Jeudi 22 février 2018

Saint Polycarpe

Si le monde a de la haine contre vous, sachez qu’il en a eu d’abord contre moi.

Ap. 2, 8-11 Ps. 30 Jn. 15, 18_21

  • Le vendredi 23 février 2018 iCal
    Fête des saints. Février : Saint Polycarpe

"Si vous apparteniez au monde, le monde aimerait ce qui est à lui. Mais vous n’appartenez pas au monde, puisque je vous ai choisis en vous prenant dans le monde ; voilà pourquoi le monde a de la haine contre vous."

Nous fêtons aujourd’hui saint Polycarpe qui s’est enraciné dans l’Amour infini de Dieu. Il était disciple de saint Jean qui avait entendu et vu Jésus. Les bourreaux avaient allumé le feu du bûcher de saint Polycarpe. Le vent se mit à souffler et une grande voûte de lumière entourait le vénérable vieillard qui ressemblait à un pain qui cuisait, plutôt qu’à un martyr qui allait mourir. Le feu des hommes n’a pas touché Polycarpe qui demeurait dans le feu de l’amour infini de Dieu. Jésus nous a dit que nous souffririons à cause de son Nom. Nous subissons, aujourd’hui encore dans le monde, des persécutions sanglantes qui font des martyrs plus nombreux que dans les premiers siècles. Nous avons à l’esprit tant de nos frères qui livrent un combat continuel à cause de leur foi. Ils souffrent la persécution, les calomnies jusqu’à donner leur vie. Dans tant de régions de l’univers qui a succomber au matérialisme, beaucoup d’entre nous sont méprisés parce qu’ils témoignent des vérités de la foi. Jésus nous a averti que le mal rôde, qu’il guette ceux qui vivent dans la lumière et l’amour de Dieu. L’Esprit Saint, l’Amour toujours offert, circule dans nos vies enracinées dans l’Amour du Père. C’est à partir de Lyon que saint Irénée, disciple de Polycarpe, a évangélisé la France.

"Rappelez-vous la parole que je vous ai dite : un serviteur n’est pas plus grand que son maître. Si l’on m’a persécuté, on vous persécutera, vous aussi. Si l’on a gardé ma parole, on gardera aussi la vôtre." Dieu est Amour, nous avons l’expérience d’être aimés jusqu’au bout dans la Passion de Jésus. Si nous demeurons dans l’amour, nous portons beaucoup de fruits. Nous avons d’autant plus besoin de l’amour de Jésus que nous sommes dans l’épreuve, vivant avec lui dans sa Croix. Notre grâce est aussi notre épreuve, nous sommes traités comme Jésus. C’est l’ignorance de l’amour du Père qui provoque la persécution. Malgré la méchanceté des hommes, malgré les persécutions que nous recevons, nous voulons servir Jésus dans la vérité, la justice et la paix. Quand nous le recevons dans l’Eucharistie, nous demeurons dans l’amour. L’Esprit Saint demeure en nous pour ranimer notre vie. Il nous faut un cœur pleinement aimant, obéissant, comme Jésus, pour rencontrer nos frères. Notre vocation est de devenir l’enfant bien aimé du Père, elle est de devenir des sœurs et des frères qui s’aiment. Le mystère du passage de la mort à la vie qui s’offre à nous, nous plonge dans le mystère pascal.

« Les gens vous traiteront ainsi à cause de mon nom, parce qu’ils ne connaissent pas Celui qui m’a envoyé. » Nous entendons l’appel de Jésus et nous rejetons toute crainte. A la suite de Jésus, notre vie renait à partir de la croix. Jésus est mort, il est Ressuscité. Nous marchons sur ses pas en lui demandant l’humilité et la simplicité. Nous ne pouvons pas témoigner si nous n’avons pas rencontré Jésus crucifié. L’efficacité de notre témoignage dépendra de la profondeur de notre foi. Si nous vivons et reflétons fidèlement l’Evangile, nous pourrons être des témoins convaincants. Demeurer dans l’amour est le plus grand combat de notre vie, car l’amour n’est pas aimé. Demandons à l’Esprit de remplir nos cœurs de la vraie joie, celle des enfants du Père. « Nous reconnaissons qu’il demeure en nous, parce qu’il nous a donné de son Esprit. » Nous apprenons à connaître Jésus par la prière et par les sacrements. Dans son amour, dans sa présence, l’amour de Jésus est plus fort que tout. Jésus par sa croix est vainqueur de tout ce qui s’oppose à l’amour.

Nous demandons la grâce de comprendre l’amour de Dieu et de marcher à la suite de Jésus.

Vos témoignages

  • pierre 23 février 2018 10:36

    Comprendre l’amour de Dieu, pour l’être humain, c’est hors de notre portée, sans l’aide et le témoignage de Jésus-Ressuscité.

    Les manques d’amour font souffrir l’humanité plus que toutes les créatures terrestres, et au bout de la vie, le constat de la mort est synonyme de l’absence de tout esprit et de liens existentiels avec le monde des vivants.

    La perte d’un proche, d’un être chéri dans notre cœur, nous fait souffrir bien davantage que celle d’un étranger à notre sensibilité personnelle, d’un anonyme resté au loin de notre vie, ou d’un ennemi abusant de notre faiblesse qui nous inflige des souffrances injustifiées.

    L’amour Divin de Jésus pour tous et pour chacun, nous entraîne dans une démesure du pardon où humainement nous peinons à le suivre.

    Comme les disciples à la suite de Jésus, il nous est plus facile de râler, de préjuger le cœur peu aimable, de réagir pour affaiblir l’adversaire, que de faire preuve de mansuétude et d’offrir une chance de réconciliation.

    Jésus met en exergue l’offrande de lui même (sur l’autel de notre priere) dans la balance où nous jugeons de la difficulté de pardonner, comme il nous invite à le faire, en vérité dans Son Esprit Saint.

    Jésus nous enseigne une discipline nécessaire à la qualité de vie à « entretenir avec Lui » dans nos relations humaines.

    Demeurer avec Lui dans l’Esprit Saint, c’est conserver et cultiver la Grâce du lien (bénédiction - don - pardon) d’amour personnel et Éternel, que Jésus Ressuscité donne à chacun.

    C’est un lien institué par Jésus (qui demeure même si nous dévions de cette lumière d’Amour Divin) par nos égarement humain.

    L’icône de la Divine Miséricorde, est tout à la foi l’œuvre humaine d’un artiste, la réponse d’une « Bonne » soeur dans l’Amour du Christ ( Ste Faustine) et une œuvre Divine, demande explicite de Jésus-Christ pour rendre accessible à tous la contemplation du mystère de Jésus « au delà de tout ce qui obscurcit notre vie humaine pour rester en Vie dans l’Esprit Saint avec Lui »…et le témoignage de la Vie accomplie dans cet Esprit au service de tous, de Karol Wojyila devenu St Jean-Paul II.

    Sous une forme picturale c’est comme une fenêtre obscure éclairée par Jésus lui même, un cœur à cœur qui relie le mystère de Jésus Fils de Dieu au mystère chrétien dans l’Esprit Saint, fruit de l’adoption - relation spirituelle qui parle au cœur de chaque baptisé, de l’eucharistie.

    Il est venu pour nous faire avancer et demeurer à la qualité de frère et soeur « dans son Amour Divin ».

    Il nous désire au demeurant par son Esprit Saint, « dans la charité du Christ Ressuscité dans notre cœur ». C’est Lui qui nous donne Sa Paix, bien au delà de toutes les blessures et ruptures d’affection.

    Et face à Jésus crucifié dans la prière (Père,pardonne leur, ils ne savent pas ce qu’il font…) le don de Sa Vie, de l’Agneau de Dieu qui enlève le pêché du monde, l’Amour jaillit sur ceux qui le reçoivent de Son Cœur transpercé pour sauver l’humanité de tout ce qui peut l’empêcher d’aimer.

    Pour les chrétiens et pour les autres, pour les premiers à le suivre et les derniers à se croire encore indigne d’être aimé à ce point, la réconciliation est ouverte sur l’infini de la Vie dans Son Esprit Saint, qui comble de Sa Grâce tous les manques d’amour possible entre humains.(Divine Miséricorde Insondable)

    Pour traverser toutes les épreuves personnelles ou collectives de la Vie, où nous souffrons inévitablement du manque d’amour mutuel (faillite commune de l’humanité) Jésus nous donne Sa Vie, en garantie (Divine - sans limite) d’Espérance de Confiance et de Charité.

    Jésus, j’ai Confiance en toi, mais je reste faible pour répondre à ton Amour sans le soutien de la communauté (église) qui vit sans limite de ton Amour.

    Merci Père Gilbert, d’avoir ouvert cet espace de lecture et d’écriture, à la suite de l’évangile du jour, pour témoigner ensemble, en chemin de partage des grâces déjà reçues et des grâces qui restent à demander les uns pour les autres.

  • Anne 22 février 2018 22:17

    Saint Polycarpe, disciple de Saint Jean,disciple de Jesus et de Marie, priez pour la France

  • pierre 23 février 2017 08:41

    Béni soit tu Seigneur ! Tu as fait fructifier Polycarpe (celui qui porte des fruits en abondance - en grec) en Saint Polycarpe.

    Que ton Esprit Saint vienne en nous renouveler la grâce du disciple que tu aimais (St Jean) quand tu sentais en Lui la compassion qui irait jusqu’au pied de la croix (Femme voici ton fils, fils voici ta Mère).

    C’est grâce au don de Dieu que nous sommes renouvelé dans notre être de chair, par le don de L’Esprit Saint, qui vient de Jéus donnant sa vie à qui veut bien la recevoir.

    Seigneur Jesus-Christ renouvelle en moi la grâce de l’enfant qui te croit sur Parole, Toi le Verbe de Dieu. Ne me laisse pas envahir par les soucis du monde, ni par l’angoisse des persécutions. Que le seul souvenir de Ta Résurrection apaise à jamais mes inquiétudes et me délivre du mal pour toujours.

  • pierre 23 février 2017 07:34

    Les blessures précoce de l’enfance et de la vie spirituelle engendrent de grande souffrance dans la vie adulte, car elles sont inexpliquées, refoulées, méprisées.

    L’enfant maltraité et abandonné ne peut pas avancer seul, ni dans la vie sociologique, ni dans la vie théologique, sans une aide ou un appel qui le fasse grandir.

    Jesus-Christ tu sais mieux que quiconque, que depuis l’origine de l’humanité notre enfantement est douloureux, et que la naissance en ce monde laisse des séquelles inguérissables. La révolte des anges à semé la mort et la violence dans univers créé avec une infinie bonté et une inégalable tendresse.

    Jésus tu donnes dans cet enseignement essentiel, la véritable raison de ta passion et de notre attachement à ton nom : D’un côté la haine diabolique du monde qui rejette la vie issue de la création divine, de l’autre l’amour des hommes que tu sauves, en inaugurant le Royaume de ceux qui désirent vivre dans l’Esprit de Dieu.

    Que soit béni le Nom de Jésus-Christ qui nous sauve, pour l’honneur de son Nom. Que soit loué le Nom de Jesus-Christ qui nous relève, pour la grandeur de son Nom. Que la grandeur suprême soit rendue au nom de Jésus-Christ qui nous réjouit pour la Louange de son Nom

  • Stéphane 22 février 2017 20:53

    Cher Père Gilbert, vos homélies parlent souvent du fait que notre vocation est de devenir enfant bienaimé du père. Je bénis le Ciel pour vous car je sais que vous croyez ce que vous dites et vous rendez proche cette Réalité qui donne sens à une vie. Merci Père. Que Dieu vous protège et bénisse votre ministère sacerdotal si précieux et efficace.

  • Chantal 22 février 2017 12:26

    Saint Polycarpe, qui a transmis à Irénée de Lyon la tradition johannique, prie pour le France, qu’elle garde ses racines mariales, qu’elle témoigne d l’Amour du Christ pour l’Eglise mariale en France, que les chrétiens de la France s’élèvent pour témoigner de la Beauté de la grâce reçue des martyrs.

  • 22 février 2016 20:53

    Saint Polycarpe, priez pour la France, pour l’Eglise en France.