Saint Joseph, époux de Marie

Quand Joseph se réveilla, il fit ce que l’ange du Seigneur lui avait prescrit. 
Lundi 18 mars 2019

2 S 7, 4-5a.12-14a.16 Ps 88 Rm 4, 13.16-18.22 Mt 1, 16.18-21.24a

  • Le mardi 19 mars 2019 iCal
    Fête des saints. Mars : Saint Joseph, époux de Marie

"Jacob engendra Joseph, l’époux de Marie, de laquelle fut engendré Jésus, que l’on appelle Christ.

Or, voici comment fut engendré Jésus Christ : Marie, sa mère, avait été accordée en mariage à Joseph ; avant qu’ils aient habité ensemble, elle fut enceinte par l’action de l’Esprit Saint. Nous célébrons la solennité de Saint Joseph, époux de Marie. Marie nous fait entrer dans le mystère de Jésus et Joseph entre dans une très rude épreuve. C’est le choix du Père qui a choisi Marie de toute éternité pour être la mère de son Fils unique. Joseph aussi l’avait choisie comme épouse. Or avant qu’ils aient habité ensemble, Marie est enceinte ! Joseph connaît la qualité de cœur de Marie, il n’a aucun doute par rapport à elle, c’est l’œuvre du Saint Esprit. Marie vit Dieu au plus intime de son être de femme, le Fils unique du Père prend chair en elle. Mais Joseph ne se sent pas digne d’accueillir le Mystère de Dieu qui se passe en Marie, il fait le choix de rentrer chez lui, en renvoyant Marie secrètement. Nous sommes avec Joseph sur le chemin de notre conversion. Il nous conduit à nous élever, en regardant les autres pour interpréter toutes leurs actions dans le bon sens, afin de sauvegarder leur bonne renommée. Après Élisabeth, Joseph sera le premier à entrer dans ce mystère, ce nouvel amour l’unit à Dieu et qui l’unit à Marie.

« Joseph, son époux, qui était un homme juste, et ne voulait pas la dénoncer publiquement, décida de la renvoyer en secret. » C’est difficile pour Saint Joseph d’entrer dans l’action de l’Esprit Saint. Le mystère de l’Annonciation a été une épreuve de foi pour Marie. C’était aussi une épreuve de charité. Son amour pour Joseph est grand, mais son amour pour Dieu est infini. Elle devient si proche du mystère de Dieu qu’elle garde le silence et se recueille dans son cœur. Elle a consenti à ce que Dieu lui demande. Ni Joseph, ni ses parents, ni son peuple ne peut pas comprendre ce mystère. Marie a été épousée par le Dieu-Trinité. Toute la vie de Dieu qui circule en elle vient de l’Esprit Saint. C’est ainsi qu’advient un monde nouveau dans lequel Dieu se rend si proche de l’humanité. Dieu a un plan d’amour sur chacun de nous car « Dieu est amour. » Les difficultés de notre vie font que, parfois, nous ne savons pas le découvrir. Alors nous pouvons nous plaindre et refuser la "croix" qui nous est envoyée. Marie est seule, marchant dans la foi la plus obscure en Dieu, elle veut faire confiance plus encore. Le temps du Carême est un temps privilégié pour découvrir ce que Dieu attend de nous. Nous lui demandons de renforcer notre désir d’être fidèle. Qu’Il nous fasse avancer dans notre chemin de conversion en imitant Saint Joseph dans l’acceptation de la volonté de Dieu.

"Comme il avait formé ce projet, voici que l’ange du Seigneur lui apparut en songe et lui dit : « Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre chez toi Marie, ton épouse, puisque l’enfant qui est engendré en elle vient de l’Esprit Saint ; elle enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus (c’est-à-dire : Le-Seigneur-sauve), car c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés. »" Quand Joseph se réveilla, il fit ce que l’ange du Seigneur lui avait prescrit. Il est mystérieux pour Saint Joseph de voir que Marie, « avant qu’ils aient habité ensemble, fut enceinte par l’action de l’Esprit Saint. » L’ange du Seigneur lui apparut en songe, lui dévoilant qu’il devait devenir le père légal de cet Enfant. Il accepte immédiatement « et il prend chez lui son épouse. » C’est pour Joseph un bouleversement fondamental, il s’agit d’accueillir la vie nouvelle qui lui est donnée. Nous sommes dans la joie de Joseph élevant son regard sur Marie, et s’efforçant de s’adapter au plan d’amour de Dieu sur eux. Cette vie toute nouvelle nous est aussi offerte, elle nous situe les uns vis-à-vis dans autres, comme Marie et Joseph, dans une toute autre dimension où l’Esprit Saint lui-même est le roi d’amour. L’Esprit Saint nous invite à son propre mystère d’Amour, il nous propose de vivre en enfant de Dieu ! Entrer dans la foi de Marie, c’est entrer dans la foi chrétienne, c’est laisser advenir le Fils unique de Dieu dans notre propre vie humaine. "Bienheureuse, toi qui as cru dira Élisabeth qui a pénétré le secret de Marie : "Comment m’est il donné que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi ?"

Nous demandons la grâce de devenir ce que nous sommes, l’enfant de Dieu.

Vos témoignages

  • Jean-Marie 19 mars 2019 13:24

    cher saint Joseph, veille sur nous, ton Eglise , et sur chacun des enfants de notre Père des Cieux, surtout les plus vulnerables.

  • 19 mars 2019 13:13

    « Le sens de la vie » est un don précieux qui se cultive et se partage avec des proches.

    C’est « le sens de la vie » en famille qui nous permet de vivre ensemble et de prendre les décisions nécessaires au quotidien de chacun des membres de la famille.

    Entre « le sens de vie sociale » et « le sens de la Vie Théologale » il y a une différence que les descendants d’Abraham ont cultivé en cheminant parmi les peuples idolâtres : la bénédiction Divine et le discernement des paroles vraiment inspirées par l’Esprit Saint.

    Saint Joseph, à la suite du patriarche qui a réuni sa famille et sauvé son peuple de la famine, se révèle particulièrement bien inspiré. Contrairement à l’esprit de clan qui protège les intérêts privés d’un groupe, il accueille la vie dans le sens le plus large possible : en situant toute origine dans le Don divin - l’Esprit Saint - source inépuisable et toujours abondante qui rassure l’humain confronté à ses limites.

    Le songe de Saint Joseph mis en perspective avec la Foi du Patriarche Abraham et du Roi David éclaire la nouveauté et la grandeur de l’action de l’Esprit Saint dans la Sainte Famille : la régénération du lien de filiation de l’humanité pour en faire une seule famille au delà des générations « dans la charité du Christ » sauveur et rédempteur de tout le peuple de Dieu.

    « Ne crains pas, crois seulement » « Confiance, n’ayez pas peur ». Jésus-Christ ne manque pas de rassurer ses disciples dans la traversée de la vie, où il nous précède ( alpha et omega ) et nous accompagne ( je suis toujours avec vous )

    En cherchant la source de la vie ailleurs et autrement que sous la conduite du Dieu qui nous Sauve et qui nous rassemble en Sa Maison (dans l’Esprit Saint), nous sommes heurtés dans nos préjugés et nos illusions, comme Marie et Joseph au retour de Jérusalem, dans un pèlerinage qui revient sur ses pas ( retour au passé ) et redécouvre ( au temple où Jésus demeure : la présence Divine du don de Dieu) la Grâce sanctifiante qui nous époustoufle de sa simplicité : l’Esprit Saint, La Parole Divine et le Corps de Jésus sont inséparables.

    Se découvrir aimé d’un Dieu qui aime l’humanité sans limite, nous permet de vivre en enfant bien aimé, et de remettre notre vie à l’école de l’Esprit Saint qui nous enseigne à vivre dans la charité du Christ quoi qu’il arrive.