Saint Pio de Pietrelcina

il les envoya proclamer le règne de Dieu et guérir les malades.
Mardi 11 août 2020

Pro 30, 5-9 Ps 118 Lc 9, 1-6

  • Le mercredi 23 septembre 2020 iCal
    Fête des saints. Septembre : Saint Pio de Pietrelcina

Jésus rassembla les Douze ; il leur donna pouvoir et autorité sur tous les démons, et de même pour faire des guérisons ; il les envoya proclamer le règne de Dieu et guérir les malades.

Nous fêtons Padre Pio aujourd’hui. Il est né à Pietrelcina et prend le nom de Pio à son entrée chez les capucins de Morcone. Prêtre, il réside dans sa famille, pour raison de santé. En septembre 1916, il est envoyé au couvent de San Giovanni Rotondo et il y restera jusqu’à sa mort. Les stigmates que portait le Padre Pio, attirèrent l’attention des autorités ecclésiastiques. Le Saint-Office lui interdit tout exercice du ministère, à l’exception de la messe qu’il pouvait célébrer en privé dans la chapelle du couvent. Ces mesures furent rapportées progressivement. On permit à Padre Pio de pouvoir de nouveau célébrer la messe dans l’église. Il est autorisé à nouveau de confesser les hommes, puis les femmes. C’est ainsi que se déroule la mission de Padre Pio ! Jésus donne mission à ses apôtres et ils sont configurés à lui dans leur vie. A travers leurs actions, Jésus nous donne son Amour. La vie d’intimité avec le Christ Jésus est notre première implication. Comme les apôtres ont été les intimes de Jésus, c’est par cet Amour que nous transmettons la Parole de Dieu. L’Amour de Dieu, la Bonne Nouvelle est transmise par notre vie d’abord. Padre Pio était uni à Jésus dans la confiance, l’amour et dans l’humilité du service.

Jésus leur dit : « Ne prenez rien pour la route, ni bâton, ni sac, ni pain, ni argent ; n’ayez pas chacun une tunique de rechange. Quand vous serez reçus dans une maison, restez-y ; c’est de là que vous repartirez. A la suite du Christ Jésus, Padre Pio vivait d’abord la vérité de sa vie. Le moment le plus fort de son activité apostolique était la célébration de la messe. C’est ainsi que la vie de Jésus dans son agonie, dans sa Passion et dans sa Résurrection resplendissait si fort. Ce ministère sacerdotal attira autour du premier prêtre stigmatisé un vaste rayonnement. On accourait de tous les coins de la terre pour l’approcher, lui confier d’innombrables lettres et lui donner le fardeau de tant de problèmes. Ce qui importe le plus pour la Mission, c’est d’avoir la Parole en son cœur à tel point qu’elle ne puisse qu’en déborder. Padre Pio s’appuyait uniquement sur l’amour de Dieu. La parole de Dieu s’annonçait tout simplement et les gens étaient libres d’y adhérer ou non. Ce que Dieu désire avant tout ce sont des cœurs libres, des cœurs ouverts.

Et si les gens ne vous accueillent pas, sortez de la ville et secouez la poussière de vos pieds : ce sera un témoignage contre eux. » Ils partirent et ils allaient de village en village, annonçant la Bonne Nouvelle et faisant partout des guérisons. La vie du Padre Pio est inséparable du chapelet, signe de sa tendresse envers Marie, la mère de Jésus. Le Padre Pio s’engagea beaucoup pour soulager les souffrances et les misères de nombreuses familles. C’est Paul VI qui demanda qu’il puisse exercer son ministère en toute liberté, alors qu’il subissait une nouvelle vague de persécutions. Décédé le 23 septembre 1968, son corps repose dans l’église de S. Maria delle Grazie à S. Giovanni Rotondo. Jean-Paul II signa le décret introduisant la cause de béatification du Padre Pio. Savoir accueillir les gens que l’on rencontre comme ils sont, et remercier pour l’accueil reçu, est la grâce que nous demandons en cette fête. La rencontre avec Jésus apporte un équilibre et une paix qui tranquillise et nous permet de nous rencontrer avec nous-même. C’est ainsi que nous pouvons retrouver le chemin de la liberté.