, Jésus l’accomplit pour nous : il est le Fils bien aimé qui donne Sa Vie pour nous, et nous garde sans fin dans son Amour.

    Ce mystère échappe à notre entendement, c’est un art de vivre qui nous transforme. C’est pourquoi Jésus l’explique en Parabole, ce qui donne un accès au sens profond de façons multiples et analogiques.

    La semence abondante qui germe sous différentes possibilités de réception nous montre qu’il faut du temps et de la persévérance pour s’approprier le bénéfice d’avoir été choisi pour recevoir l’hommage d’un tel amour.

    Le privilège des disciples de Jésus est de recevoir les dons de l’Esprit Saint de Jésus en surabondance et presque sans effort particulier : il suffit de suivre (la Vie de) Jésus « comme un enfant qui tient la main d’un compagnon » et c’est Lui qui nous établit dans l’intimité de son cœur et de sa condition Divine.

    C’est la Grâce particulière de l’adoption de St Jean (Femme voici ton fils - fils voici ta Mère, Grâce offerte à tous après la Résurrection)

    La grâce de son Esprit Saint, nous fait demeurer avec Lui dans l’état d’âme où l’on bénéficie de la Joie du Magnificat pour l’avènement du Règne de l’Amour de Jésus dans notre cœur profond : nouvelle base de notre existence et destination de plénitude pour notre vie.

    L’Esprit d’Amour Divin vient à notre secours justement pour nous révéler l’amplitude (profondeur, longueur, largeur - St Paul - épître aux Ephésiens) de cette dimension éternelle de la Vie Divine dans l’Amour du Père du Fils et du Saint Esprit.

    Je crois en l’église Une (le peuple engendré par Dieu réunit et conduit par Jésus Christ) Sainte (sanctifiée par la surabondance des dons Divin répandus par la sainte vie de Jésus-Christ) catholique (ouverte à tous) et apostolique (en action de Grâce pour annoncer la Bonne Nouvelle à tous ceux qui ont le cœur brisé par le manque de compassion.

    Jésus nous donne de rechercher et retrouver la bonne proportion entre l’état de finitude humaine et l’état de Grâce Divine de la vie dans l’Esprit Saint.

    Sens de la gratitude libératoire et jubilatoire pour ceux qui reconnaissent en Lui leur sauveur : cf - chant Adeste Fidèles

  • denise brouillette 24 janvier 2018 12:34

    « Aimez-vous les uns les autres. » Un auteur(dont le nom m’échappe) disait en méditant cette Parole de feu,voilã une parole la plus révolutionnaire qu’un ëtre humain est prononcée. Votre homélie de ce jour, père Gilbert, rend justice à l’énoncé du méditant cité.Jésus le tant aimé du Père, -Jésus leTout Amour-qui a donné, tout donné â son humanité rebelle pour qu’advienne le règne de l’amour, désir du Père. Vie fraternelle, vie solidaire, vie de justice…’à cela on vous reconnaîtra comme mes disciples.’ Amour qui rétablit tout, Amour révolutionnaire venu apporté le feu sur la terre.

  • Marie-Françoise 23 janvier 2018 20:49

    Saint François de Sales, apprenez-nous la vraie douceur du Cœur de Notre Sauveur Jésus.

  • Martin 23 janvier 2017 19:33

    Comme il est doux et bon de contempler ceux qui ne possèdent rien et qui sont devenus enfants bienaimés du Père, et qui en témoignent par leur simple existence..