Dimanche 30 avril 2017

Saint Joseph travailleur

« Un prophète n’est méprisé que dans son pays et dans sa propre maison. »

Col. 3, 14…24 Ps. 89 Mt.13, 54-58

  • Le lundi 1 mai 2017 iCal
    Fête des saints. Mai : Saint Joseph travailleur

Il se rendit dans son lieu d’origine, et il enseignait les gens dans leur synagogue, de telle manière qu’ils étaient frappés d’étonnement et disaient : « D’où lui viennent cette sagesse et ces miracles ?

A trente ans, quand Jésus revient au village, il surprend par son annonce de la parole de ,Dieu ! C’est à partir du quotidien, que Jésus enracine l’amour nouveau que Dieu est venu nous apporter par lui. Mais encore nous faut-il le recevoir ! Aujourd’hui comme hier, il nous est difficile de parler de Dieu à ceux qui croient tout savoir sur Dieu. Dans le cas de Jésus, Saint Jean Chrysostome, disait : « Les gens de Nazareth l’admirent, mais cette admiration au lieu de leur inspirer la foi, leur inspire la jalousie, c’est comme s’ils se disaient ‘pourquoi Lui et pas moi ?’ ». Jésus connaissait bien ceux qui, au lieu de l’écouter, se scandalisaient de ses paroles. C’était des parents, des amis, des voisins qui lui étaient chers. Mais c’est justement à eux qu’Il ne réussira pas à faire entendre son message de salut. Les gens de Nazareth sont interrogés par lui, ils connaissaient son père Joseph, le charpentier, l’époux de Marie. Ce bon artisan devait être très apprécié, il gardait son cœur uni au cœur de Dieu et de ses frères dans son travail. Il avait du cœur à l’ouvrage parce qu’il était pris par son amour de Jésus et de Marie, il trouvait là toute son énergie. Par le cœur de Marie, son amour allait jusqu’au cœur du Père dans l’Esprit Saint, l’amour nouveau de Jésus qui anime Joseph. Jésus, le Fils bien Aimé du Père donne un visage humain à l’amour infini de Dieu.

N’est-il pas le fils du charpentier ? Sa mère ne s’appelle-t-elle pas Marie, et ses frères : Jacques, Joseph, Simon et Jude ? Et ses sœurs ne sont-elles pas toutes chez nous ? Alors, d’où lui vient tout cela ? » Nous ne pouvons pas faire de miracles et nous n’avons pas la sainteté de Jésus, mais nous pouvons susciter de la jalousie. Comme pour Jésus, il peut nous arriver que ceux que nous aimons, et qui nous sont chers, ne nous écoutent pas quand nous parlons de l’Evangile. Ceux qui peuvent être très proches de nous, peuvent se dire que nous n’avons rien à leur apprendre. Un secret habite chaque famille, Joseph s’était trouvé devant l’incompréhensible à l’Annonciation faite à Marie ! Il faudra un Ange qui lui dise : « Ne crains pas, Joseph de prendre Marie ton épouse, l’enfant qu’elle porte vient de l’Esprit Saint. » Ne crains pas, demeure dans le cœur de Dieu. Quand Jésus a douze ans et qu’il demeure à Jérusalem après la fête, ses parents le recherchent ! Jésus dira à Joseph et à Marie : « Ne saviez-vous pas que je dois être aux affaires de mon Père ? » Dans ces moments difficiles s’approfondit la vie contemplative de Joseph, le travailleur. La foi de Joseph et de Marie nous fait entrer dans une perspective nouvelle. Joseph, l’homme « ajusté sur le cœur de Dieu », plonge ses racines au cœur de la Sainte Trinité. Ce bon travailleur est porteur, à la suite de Jésus d’un amour nouveau.

Et ils étaient profondément choqués à son sujet. Jésus leur dit : « Un prophète n’est méprisé que dans son pays et dans sa propre maison. » Et il ne fit pas beaucoup de miracles à cet endroit-là, à cause de leur manque de foi. Parler de Dieu aux personnes de notre famille est difficile, mais lorsque Jésus rentre chez lui, la renommée de ses paroles et de ses miracles le précèdent. Saint Jean Chrysostome ajoute : « Je t’en prie, regarde l’amabilité du Maître : il ne les punit pas parce qu’ils ne l’écoutent pas, mais au contraire il leur dit avec douceur : ‘Un prophète n’est méprisé que dans sa patrie et dans sa propre maison’ ». Il est évident que Jésus s’en alla de là très triste, mais Il prie son Père pour que son message de salut parvienne à ceux de son village. Nous devons aussi prier pour que le message de Jésus parvienne à ceux qui nous sont chers. Quand notre cœur rencontre Jésus, il est transformé par son amour ! Dans notre vie, tout peut alors concourir à l’épanouissement de cet amour. Jésus parait comme le fils de Joseph le charpentier. Sa mère s’appelle Marie, petite servante toujours effacée. Jésus était devenu pour le village de Nazareth une cause de chute. L’amour doit être au-dessus de tout dans notre vie, la paix doit régner dans nos cœurs, alors nous sommes heureux et nous rendons heureux nos frères par notre vie et notre travail.

Nous demandons à saint Joseph la grâce de nous obtenir l’amour qui sommeillait et brûle dans son cœur.

Vos témoignages

  • 3 mai 2015 22:05

    Merci beaucoup à chacun pour ces commentaires.

  • 2 mai 2015 01:03

    J’aime ce que dit jésus, « Moi je suis le chemin, la vérité et la vie. Nul ne vient au Père que par moi ». Je voudrais tant rentrer dans ce chemin , m’attacher à la vérité, suivre la vie. J’aimerais suivre Jésus. Mais est ce qu’il es vraiment le chemin, la vérité, la vie. ???

    • Saint Joseph travailleur 2 mai 2015 14:40

      C est une question de foi, déjà dan votre désir Il se cache en vous !

      • Saint Joseph travailleur 2 mai 2015 19:26, par Michel

        Oui, c ’est une question de foi pendant toute la vie, à travers les périodes faciles et difficiles. Nous avons besoin de soutien de nos frères et sœurs dans la communauté ecclésiale pour continuer ce chemin de foi. Surtout, ne nous décourageons pas lorsque le chemin devient nous nous paraît obscur…prions et n’hésitons pas à chercher de l’aide auprès d’un frère, une sœur. Et qui sait ? Malgré notre propre condition, nous pourrions aussi venir au secours d’un frère, d’une sœur, sans en rendre compte. Prions donc les uns pour les autres.